Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 17:00

(ex catégorie chronique des jours d'antan)

réédition du Billet 32 , mis en ligne le 16 décembre 2008, vers 21h50.

Mon programme restera le même en ce noël 2013. 


                                             Terre, Climat presque tempéré, le 16 décembre 2008
 
                                                           
                                                                   Jeanne Fadosi

                                                                              Climat presque tempéré
                                                     Terre
                                                      Galaxie 8748

                                                      à

                                                      Père Noël
                                                     Adresse inconnue au fichier

              Père Noël,

             Je me décide enfin à t'écrire, car là, vois-tu, j'ai la rancune tenace.
J'aurais même envie de vider mon sac en t'écrivant des choses fort désagréables. Mais comme tu as le don d'ubiquité et que tu sais lire dans le cœur, je n'ai pas besoin de te préciser ce dont il s'agit. D'habitude, je suis plutôt du genre à pardonner même l'impardonnable, c'est  sûrement ma plus grande faiblesse, sinon un défaut, mais cette année-là vraiment, tu avais fait très fort dans ta hotte de rosseries ! Depuis, cette période, qui réjouit tant de petits et de grands enfants, je la regarde sur le côté, avec une sensation d'irréalité.


             Je n'arrive pas à fêter ce qui n'est pour moi qu'un anniversaire lugubre. Je peux le dire sans fard à ceux et celles qui m'aiment, me connaissent et respectent mon choix de solitude. Pour les autres, généreux, qui s'efforcent de m'inviter, j'arrive  presque toujours à donner le change.


             Ne crois pas que je me complaise dans la tristesse et l'ascèse, d'ailleurs, tu le sais aussi très bien. Je dîne en tête à tête avec moi-même, en améliorant mon ordinaire pour la réjouissance des papilles, je me prévois une soirée cocon avec des programmes télé que les snobinards ont tendance à décrier mais, sur la quantité de chaînes offertes, il y a presque  toujours l'opportunité de trouver des programmes de qualité pour l'agrément de l'esprit même pas décérébré. Je ressors, à défaut ou en plus, les recueils de chants de noël, les photos des souvenirs heureux, sans pathos, un beau livre de poésie, une vidéo, des disques, pour le plaisir des oreilles, des yeux et du coeur.

J'aime et je savoure cette solitude, quelque temps subie, mais qui m'a apprivoisée et me manque quand on m'en prive. 

             Alors aujourd'hui, Vieux roublard cruel qui nous a fait tant de mal, je peux te regarder droit dans les yeux et te dire : ça suffit !. On a assez morflé comme ça ! Tu pourrais au moins mettre dans nos souliers un peu de rêve, un peu d'espoir, un peu de générosité.


              Qu'est-ce qui t'a pris aussi de leur apporter ces drôles de petites machines à échanger en cachette des messages avec le miroir aux alouettes ? Il te fallait des cobayes inventifs pour ce jouet du diable ?
   

Comment, tu ne savais pas que ce n'était pas un personnage fréquentable ? 

Si, mais tu ne pensais pas qu'ils s'en serviraient pour le pire ?

Tu pensais que ce n'était que provisoire !

Tstt, Tsssttt, Tsssstttt, ... tu sais bien qu'on peut faire de grosses bêtises dans le provisoire dont les conséquences sont définitives !

             Alors tu vois Père Noël, maintenant, je voudrais, mais je voudrais intensément que tu nous lâche les baskets, pour que nous y voyions clair enfin, et que nous puissions, en apprivoisant ce passé sordide, aller vers l'avenir d'un pas plus léger et plus assuré.

Apporte juste , si tu le peux, un chemin, un apaisement, un avenir, bref, le nécessaire pour vivre sans trop d'angoisse. 

             Quoi, ce n'est pas dans ton catalogue ? Mais à quoi sers-tu alors ?

             Hmm ! Je crois qu'il est grand temps que j'arrête cette bafouille, je m'étais promis de rester polie mais j'ai encore du mal à me contenir. Peut-être que si tu fais bien ton boulot, je pourrai t'écrire plus gentiment l'année prochaine. 

              Pour terminer comme il convient, je n'ai pas d'imagination pour une formule de convenance appropriée, mais tu en as certainement sous le coude.

Je te conseille, sinon, le dernier dictionnaire qui vient de paraître : les expressions les plus efficaces de la langue de bois.

                                               A la revoyure,

                                                                            Jeanne Fadosi


Ce texte était proposé à la participation de l'exercice 74  - Lettre au Père Noël, de la Communauté Ecriture ludique dont vous trouverez le récapitulatif à  Ecriture ludique - exercice 74. Comme il s'agit, sans rien dévoiler, d'un vécu très intime, il pourrait aussi me semble-t-il participer à l'exercice 69 Chroniques intimes, résumé de cet exercice :   Ecriture ludique - exercice 69

 

Remarque importante : Le site d'écriture collective Ecriture ludique a changé d'adresse. La nouvelle adresse du blog où l'on peut retrouver les plannings est la suivante : http://ecritureludique.over-blog.com/ tant que le site reste accessible à cette adresse.


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
J'avais moi aussi participé à cette lettre au père Noël sur écriture ludique, et je trouve la tienne particulièrement juste et émouvante. Fi des conventions, ce petit coup de gueule s'imposait!
Bonne fin de semaine à toi et par avance déjà, bonne année!
Répondre
J


il y a des coups du sort ou des gens qu'on ne peut pas taire


oui je me souviens t'avoir rencontré à l'occasion de ces exercices ludiques


Belle et bonne fin d'année et bonne année pour celle qui vient



Q
Il y a des moments où il ne peut répondre à notre attente, même sincère...

Mais savoir l'écrire est important.

Passe une douce soirée Jeanne. J'ai eu de la chance, mes enfants étaient tous près de nous hier soir et aujourd'hui. Je sais que beaucoup ne l'ont pas.

Prendre ce que l'on peut aux jours qui passent... le mieux possible.

Passe une douce soirée. Je t'embrasse.
Répondre
J


le temps passe et même si les prises de conscience ne se font toujours pas, il y a mille autre façons d'aller de l'avant sans le secours de mots.


Les blessures ne sont plus à vif mais la période de noël les malmènent encore ...


bises



J
Ah Jeanne ne comptons pas sur lui pour les choses sérieuses des adultes, c'est le papa des joujoux pour enfants... Ouf au moins ils sont entendus eux dans l'ensemble, sourire... Bonne soirée,
bises, jill
Répondre
J


tu as des paroles bien sages Jill ... bises



F
Tu lui as "secoué les puces " au père Noël mais je ne sais pas s'il t'a entendue! La solitude parfois ce n'est pas désagréable . J'aime les réveillons de Noël calmes et sereins ; bises
Répondre
J


de toutes façons je n'arrive pas à être raccord avec cette joie et la joie de commande je ne sais pas faire. Je me suis forcée au début. Depuis que j'ai publié cette lettre, on insiste plus trop,
et je me chouchoute et bien souvent je vais me coucher sans attendre minuit.


Le calme et la sérénité, je les trouve en moi. Il n'y a pas d'aigreur.


bises



F
beaucoup de gens sont dans la solitude à Noël moi j'ai la chance d'avoir mon mari mais nous ne serons que 2 alors que tous les autres sont en famille, ma famille est au nord, c'est loin du sud
(985kms) et en hiver il faut se méfier des routes et au sud, pour la famille de mon mari nous sommes en froid mais on se fait tout de même une table bien garnie et le Père Noël n'apporte pas tjs de
jolis cadeaux dans sa hotte comme tu le dis si bien malgré ta solitude je te souhaite tout de même un bon noël en gardant l'espérance de jours meilleurs
Répondre
J


les routes et l'hiver, c'est souvent aussi un obstacle aux déplacements. Cette année c'était le vent qui a bien secoué avant-hier et hier.


joyeux noël



L

Je vois que mon Robinson était passé par là et partageait ta rage, je crois me souvenir qu'il avait fait une lettre au père Noël aussi...Et pourtant il m'a quitté en cette période ... A
croire que le père Noël s'est vengé... je suis dans le même état d'esprit que toi, et pourtant il faut faire bonne figure... je pense à mes petits enfants et je vais essayer de m'oublier pour ne
penser qu'à cette joie et les yeux qui brillent pour les petits à Noël, quand ils découvrent leur cadeaux... bisous Jeanne et courage pour ce mauvais moment !
Répondre
J


Je crois me souvenir que ce sont les commentaires de Robinson sous cet article qui m'ont encouragé à relever les défis d'écriture


Ton robinson est quelque part dans ton coeur et le restera. Il est à tes côtés pour te donner la pêche pour continuer la vie.


Nouveaux lieux c'est vrai, nouvelles habitudes, mais tes petits enfants sauront te faire partager leur part d'enfance


bises Bigornette. Je pense fort à toi



Q


T'écoutera-t-il cette année ?


Je crois que le pauvre est débordé.



Répondre
M

comme le chantait (oh son nom m'échappe) ....

"ma Solitude je m'en suis faite une amie, une douce habitude" ...

(moi aussi, si tu veux savoir, et je trouve que je suis un très bon compagnon pour moi-même !)


Répondre
J

C'est un peu cela, et une infirmité à partager la joie des autres précisément ce jour là.


I

Quelle belle lettre malgré toute la tristesse et la rancoeur que j'y lis. Vois-tu, on ne m'a jamais fait croire au Père Noël et longtemps je l'ai regretté. Maintenant j'en suis guérie et je préfère
Noël tout court, et si possible en famille.
Jeanne, tes mots me touchent beaucoup. Je souhaite que ces fêtes de fin d'années se passent pour toi dans la sérénité.
(et volontiers je montrerai mes chaussons :-)


Répondre
J

Rien ne pourra effacer ces souvenirs. Je vis avec, c'est tout


O

Il me semble que j'avais lu cette lettre qui exprime une telle douleur qu'elle est très difficile à commenter. J'espère simplement que cette période de Noël qui approche ne sera pas trop
douloureuse encore à vivre pour toi et que tu seras bien entourée.


Répondre
J

Oui, tu fais partie de mes plus anciennes visiteuses. Le temps n'efface pas ce qui c'est passé. Je fais avec mais noël, je ne pense pas que cela puisse être une fête pour moi.
Je me fais discrète et comprend très bien qu'il en est autrement pour la plupart et en particulier pour les enfants


J

le site a changé d'adresse. Je vais supprimer les liens en attendant de pouvoir remettre des lies valides. Si un correction m'a échappé pardon de ce désagrément
Jeanne Fadosi


Répondre
F
mais alors qui est le père noel? :-)))
big bisous
Répondre
J


Il est différent pour chacun d'entre nous ombre et lumière comme la complexité du monde



I
très touchant. profite à ta convenance de cette période...et que le bonhomme rouge ou tout autre de ses comparses t'apportent joie réconfort et bonheur
Répondre
J

merci. Je vous adresse des voeux similaires


R
Ce serait peut-être le moment de dire une révolution: je m'attaque au sujet . A bientôt!
Répondre
J

Pourquoi pas ? Merci de cet encouragement


R
Je vois qu'on a, en commun, des choses à dire au barbu ! Merci de ta visite, et à bientôt !
Répondre
J

Et nous sommes sûrement beaucoup, pour des raisons sans doute fort différentes. A bientôt sur l'un de nos blogs


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères