Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 12:00

~ Billet 135 ~

Je ne connais pas bien les caractéristiques de cet oiseau bien réel et j'ai rafraichi, comme vous je le présume, ma mémoire avec mon moteur de recherche habituel.

Je savais qu'il était minuscule, friand de nectar de fleurs et migrait dans le Golfe du Mexique et l'Amérique du Sud.
Je pourrais vous renvoyer au bon
article de Wikipédia, comme j'ai pris l'habitude de le faire.
Mais j'ai bien envie de conduire vos pas vers celui de naute.com  : il vous suffit de cliquer sur le timbre que j'ai emprunté sur ce site, mais que j'ai déjà vu dans des albums ouverts avec bonheur par des proches collectionneurs soulevant un peu du voile de leur petit paradis. 


Je ne connaissais que peu de choses de la réalité de cet oiseau migrateur de nos contrées imaginaires de nos contes, ami des fées et si merveilleusement présent dans les illustrations.

Depuis 1969, ce bel oiseau me réenchante à chaque fois que je vois sa virtuosité à gober le nectar de cette fleur, en lévitation dans une verticale renversée ...

colibriJackieLottin1969 rd


Cette peinture sur toile exécutée par ma soeur Jackie dont je vous ai déjà montré d'autres merveilles, brodées ICI et LA.
Cet oiseau-mouche a connu son trait de pinceau final le 15 juin 1969.
Je ne me souviens plus de l'occasion pour laquelle il a ensuite été offert à mes parents, soit pour le quarantième anniversaire de leur mariage, soit pour les fêtes des mère et des père, l'année suivante, mais il a veillé sur mes gestes appliqués sur d'autres oiseaux, pour l'une de ces
tapisseries presque jumelles.

J'ai eu tout le loisir de vivre mes jours de vacances sous les battements d'ailes du colibri, toutes les fois que je suis rentrée au bercail au long de ces années, puisqu'il est resté accroché dans la salle de séjour jusqu'au décès de notre maman.

Depuis, le colibri a retrouvé le giron de sa créatrice et de son homme, et ce sont mes nuits sur lesquelles il veille dans la chambre qui m'accueille quand je leur rend visite.

Voilà pourquoi je leur ai demandé de m'en envoyer une photo par courriel quand j'ai rejoint cette communauté.

Comment échapper à l'appel d'un si joli nom pour porter la bannière du respect de notre matrice, la nature ?

Voilà aussi pourquoi j'ai finalement proposé une bannière au petit challenge lancé par les animatrices de cette toute nouvelle communauté à laquelle je souhaite un bel essor.
Mais pour voir ma proposition, il faudra attendre le 28 sur
le blog du Colibri zen.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
bonjour jeanne tres bel article sur notre petit colibri  :-)pour la bannière je suis entrain d'écrire un article sur le colibri pour annoncer comment on va procéder car nous en avons reçu plusieurs et comme ce blog est à tout le monde c'est à tous et toute de choisir.... bonne journée à toi  et je l'espère aussi ensoleillée que la mienne sauf s'il survient un gros orage ! :-)
Répondre
O
J'ai bien aimé ton article car je suis fan de ce tout petit oiseau si joli, si fin, si vif ! J'ai eu le plaisir d'en voir quelques-uns en Martinique mais n'ai jamais été assez rapide pour les photographier, malheureusement !Nous allons pouvoir découvrir demain ce que tu as fait sur le blog de Colibri zen... Il ne nous reste donc plus beaucoup à attendre.Bises à toi Jeanne et bon week-end ! 
Répondre
J

La Martinique, une destination qui me fait rêver !
J'ai finalement mis ma proposition de bannière en ligne. Il y a d'autres très belles propositions ...


L
Bonjour Jeannepardonne-moi mon retard à te répondre, alors que nous sommes si touchés de ton don, cette vue de ce si joli tableau peint par ta soeur... j'apprends de plus ici qu'il t'a accompagnée depuis l'enfance!Tu peux bien sûr publier ta bannière sur ton blog, Jeanne, la montrer à tes lecteurs, ne les en prive pas... Nous pensons peut-être organiser un vote des colibris sur le blog colibri zen pour choisir la bannière, puisque c'est un blog participatif... Il y a je crois sept bannières en lice, en comptant la tienne! Très belles, le choix sera difficile... Mais nous pouvons aussi en changer selon les saisons... Tout cela sera à décider ensemble.En tout cas merci encore, Jeanne, de ta belle implication dans cette nouvelle communauté, je me rends tout de suite à ton billet des saisonsAmitiés sincères
Répondre
J

7 propositions de bannières ! c'est super ...
Y a pas de souci pour le délai de réponse. Y a d'autres choses à faire dans la vraie vie et sur les blogs ...


C
ah les oiseaux. J'aime les entendre chanter.. clem
Répondre
J

Si tu penses que je n'avais pas remarqué ! ... (rires). Les oiseaux qui t'accompagnent sont bleus et jaunes ... et plein de sages projets ...


G
bonsoir Jeannebravo à ta soeur !bonne soirée! bisous
Répondre
J

merci pour elle, je transmettrai. Cela lui fera bien plaisir et adoucira ses jours difficiles par sa maladie.
Bises et belle fin de semaine Gypsy


M
Le colibri est l'oiseau des îles par excellence, tout comme moi, enfin sauf pour l'excellence, alors te lire est un régal
Répondre
J

Tu en serais bien encombrée de l'excellence (rires ... ) regardes ce qui est arrivé à ce pauvre MJ trop tôt adulé, trop vite déjanté et tous ces fossoyeurs qui aujourd'hui l'encensent !
Mais on est loin du sujet de mon billet et de ton com ... j'aime bien mieux le colibri des îles et leurs habitants humains ... qui savent pour beaucoup d'netre eux chanter et danser ...


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères