Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 17:00
Oyez les Croqueurs de mots, défi n°145 en partance chez ...

Défi n°145 en partance chez fanfan ou fanfan2

lundi matin 11 mai.

et je vous rappelle que mon nouveau port d'attache pour les jeux littéraires se trouve sur :

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Croqueurs de mots
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 05:00
Oyez Croqueurs malade des mots ...

.

Les excès de mots

peuvent être des maux.

Est-ce une manie ?

une vraie maladie ?

Rien de tel pour guérir

que de venir

sur Fadosi continue écouter Raymond Devos Parler pour ne rien dire,

excellente thérapeutique

pour stimuler l'esprit critique.

Repost 0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 07:45
Oyez les croqueurs, mon défi n°143 ...

.

... est visible depuis ce lundi matin sur Fadosi continue qui est mon nouveau port d'attache principal, notamment pour les jeux d'écriture.

il est la réédition d'un des vieux défis des CROQUEURS DE MOTS, le défi n°36 du 23 août 2010.

Je n'ai pas eu la tête à écrire un texte inédit. La matière ne me manque pas mais pour d'autres raisons que celle du billet que je remets en ligne, le sujet est sensible.

Je vais continuer quelque temps à faire ici cette piqûre de rappel, mais cela ne durera pas.

Alors n'oubliez pas maintenant :

rendez-vous sur Fadosi continue

.

Repost 0
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 05:00
Oyez Croqueurs venez guérir ...

Oui venez guérir les maux par des mots, venez écouter qui sait parler au vent, qui sait vous écouter aussi,

Chamane sur Fadosi continue ...

Pour les CROQUEURS DE MOTS et le défi n°143 proposé par Enriqueta nous invitant à évoquer des médecines parallèles.

Parallèle à quoi ? quand la médecine chamanique a infiniment plus d'ancienneté, d'universalité et de pratique que la médecine moderne, qui, au demeurant, a pour certaine part la sagesse de trier les superstitions dangereuses des pratiques vertueuses des médecines traditionnelles.

Repost 0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 08:41

.

... bis repetita ... là il me faudrait un émoticom de circonstance !

J'en viens d'abord à l'essentiel. Décidément, "to be or not to be ..." me vaut bien des bêtises ! 

La traduction de Hamlet n'est pas de Victor Hugo mais de son fils François-Victor Hugo (avec la participation de son père)
.
Repost 0
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 22:00

.

.... Celles et ceusses qui ne savent pas encore que pour les jeux d'écriture dont les défis et poésies des Croqueurs, Fadosi continue ICI.

Oyez les Croqueurs de mots ...

.

.

Carl Blechen (Cottbus, 1798-Berlin, 1840),
Phare dans une mer tempétueuse, c. 1826
Huile sur toile, 72 x 119 cm, Hambourg, Kunsth
alle

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Croqueurs de mots
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 06:00

Au grenier, de Jeanne Fadosi (c'est-à-dire ma pomme) a été réédité pour le défi n°141 des CROQUEURS DE MOTS de Enriqueta sur Fadosi continue.

J'ai plus souvent l'habitude de mettre en ligne des poèmes choisis plutôt que les miens. Mais bon, pourquoi pas celui-ci ?

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 17:50

mon nouveau port d'attache pour les jeux littéraires se trouve sur

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 15:10

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par coeur et dont ils peuvent s'agacer. Mais c'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

Sur l'image du sujet de semaine 9 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Qu'est-il advenu ?
 

Instantané fugace
de moments heureux
sur patins à glace.
Quand dans l'illusion
les corps harmonieux
les corps en fusion
bonheur contagieux
dansaient sublimés
juste des corps
la tête vide
habitée encore
par le geste avide

Instant où s'efface
la morosité
des journées si lasses.
Fragments éclatés
de ces souvenirs
de sérénité.
Leurs rêves d'avenir
à leur dure réalité
se sont fracassés
en morceaux menus.
Mes oiseaux blessés
Qu'est-il advenu
de vos appétits
à votre naissance
de croquer la vie ?
Qu'est-il advenu
de vos espérances ?

Jeanne Fadosi pour miletune, image de la semaine 9

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.

Le choix de l'une interdit les autres.

.

Repost 0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 06:00

.

Défi n°139 des CROQUEURS DE MOTS proposé par enriqueta sous le signe des résistances, avec pour ce 2e jeudi en poésie la suggestion de partir d'une citation d'un résistant.

J'ai choisi jeudi dernier le poème d'Aragon en hommage aux Résistants fusillés et juste après la mort de Jean Moulin qui était alors le chef de la Résistance.

Ce jeudi, je fais un pas de côté pour décliner, avec Jean de La Fontaine, d'autres formes de résistances aux vents contraires

Bonus sur Fadosi continue dès cet après-midi 14 heures

Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas.

Le chêne et le roseau, Jean de La Fontaine

 

Le Chêne et le Roseau


Le Chêne un jour dit au Roseau :
"Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
- Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin. "Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

Jean de La Fontaine, Fables, Livre I, XXII, 1668

Jean de La Fontaine, 1621 - 1695, poète français

Jean Moulin, 1899 - 8 juillet 1943, haut fonctionnaire et résistant français

résister, définitions du wiktionnaire

résistance : définitions du wiktionnaire

Le chêne et le roseau, de Jean de La Fontaine

.

Repost 0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères