Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 16:15

Aminata,

J'aurais pu une fois de plus écrire hommage à Aminata ou hommage à la 133e. Mais que veut dire vraiment rendre hommage à un défunt ?

Aminata,

Parce que le décompte des féminicides, une initiative éclairante, ne doit pas faire oublier que derrière les nombres, il y a des personnes. Des personnes qui ont perdu la vie sous la folie meurtrière de leur conjoint ou de leur ami ou ex, et des personnes dévastées par la perte de celle qui ne sera plus jamais, mère, fille, petite fille, sœur, nièce, tante, cousine ... et dévastées doublement dans de telles circonstances indicibles.

C'est la 133e victime d'un féminicide en France selon le décompte glaçant d'un collectif qui s'est donné cette tâche de traquer ces informations dans toute la presse et autres sources. Un décompte qui est donc sans aucun doute en dessous de la sordide réalité des violences conjugales ayant ce dénouement.

C'était le mardi 12 novembre vers 22 heures. Les fillettes du couple se sont réfugiées chez des voisins qui ont prévenu les autorités.

Des femmes qui dans de trop nombreux cas avaient déjà porté plainte ou une main courante.

Depuis mardi ce décompte a peut-être été porté à 134 pour deux femmes tuées en même temps, mais les faits sont en cours d'enquête.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Quichottine 22/11/2019 08:02

C'est terrible... et cela ravive chaque jour ta douleur...

Jeanne Fadosi 22/11/2019 12:28

et surtout celle des parents et frères et sœurs et enfants. Mais cela me met surtout en colère, car j'ai l'impression que depuis 9 ans, il n'y a pas eu d'amélioration sensible et que toutes ces paroles, nécessaires ou peut-être dangereuses si les actes ne suivent pas, ne sont que des bonnes intentions ... sans beaucoup de résultats.

jill bill 17/11/2019 18:28

Difficile d'empêcher cela, ce qui se passe derrière la porte des ménages, même si l'épouse a déjà porté plainte... le mari peut récidiver sa violence... dramatique ! Pauvre fillettes aussi... Nous avons eu il va y avoir deux, dans mon ex rue, une dame assassinée de la sorte par son mari, séparée, mais qui la traquait...

Jeanne Fadosi 22/11/2019 12:25

oui Jill entre vigilance et dénonciation exagérée ce n'est pas toujours facile, mais je crois qu'on pourrait faire mieux et notamment en ce qui concerne la protection des femmes et des enfants menacés

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères