Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 21:23

~ Billet 202 ~

Pour
le thème de la semaine, communauté à laquelle LE CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE a succédé, Dana* voulait faire rêver de cabane. Déjà les colibris s'étaient pris à cohabiter bizarrement avec des nouvelles cabanes dans les arbres pour touristes en mal d'originalité.
Pardon Dany, la cabane dans un arbre, c'est un rêve que tout gosse a fait ou presque. Sauf ceux des tribus dont grimper en haut d'arbres gigantesques pour accéder à leur gite fait partie de leur quotidien.
Ce qui m'insupporte c'est la marchandisation qui est faite de ces rêves et dans le cas qui nous occupe plus encore l'alibi écologique.

Revenons au rêve de cabane pour Dana. Comment rêver de cabane quand une cabane qui me faisait rêver en passant devant elle au hasard de mes déplacements, n'est plus.
Pour un autre thème de semaine animé par Dana sur une proposition de Kri, j'avais écrit que
Je voulais faire silence ...

Comment rêver de cabanes quand des errants à qui des marchands de bonheur ont fait payer très cher des rêves d'avenir, en sont à déserter leurs cabanes précaires pour un ailleurs toujours plus sordide ?

Les quelques phrases dites à la fin du très beau téléfilm sur rené Bousquet, revu ce soir à la télévision, comment les empêcher de résonner au présent ?

Au ban de la ville,

Leur cabane devenue cendres,

Ils errent sans fin.

                                                 Jeanne Fadosi, le jeudi 17 septembre 2009


cendres de cabane2 rd


cendres sous le pont - reduc1

 

* Dana a créé un nouveau blog.Je mettrai le lien dès que j'aurai un peu de temps

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

vu sous cet angle ! cela nous remet les pieds sur terre!
tout être humain devrait avoir un toit décent et ce n'est malheureusement pas le cas!
très beau billet Jeanne
bisou


Répondre
J

Oui, tout le monde a droit à un toit. Et ce droit n'est pas ressenti et encore moins respecté. Maintenant il y en a qui ont un toit dont ils ne prennent pas soin par négligence, et c'est bien
regrettable aussi.
Bises et belle soirée


~

Comme tu casses le rêve sur ce coup.....mais, c'estton opinion et elle a de l'intérêt aussi. Merci Jeanne et bisous


Répondre
J

Ce n'est pas moi qui casse le rêve mais les bulldozers qui ont opéré hier vers Calais.
Ce n'est pas moi non plus qui alimente le rêve de ceux qui en ne voyant que le rêve de quelques habitants des "pays du Nord", s'imaginent que c'est l'Eldorado.
Mais je te rassure, moi aussi j'ai rêvé de cabanes.
Merci de ton passage. belle semaine


C
Ib aime bien se cacher dans les cabanes quand on est petit.. mais aujourd'hui la psychose envers autrui a supprimer ces lieux.. bonne soiréeclem 
Répondre
J

Pour connaître un peu le sujet, les habitants provisoires ne sont pas tous fréquentables en vrai. Mais ce n'est pas une raison pour les chasser comme on le fait.
bonne soirée aussi


L
Un coup de gueule émouvant et que je ne comprends que trop bien ayant été mis dehors de mon terrain par les élus, à cause des contestations (je vivais en caravane, j'en parle dans mon blog) ! Certes avec plus de gentillesse et de tact mais sans possiblilité de refuser sous peine d'être "hors-la-loi". Dans le pays des droits de l'homme et de la liberté !!!! Nous ne sommes pas libres et le confort des gens qui vivent conformément à la société est plus pris en compte que les autres qui ne peuvent (ou ne veulent) faire autrement !Amitié et bonne fin d'après-midi.
Répondre
J

Oui, j'ai vu que tu avais connu ce genre de vie, mais je n'avais pas fait attention à lamanière dont elle se terminait.
Ceci dit, je ne suis pas convaincue qu'il soit bon d'accepter tous les comportements non plus, il faut vivre les uns avec les autres ...
Amicalement et belle semaine


M
Bonne semaine, gros bisous, Monique
Répondre
J

merci à toi aussi


M
Les enfants ont le don de nous faire rêver et construisent ' leur cabane' même parfois d'un drap tendu sur quatre chaises, nous autres adultes , elles ne sont pas toutes de rêve .. bonne soirée , tu as bien traité le sujet
Répondre
J

Merci, Lilou, oui pour ceux qui n'ont qu'un abri précaire, c'est autre chose qu'un rêve !
Belle soirée


A
en te lisant je pense à Calais , à la fermeture de sangate et maintenant à la chasse aux migrants! comme nous enfants, ils avaient des rêves d'un confort meilleur sans doute et les voilà plus misérables qu'avant!bises jeanne et merci de ton petit tour chez moi
Répondre
J

Oui, bien sûr, moi aussi j'y ai pensé.
Bises et belle fin de dimanche


V
Belle illustration du theme. Bon dimanche
Répondre
J

Ta cabane de pêcheur est bien jolie aussi


P
Bel article...¤_¤ Bon dimanche ¤_¤
Répondre
J

mais bien sûr j'ai aussi rêvé d'autres cabanes.
bon dimanche à toi aussi


M
Oui tellement plus aucune solidarité! on l'interdit même parfois la solidarité! de quoi déprimer car ce qu'on peut faire nous paraît si petit et si peu efficace!
Répondre
J

Ne pas faire comme si cela n'existait pas, c'est déjà ça. Chacun fait comme il peut.
Mais il me semble qu'il faudrait aussi ne pas alimenter en images le miroir aux alouettes qui les trompent sur un monde qu'on croit meilleur vu de loin.


B
Ta cabane à toi c'est un toit et moi, grâce à toi, je suis en émoi et je vois que sans toit pas de vie à soi ......Merci pour cet oeil dirigé là où il faut !Je publie demain matin....ce sera plus futile que ton témoignagegros bisous à toi
Répondre
J

J'espère bien, mais j'avais déjà publié à propos de cette cabane partie en fumée et les discours actuels sur Calais m'interpellent, même si je n'ai pas de solution.
Bises aussi et belle fin de semaine


L
Ces vrai qu'il y a l'éternelle cabane au Canada, la lointaine Cabane Bambou, le Cabanon Marseillais mais aussi les cabane des bidonvilles et de la "jungle" de Sangatte... mais là, c'est pas pour jouer ...
Répondre
J

Et pourtant ...


I
Ce téléfilm t'a bien inspiré, tu as raison de dire tout cela et de le montrer. Je pense aussi à tous ces gens qui font des crédits sans fond pour leur maison et qui se retrouve assez rapidement sur la paille..Bonne journée Jeanne
Répondre
J

Il y en a beaucoup qui se retrouvent sans rien.
Belle fin de semaine


C
une cabane, tout enfant en rêve, mais tous le monde ne sait pas se le permettre , même des adultes, n'ont même pas de toit, ma cabane quand j'étais enfant, était une couverture sur un buisson, et je me sentais chez moi, je jouais à la poupée ou faisait la dînette aux poules, mais il y a cabane et cabane, mais l'ensemble est 4 murs et un toit.merci et bon WE
Répondre
J

Oui, 4 murs et un toit, tout le monde devrait en avoir et en prendre soin.
belle fin de semaine


A
Bonjour  Je t'ai décerné un prix .... c'est sur mon blog Tu cliques sur l'image pour récupérer le prix Bon Week-end Bises Alice
Répondre
J

Je suis confuse. Merci. Je ne suis pas sûre d'être si gentille que ça.
Bises et belle fin de semaine


P
Et ces pauvres, ne sont pas au bout de leurs peines. Car s'ils rentrent chez eux, alors que la famille et parfois ams ont "cotisé" pour leur voyage en espérant un retour d'argent lorsqu'ile auront troucé un travail, ils se sentiront des perdants !! Et n'oserons peut-être même pas se pésenter aux leurs.Bises x 2 et bonne journée.
Répondre
J

Pour ce qui est des cendres photographiées, je ne sais s'il s'agit de migrants ou d'autres sans logis, mais pour ceux qui viennent de loin, c'est quelquefois tout un village qui se cotise pour
permettre "le passage" vers notre eldorado de pacotille. Et non, ils ne peuvent pas revenir chez eux car ce serait la honte.
Bises à vous et belle fin de semaine


C
originale comme façon de traiter le sujetbisous
Répondre
J

Je ne pouvais pas faire autrement que de faire suite à mon article du printemps. J'avais pris cett photo (la première est un recadrage de la seconde) une semaine après la mise en ligne de Je
voulais faire silence...
Bises et belle fin de semaine


R
je n'avais pas vu ce côté des cabanes. elles m'ont toujours fait rêver.bonne journée.
Répondre
J

Mais elles nous font tous rêver et c'est tant mieux. C'est juste qu'il y en a maintenant construites avec ingéniosité par des vrais gens sans autre abri et que j'ai été témoin de la disparition
d'une d'entre elle que j'avais vu améliorer au fil des semaines. Une semaine, il n'y avait plus qu'un tas de cendre et une chaise de bureau à demi calcinée, trop loin pour mon appareil photo.
Belle fin de semaine


O
"Cabanes" de luxe pour certains, abris précaires pour d'autres... Les cabanes n'ont d'égalité que le nom... Il y a tant de misère derrière certaines d'entre elles... Si je ne me trompe, tu en avais déjà parlé dans un article précédent.... Je n'ai pas le temps d'aller le rechercher.En fait, je passais juste te faire un petit coucou.Bises à toi Jeanne et bon week-end ! 
Répondre
J

Oui, j'en ai mis le lien dans l'article, sur le titre du précédent Je voulais faire silence à moins qu'il ne soit désactivé. Je n'ai pas testé, j'avais envie d'aller me reposer.
Bises et Belle fin de semaine


M
Texte très émouvant, j'ai aussi regardé avec émotion le film sur René Bousquet...
Répondre
J

Oui, il est vraiment fait avec une grande intensité et tout en retenue...


D
Construire une cabane pour un enfant c'est jouer "à faire comme les grands", rêver d'avoir une maison à sois. Tout le monde devrait avoir droit à une maison.
Répondre
J

Oui, tout le monde devrait avoir un abri décent et adpté à ses besoins. Mais il n'empêche que enfants, nous en avons rêvé de cabanes et souvent fait avec les moyens du bord.
J'ai même vu dans un parc où la commune avait installé des cabanes à grands frais ces objets réarrangés par les gosses plus conformément à leurs rêves, en scandalisant bien des adultes qui
n'avaient rien compris.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères