Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 17:10

~ Billet 66 ~ (ex catégorie poésie)

Juste histoire de saluer les couples de cols verts qui se sont arrêtés du côté de nos mares, voici une broderie au passé plat empiétant que ma soeur m'avait brodé il y a quelques temps.
Longue vie et respect de leurs nichées !


canardvert---reduc1.jpg

      Oiseaux élégants
      S'abreuvant, se dandinant,
      Au temps des amours
        Jeanne Fadosi, 12 mars 2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
j'adore les oiseaux..
clem
Répondre
J

Oui, et ils sont indispensables dans la ou les chaînes du vivant, comme les abeilles


O
Petit post-scriptum : c'est gentil d'être passée lire mes descentes "vertigineuses" comme tu dis, mais j'ai un peu forcé la dose pour le plaisir de sourire et de faire sourire. C'est néanmoins un morceau de souvenirs d'il y a déjà quelques années, car mon dos mal en point ne me permet plus de faire le clown sur les pistes...
C'est ce qu'on appelle la "vieillerie" je crois... ;-)))
Répondre
J

Tu nous as bien amusé en tous cas. Mes rares expériences skis au pied ont été desastreuses, à part le ski de fond et encore, sans pente ! Mais j'aimais les paysages enneigé et le plaisir de mes
garçons(ma fille goûtait aussi peu que moi la pente et préférait la patinoire).


J
Les cols verts sont des canards étonnants de beauté chatoyante
Répondre
J

Les messieurs seulement, ces dames sont bien plus ternes, quoique de ligne élégante


A
Broderie et haïkun, voilà une idée originale ..
Jeanne je vois que nous avons la même conception de la poésie : un respect des règles (rime , pieds ... )
Ton haïku est comme je les aime ...
Répondre
J

J'ai découvert cette forme il y a peu et c'est vrai que j'y prend plaisir.
Et puis grâce à tous ces blogs, je découvre que la poésie est bien vivante, ne se prend pas au sérieux, et qu'il y a pleins de jolies choses !


J
On parle de la cane de Jeanne ici ??? C'est Brassens qui doit être content.
Répondre
J

Puisque tu le dis ! J'aime beaucoup Brassens dont petite fille je connais par coeur une bonne partie de ses chansons ! Encore un sens caché auquel je n'avais pas du tout pensé. En vrai, ce sont
deux col verts (en couple qui m'ont obligé à arrêter ma voiture sur le chemin pour les laisser traverser ! Ils n'ont même pas eu l'idée de se presser un peu !


O
PS : désolée, je viens de voir que j'ai écrit Haïka au lieu de Haïku... Excuse-moi pour cette erreur et... pour celles qui viendront inévitablement. Je te souhaite un très bon week-end !
Répondre
J

ça ferait joli aussi, une haïka ! Si je venais m'excuser pour toutes mes erreurs de frappe !
Je te souhaite un très bon week end Oxygène, bien rétablie de tes descentes en ski vertigineuses  ? Bises


A
Merci d'avoir voté pour moi.
Répondre
J

J'ai essayé de faire abstraction des commentaires, et de m'en ternir à mon premier élan


O
J'allais te dire que ce sont des canards très élégants , mais je me rends compte que je reprends les mots de ton bel Haïka. J'aime beaucoup ce canards aux plumes colorées que ta soeur a si bien brodé (j'imagine ce travail vu de près...)
Répondre
J

Oh, mais, il n'y a pas de brevets sur les mots ! pas encore ! heureusement. c'est le tricot que l'on fait avec qui a notre touche personnelle. Oui ce canard est bien joli sur son carré de linon
blanc et les canards vivants qui sont encore là sont bien beau aussi !


L
Avec un haïku comme j'aime
Bonne soirée
Répondre
B
belle broderie d'oiseaux et de mots..
Bises
Répondre
J

Le couple de colverts est toujours là, entre mare et chemin vicinal. Et après coup, mais sans calcul, je les relie aux migrants de la planète. L'actualité filmographique en fait parler et je me
sens bien impuissante !
Bises


A
le spectacle des canards au bord de l'eau est toujours très agréable

J'ai adoré les Déferlantes, j'en avait fait un article il y quelques temps
Répondre
J

Oui, on me l'avais déjà conseillé quand j'avais écrit sur Prévert et ton article m'a décidé à l'acheter. Je ne le regrette pas !


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères