Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 23:00

En ce vendredi n'oublions pas les vivants :

Téléthon vendredi 8 et samedi 9 décembre

pour la recherche  pour "réparer les vivants" et les accompagner

Mercredi sous l'avalanche des chroniques en boucle et en mode Star Mania, et parce que je n'ai jamais été une fan de Johnny Hallyday, dont j'apprécie par ailleurs la voix et nombre de ses titres, je me demandais bien par quel bout je ferais un billet d'hommage et même si j'en ferais un. Trop c'était trop.

Pour ce vendredi, l'image de l'Herbier de poésies est un arbre délicat dessiné par Jamadrou.

Et si Hallyday avait chanté "Auprès de mon arbre" de Georges Brassens ? Dans le doute j'ai juste fait la requête " Brassens Hallyday.

J'ai trouvé un autre titre qui m'a mise en joie.

Un clin d’œil malicieux de cieux impénétrables au Voyage qui a été permis par Quichottine et qui fera le rêve d'un enfant malade par l'intermédiaire de l'association Rêves, celle-là même pour laquelle Johnny et quelques autres ont enregistré leur chanson d'enfance sur cette compilation en 2001.

Le parapluie est d'autant plus l'une de mes chansons d'enfance que la légende ou la vérité familiale, bien avant que Brassens la chante, raconte que mes parents se sont connus grâce à un parapluie que l'un avait et l'autre pas, un dimanche de fête où il s'est mis à pleuvoir.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q
J'ai énormément aimé ton billet... et te remercie pour les liens offerts.<br /> Passe une douce journée Jeanne.<br /> Bisous.
Répondre
J
la star restait discrète quant à ses partages caritatifs. J'ai été surprise de le trouver là pour Rêves
J
Merci pour ce superbe billet , j'avoue aussi comme toi que trop c'est trop, et j'apprécie beaucoup l'angle que tu as choisi pour ton hommage celui de l'homme qui s'engage auprès de causes importantes .<br /> Bises
Répondre
J
et je ne l'ai guère entendu ou plutôt pas du tout bises
E
eh, voilà une revue des plus réjouissantes en ces moments où les célébrités tombent comme les feuilles, merci, Jeanne ! <br /> Tu imagines, dans l'olympe des stars, Jean d'O ouvrir la porte à Johnny en s'écriant " vous ici ? c'est épatant !" tandis qu'attablés aux tables derrière eux, Rochefort, Hirsch, Darrieux, Casadesus ... lèveraient leurs verres, avec une hôtesse dont on ne verrait que le dos, éternellement spirituellement sexy, de Mireille Darc
Répondre
J
Et elle a fait ici une synthèse absolument jouissive
Q
Je trouve aussi... j'adore Emma !
J
ton commentaire est tout simplement génial merci emma
E
Ah voilà une interprétation insolite qui réconcilie tes sensibilités artistiques, l'hommage généralisé à notre Johnny national et les Anthologies éphémères initiées par Quichottine ! <br /> J'aime aussi ton souvenir familial autour d'une pluie bienfaitrice.<br /> Passe une belle journée, Fadosi.<br /> eMmA
Répondre
J
oui je crois d'ailleurs que la légende familiale est vraie. Elle a été embellie par la chanson de Brassens même si 1) c'est ma maman qui avait le parapluie et 2) elle a revu mon papa et ils se sont mariés pour un chemin de plus de 40 ans
J
Bonjour Jeanne... Johnny en a chanté d'autres, mais du Brassens, là je découvre ;-) Comme quoi... Son décès a éclipsé celui de d'Ormesson, mais eux vont se retrouver là-haut, tjs triste pour les familles et fans, mais la vie est pareille pour tous, le mot fin, sauf que connus il en restera quelque chose ici-bas... merci, bises
Répondre
J
oui j'ai découvert aussi encore que je l'avais entendu en duo. Brassens était très copains et pas du tout exclusif

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères