Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 21:28

~ Billet 159 ~ classé dans l'ex-catégorie le geste du colibri

arbres enfants peche - reduc1


                               Joies d'enfants sérieux
                               Ecrin d'ombre en bord d'étang
                               Forêt mère et jeux
                                                   Jeanne Fadosi, 22 juillet2009


(Cliché argentique en noir et blanc pris à l'étang de la Minière, au début des années 1970, avant la construction de la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines) 

Pour le onzième geste du Colibri zen, j'ai choisi de montrer l'importance de la forêt. Pas de colibri en Ile de France, mais des enfants pêchant avec la passion de ceux qui se fondent dans le paysage. Je ne peux pas imaginer ces rives abruptes en cendres et pourtant, en ce moment même, certaines rives du sud sont orphelines de leurs arbres.

Pour les autres jeux d'enfants de Dana, c'est au billet 158

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonjour Jeanne, je découvre ton blog à mon tour. À vrai dire, j'étais il y a quelques moi sur OB moi aussi, depuis deux ans et je vois que je connais plusieurs personnes qui passent chez toi :) J'aime cette photo et ton petit poème, en fait j'ai vu aussi dans ta colonne que tu parles de haïkus... j'adore les haïkus et j'en fait aussi. Sur mon blog j'ai une section pour mes haïkus. J'aime cependant les illustrer aussi, c'est un choix personnel même si le haïku lui-même doit être une « image » pour le lecteur. Bonne journée et au plaisir de se relire.
Répondre
J

oui, j'ai retrouvé ta trace par ton ancien blog et un lien que j'avais négligé. Au plaisir de nouvelles visites sur nos blogs


E
on sent le cliché des années passéesune sorte de halo
Répondre
J

En contre-jour absolu mais avec un pare soleil. Ce genre de cliché, je n'arrive pas à en faire avec mon appareil numérique. Il est vrai qu'il n'est pas le top du top mais celui que j'avais à
l'époque n'était pas un réflex. Je n'en avais pas encore les moyens.


L
Quelle magnifique photo noir-et-blanc, Jeanne, mais qui nous évoque si bien les couleurs de la forêt... plutôt que de voir le deuil de ces arbres calcinés, qui dure si longtemps...je suis ravie de te retrouver... merci pour tes passages sur mon blog, là aussi, les poèmes en noir et blanc, écrits en deuil, permettent parfois de retrouver des couleurs... je t'embrasse, et te dis à bientôt, sur l'un ou l'autre de nos blogs
Répondre
J

Coucou Laure, bon retour ! A bientôt en effet.


M
Meric d'être passée sur mon blog;il faut que je te mette au plus vite dans mes favoris pour revenir ici plus souvent. Belle photo : j'aime le noir et blanc. A bientôt
Répondre
J

je l'ai deviné à la photo que tu as mis en ligne pour Dana. A bientôt !


L
C'est drôle, quand j'ai regarder ton cliché je me suis dit que c'était une photo ancienne! Sans doute peut-on "dater" les cadrages en fonction des années.
Répondre
J

peut-être avec du carbone 14 (rires) ... Tu as raison, ce cliché remonte au début des années 1970. Ces belles berges sauvages ont été "sécurisées", comme ils disent. Je ne sais pas si j'aimerais
encore m'y promener !


M
ouiiii j'avais regardé le precedent billet qui m'a fait bien rigoler, as tu vu ds les photos que je t'ai envoyé la maison de locqirec ? cela fait bizar de la voir à mes 3 ans et maintenant !le temps passe si vite....
Répondre
J

tu te rappelles, 3 ans, 3 bouzies. Ca c'est ton frère qui disait cela ! Et moi, j'étai juste une ado un peu trop sage et qui aimait bien son rôle de nounou bénévole ...


S
3 lignes, et c 'est beau !tu vois que tu peux écrire court !!tu habites l'ouest parisien, et moi l'est !j'aime beaucoup la photo!bisoussarah
Répondre
M
très jolis instants dans un merveilleux endroit, ne serait ce pas mes cousins ?gros bisoux !
Répondre
J

As-tu vu le clin d'oeil du billet précédent ?
Non là je ne crois pas, c'était au début des années 70, ils étaient trop jeunes pour pêcher. Mais pas pour faire à pied le tour de l'étang, avec précaution car le sentier n'était pas transformé
comme maintenant en boulevard ...
grooooooooos bisoux Marie


L
Très belle photo. Je n'avais jamais entendu parler de cliché argentique...c fantastique!
Répondre
J

c'est peut-être un raccourci un peu abusif d'écriture que j'ai pris. Je voulais tout simplement parler des photos tirées à partir de pellicules (négatifs sur celluloïd) dont la couche externe est
impressionnée différemment par la lumière de l'objectif pour faire apparaître la photo à l'issue de bains qui contiennent des sels (les révélateurs) dont des sels d'argent.
J'ai tout oublié de la brève période où j'ai appris à développer et tirer mes propres photos. Mais je pense que sur Internet, les blogs ou sites de photographes expliquent cela bien mieux que moi.


I
très belle photo et sujet important allant avec elle evidemmentbisous d'iris
Répondre
C
c'est untrès bon choix, parce que j'aime les arbres.. sans arbres, je ne peux pas vivre.. bisousclem 
Répondre
J

et on peut généraliser sans se tromper : dans l'état actuel de nos connaissnaces sur la vie, sans arbre, les humains ne peuvent pas vivre ...
Bises et belle semaine


M
une belle image qui sent bon les souvenirs d'enfance, .. en noir & blanc !
Répondre
J

j'aimais bien le noir et blanc, la lumière y prenait tout son sens.


V
Des images comme autrfois, attendrissantes. Bises   VITA
Répondre
J

merci


E
Joli photo... On dirait du Hamilton...
Répondre
J

la comparaison est bien flatteuse, mais je crois qu'il photographiait les très jeunes filles, ...


D
Les arbres sont comme les racines du ciel !
Répondre
J

c'est une bien jolie expression !


A
Coucou c'est moi J'ai laissé derrière moi les châteaux en Espagne... Merci pour tes gentils  commentaires, ma tête est encore en vacances sur la plage Je reprendrais le cours de mon blog la semaine prochaine Bonne fin de dimanche  Bises amicales     Alice
Répondre
J

merci de ton passage et de cette jolie carte de vacances, en dépit des bagages à défaire etc ...
Bon retour je suppose que tu as des souvenirs plein la tête


I
triste spectacle, désolation. Je ne publierais pas cette semaine sur cela, le sujet m'est trop sensible. Bises
Répondre
J

C'est pour cela que j'ai préféré des arbres vivants !
bises


D
Je te souhaite un très bon dimanche (ensoleillé de préférence )
Répondre
J

Il y a eu du soleil en effet, merci de ton passage.
Belle semaine


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères