Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:00

C'était mon 68ème billet publié le 15 mars 2009 vers 18h30

 

En ce 25 novembre 2013, un peu plus d'un mois après avoir assisté au procès en Assises relatif à la mort tragique de ma petite nièce Anne-Sophie, cette journée internationale ne peut que raviver nos blessures, notre chagrin.

Alors je voulais mettre un peu de soleil et de couleurs avec l'envie de vous faire partager à nouveau cette vieille photo de famille (années 1925 ... quand ma marraine, la "demoiselle" au centre de la photo, la superbe étoile, a eu ses 25 ans)

Ses collègues midinettes, déjà et encore catherinettes, lui avaient fabriqué un bien beau chapeau.

Si la photo, comme le plus souvent à l'époque, est en noir et blanc, le chapeau, lui était bien aux couleurs de la Sainte Catherine, vert et jaune, comme pour célébrer deux des couleurs les plus répandues dans la nature.

 

Car les vieux jardiniers se rappellent du dicton :

"A la Sainte Catherine

Tout arbre prend racine"

 

J'écrivais :

 

Histoire d'en rajouter sur le thème de la vieillesse relative et pour faire suite à mon petit billet sur les midinettes, voici un petit bonus pour le thème de la semaine de Dana.

OB me demande d'indiquer une thématique pour ce billet, j'ai choisi Féminin  pour faire suite au billet Vous avez dit midinettes pour la journée de la femme, mais j'aurais tout aussi bien pu indiquer  humour ou économie, à défaut d'une rubrique social ou société ou même people pour people d'un jour !

Elles ont commencé en sortant de l'école :

livret de travail mam couverture - reduc

 couverture d'un livret de travail

Un tel livret de travail était obligatoire et délivré gratuitement par les maires aux parents des enfants des deux sexes de moins de dix-huit ans

livet trav mam p1 - reduc

première page du livret


Relevez que pour travailler avant l'âge de treize ans, il fallait avoir le certificat d'études primaires, mais nullement si l'enfant avait treize ans et plus !

livret trav mam p2 - reduc


Cette toute jeune fille de treize ans qui était ma maman n'avait donc même pas besoin de ce sésame, mais je vous rassure, elle l'avait eu avec panache.
J'ai vu en librairie cet automne qu'un éditeur avait eu la bonne idée de publier les sujets d'une série de certificats d'études. Il pourrait être utile de faire travailler nos neurones sur ces exercices !

livret trav mam p3 - reduc


Elles y restaient quelques années et  quittaient le plus souvent leur travail pour se marier.
Après la Grande guerre, il était moins courant pour les épouses de continuer une activité salariée.

Mais pour les plus âgées qui restaient célibataires, avoir eu 25 ans se fêtait joyeusement le 25 novembre jour de la Sainte Catherine.

catherinettes1
 

De là les expressions coiffer la sainte Catherine et catherinettes. C'est tout de même plus joli que  "vieilles filles" dont elles étaient dès lors affublées !

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
et c'est le concours du plus beau chapeau
Répondre
J


Concours, je ne sais plus mais en tous cas il fallait faire preuve de la plus grande créativité pour faire honneur à la maison qui les employaient ces couturières ...



S
Elles étaient bien coiffées ces Catherinettes. Aujourd'hui ce ce jour n'est plus souligné le mariage est moins à la mode.
Répondre
J


Sur cette carte postale, ce sont les ouvrières d'un grand couturier de l'époque. Elles savaient faire !



Q
On les fêtes toujours, différemment.

Les jeunes d'aujourd'hui sont rarement mariées avant...

Merci pour tout ce que j'ai appris en te lisant ce matin.
Bises et douce journée.
Répondre
J


oui c'est l'inverse qui fait exception en effet.


Mais les chapeaux qui sont faits à cette occasion sont toujours aussi débordant de créativité et c'est bien sympa


bises et belle fin de journée



M
Une tradition qui se perd. Cette photo est pleine de charme, j'aime beaucoup. Bonne journée
Répondre
J


Il faut dire que vu l'âge moyen du mariage maintenant, quand il y a mariage ...



M
J'aime beaucoup ces photos désuètes et ce rappel des conditions du droit au travail des enfants est très instructif!
Répondre
J


Des conditions qui existent toujours de par le monde ...



M
Un billet qui complète joliment le mien avec plein de renseignements que j'ignorais ou qui étaient sortis de ma mémoire !!
Bonne journée - bisous
Monelle
Répondre
J


ton article est très instructif et complète en effet bien le mien mais aussi le précédent car l'histoire de Sainte Catherine, que je ne connaissais pas, ressemble étrangement à celle de Minerva,
assassinée sur commande le 25 novembre 1960 par le dictateur qui la voulait mais elle restait résolument célibataire !



M
extraordinaire!!!!!tu nous montres des merveilles historiques!!!
je me rappelle des cartes de catherinettes chez mes grands parents, malheureusement elles ont disparu elles aussi....Tout a changé, maintenant bien des femmes qui ont étudié sont encore
célibataires à cet âge....et c e n'est aps une tare ni un sujet d e moquerie ou de ségrégation....et puisqu'on en est aux symboles j'apprécie que LEGALEMENT la mention MADEMOISELLE n'existe plus,
puisque DAMOISEAU n'a jamais été de mise pour un homme non marié....libre à chacune de choisir d es efaire quand me^me appeler "mademoiselle" mais là c'est un choix et personnel en plus....
Répondre
J


Je suis pour l'introduction de Damoiseau ... ce serait bien rigolo ...


J'avais une tant qui tenait à ce qu'on l'appelle mademoiselle encore avec ses rides et ses cheveux blancs.



M


Je n'avais pas lu cet article !!!! Je ne connaissais pas ce livret! pourtant mon père a dû en avoir un puisqu'il est sorti de l'école à 12 ans pour devenir ardoisier comme son propre père! Pas
question de faire des études et ce fut une des plus grandes frustrations de sa vie! Maman par contre a étudié jusqu'à son brevet et est devenue institutrice comme son papa et sa soeur.



Répondre
J


Si ton père est de cette génération, il a sans doute eu un tel livret, à moins qu'il ne soit employé dans l'entreprise familiale encore que ... Ta maman a eu bien de la chance de pouvoir être
institutrice. De toutes façons, on faisait davantage d'efforts en principe pour les études des garçons. Les filles devaient avant tout savoir tenir une maison.



C
et les épouses devaient demander l'autorisation à leur mari pour travailler !!
j'adore la photo des Catherinettes !! on voit bien que le port du pantalon n'était pas de mise !!! d'ailleurs la loi interdisant le port du pantalon par les femmes sous peine d'emprisonnement, n'est toujours pas supprimée !!! nous sommes donc toutes hors la loi !!
Répondre
J

Si on remettait en vigueur toutes les lois tombées en désuétude qui n'ont pas été abrogées, j'en ai l'échine affolée !
Mais je ne trouve pas plus normal qu'une ado ne puisse plus mettre une jupe sans être embêtée ou chahutée, (ou pire). Et ne me dites pas que ce n'est pas vrai ! et ne stigmatisons pas les
banlieues, c'est vrai partout !


D
ayant travailler en atelier de couture, nous fêtions les catherinettes ( j'étais en plus modiste!) c'était toujours un joyeux moment , mais hélàs cela fait parti du passé m^me si on marque le jour!!!Bisous merci pour la photo !
Répondre
J

Il en reste de beaux souvenirs je suppose ! Bisous et bonne soirée


L
Et oui ! les "jeunettesC pEnsent que tout est arrivé par enchantement !
lizagrece
Répondre
L
A savoir aussi que sans livret de travail - impossible d'en trouver ... Ce fut le cas de mon arrière-grand-père de se le faire supprimer pour des activités syndicales et il a dû quitter sa région d'origine ...
A savoir aussi que pour travailler les femmes avaient besoin de l'autorisation de leur mari ...
Je ne sais plus quand exactement cette mesure a été retirée mais après 1968 ça c'est sûr !!!
Formidable tous les documents que tu nous montres !
LIZAGRECE
Répondre
J

Oui; et tes compléments sont précieux. Les acquis sociaux sont récents et fragiles et c'est pour cela qu'il est important d'être vigilants pour les préserver. J'ai oublié quand les femmes
n'ont plus eu besoin de l'autorisation du mari pour travailler. Je vais le vérifier. Nos jeunettes ignorent presque tout de la condition d'infériorité des femmes inscrite dans la loi
jusqu'à une époque récente.
Bonne soirée


C
elles sont belles ces demoiselles.
elles en ont à raconter nos grands-mères ou nos mères ! Ecoutons-les, et ressortons leurs souvenirs comme tu le fais si bien..
clem
Répondre
J

Oh oui! Et c'est un des rôles de nos universités de sciences humaines, bien bousculées en ce moment que de faire du collectage auprès des plus vieux avant que la transmission ne s'éteigne avec leur
disparition. Les catherinettes de 1923 étaient nées, pour les plus jeunes, en 1898. Elles auraient 110 ans aujourd'hui.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères