Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 05:00

Réédition du Billet 211 mis en ligne le 1er octobre 2009 pour annoncer une suite restée dans mes brouillons

Comment balayer d'un revers de main l'invitation à dire cinq écrivaines.

C'est
Sarah Frane qui me tire cette fois-ci par la manche, plus précisément ICI (lien obsolète donc supprimé). Je crois que vous avez tous compris que j'aime lire.
Vous avez peut-être compris aussi que si j'aime le genre humain, je ne dédaigne pas à l'occasion de plaider la cause des femmes. Un petit tour
par ici vous conduira vers une auteure hors du commun dont je regrette que ses oeuvres ne soient pas rééditées en ces temps modernes qui semblent faire peu de cas du genre humain.

Alors je vais faire ce tag avec grand plaisir.
Ouh ! C'est plus difficile qu'il n'y parait. Comment choisir cinq femmes écrivains ? Rien que près de mon lit, j'en ai trouvé plus. Des que vous connaissez, que vous avez déjà cité ...

En voilà déjà trois fois cinq, sans hiérarchie, et parce que j'ai leurs livres sous la main, bon, voici un premier lot :

5ecrivaines1 - reduc



Elsa Triolet avait déjà publié plusieurs romans quand elle rencontra Louis Aragon qui en fit sa muse.
Roses à crédit, écrit en 1957-1958, dénonce la société de consommation et les dangers du crédit.

Christine Arnothy est l'écrivain au succès international de son roman J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir, paru en 1955. Je l'ai connu par ce roman "le jardin noir", où l'héroïne est une jeune femme qui a découvert qu'elle est la fille d'un criminel nazi recherché par une équipe de "vengeurs".

Muriel Barbery, c'est L'élégance du hérisson, un petit bijou de connivence entre une petite fille surdouée et triste et une concierge fort cultivée qui joue à merveille son rôle de concierge benête.
Mais Une gourmandise est aussi d'une belle écriture en posant des problèmes graves et rarement abordés, surtout sous cet angle.

Les pirouettes de Bigornette, sont d'un genre beaucoup plus léger, elles m'aident à me rendormir quand la nuit me tient éveillée à une heure indue (voir pour cela la recette d'un rire léger). Amis lecteurs, vous connaissez au moins Bigornette pour les prénoms du mercredi.
Elle vient de commettre deux autres livres avec du papier, un dans la suite logique des pirouettes, l'autre davantage à l'intention des enfants. Bon, je ne les connais pas car j'ai eu bien d'autres soucisen tête ces derniers temps.
Si vous habitez du côté d'Angers, vous pourrez la voir le dimanche 4 octobre, renseignements sur son blog où elle fait sa
PUB

Quant à Pearl Buck, j'espère que les jeunes générations ont encore l'occasion de la lire.
C'est vrai que l'Histoire chinoise de la deuxième moitié du XXème siècle a son comptant de pages noires.
Il ne faut en oublier pour autant d'où ils venaient. Et pour comprendre un peu mieux ce qui a rendu possible la fin de l'empire, je viens de le racheter. Vous le voyez sur la photo : il est tout neuf.
Pearl Buck a eu un succès mondial et a été prix Nobel de littérature en 1938.
Si elle a été la première femme à se voir décerner le prix Pulitzer en 1932 pour La terre chinoise, le prix Nobel de littérature avait été attribué à une Suédoise dès 1909 !

Blogs concernés par les livres, je vais maintenant laisser ce tag ouvert à tous les amis des livres qui passeront par ici, si le coeur leur en dit.

Et je vous avais dit que j'en avais bien plus de cinq. J'y reviendrai, pas tout de suite sans doute mais j'y reviendrai.

 

Voilà, la suite n'était jamais venue. Je suis ainsi. Cette fois je vais publier la suite qui était dans mes brouillons

A suivre ici ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q
Je me souvenais bien de ce billet...
Merci pour ces moments de partage, Jeanne.
Bises et douce journée.
Répondre
J


il n'est pas récent pourtant



M
J'ai lu roses à crédit d'Elsa Triolet il y a très longtemps, j'avais beaucoup aimé. Si je devais citer des écrivaines que j'aime bien, en premier Annie Ernaux ensuite Irène Frain, Katherine Pancol,
Agatha Christie...
Bonne fête de la musique. Bisous
Répondre
J


Je te laisse Katherine Pancol à l'écriture de laquelle je n'accroche pas. J'aime bien Annie Ernaux. As-tu reconnu nos Trois fontaines dans son dernier livre ? Quant à Agatha Christie oui bien sûr
de bons romans policiers qui me tenaient en haleine. Je ne sais pas ce que j'en penserais si je les relisais maintenant avec dans la tête les nombreuses adaptations à l'écran.


Bonne fête de la musique aussi Bises



S

excellent choix, mais je le savais!

je commence à te connaître,

tu es quelqu'un d'exception et tu aimes les livres et la littérature

je ne blogue pas en ce moment, tête et corps encombrés

petite exception pour te remercier d'avoir fait ce tag

plein de bisous


Répondre
J

J'espère que tu me ménager ta carcasse quand même. Je suis touchée que tu aies quand même fait cet effort. Je sais que ce n'est pas toujours une détente, quand la fatigue et les douleurs se font
trop grandes.
Plein de courage
Bises et meilleure semaine


L

J'aime beaucoup aussi Christine Arnothy...
Ce tag des auteures pas vaines nous permet de découvrir beaucoup de belles choses... merci, Jeanne


Répondre
J

S'il te tente, j'aurai plaisir à connaître tes suggestions.


Q

Oui, le thème m'intéresse.

Passe une belle fin de semaine aussi, Jeanne. Bises à toi.


Répondre
J

merci, je vais la prendre comme elle viendra. Du calme ou pas. Hier a été une bonne journée


Q

Excellent !

J'espère aussi que Pearl Buck sera encore lue par les générations à venir.

Certains livres dont tu parles sont dans ma liste de livres à lire. Il faut vraiment que je mette les bouchées doubles... sinon, je ne vais pas y arriver !

Les femmes écrivain... un beau challenge.


Répondre
J

Ravie que cette liste te plaise. Et j'ai comme l'intuition que ce thème t'intéresse.
Bises Quichotine et belle fin de semaine


F

un choix interessant t très riche (Pearl Buck a été un livre qui a marqué mon adolescence avec "vent d'est, vent d'ouest)


Répondre
J

J'en ai lu plusieurs d'elle, c'est un écrivain qui m'a édifié. Important pour mes choix de pensée et de valeurs.


V

j'ai aussi été taguée va falloir que je m'y mette c'est gentil pour Bigornette!!! elle le mérite...bisous


Répondre
J

Je suis bien d'accord. J'espère que sa participation à ce salon lui sera utile
Bises


F

mon com a disparu!!
 je le refais plus court..grrrrr!

 j'ai lu toutes ces auteures ; il y en a beaucoup d'autres  qui mérteraient plus de reconnaissance en effet!
bon week end


Répondre
J

Oui, je n'ai pas dit mon dernier mot, juste un premier tas de livres ...


I

bon choix ! je me souviens bien sur de mes lectures de Pearl Buck ado , et j'en revais
je suis allée depuis en Asie vers ses terres et je ne pensais pas a ce moment y aller un jour
quel dommage que ce qu'elle raconte s'éloigne deplus en plus
bisous et bonne journée
iris


Répondre
J

je ne suis pas sûre qu'il faille tout regretter ...
bises et belle fin de semaine


O

Je venais juste te faire un petit coucou rapide et je n'ai pas résisté au plaisir de lire ce que tu dis à propos de ces livres.
C'est drôle que tu parles de Pearl Buck. Je l'ai recommandée à ma fille juste avant de partir en voyage et j'ai ressorti pour elle mes vieux livres de poche "Pivoine", "Vent d'Est, vent d'Ouest",
"La mère"... Comme j'avais aimé ces romans témoins de la dure vie des femmes dans ce pays lointain....
Bises à toi Jeanne et belles lectures et re-lectures.... 


Répondre
J

un moment d'hésitation mais c'est vrai que tu es au pays du sirop d'érable.
Merci de ce gentil com. Profite bien de ce voyage


C

une excellente sélection.. 
clem 


Répondre
J

Cela ne m'étonne pas vraiment que ce soit dans tes goûts.


L

OH je rougis de me retrouver en si belle compagnie...merci mon amie... quel honneur tu me fais... J'ai lu C. Arnothy et  M. Barbery ainsi que Pearl Buck...j'ai un doute sur Elsa
Triolet...je ne crois pas l'avoir lu... Alors par contre même si comme tout le monde j'ai aimé "l'élégance du hérisson" j'ai trouvé certains passages un peu complexes, une écriture un peu
sophistiquée; l'histoire est belle, un souci quand même avec l'écriture dommage ! j'ai trouvé certaines phrases trop tarabiscottées...mais ce n'est que mon avis...je crois que ce livre aurait gagné
un plus large public avec une plus plus grande simplicité dans l'écriture, j'ai faillit renoncé...j'en ai lu des passages à mon mari qui n'a pas trop aimé non plus... Heureusement que l'histoire
donne envie d'en continuer la lecture... bisous Jeanne et vraiment merci....je me sens bien petite tu sais...le roman est pour moi encore dans le domaine du rêve mais je n'ai pas dit mon dernier
mot... j'ai l'espoir d'un déclic... gros gros bisous et bonne journée...


Répondre
J

Pas de quoi. D'ailleurs, tu abordes avec légèreté ce qui suscite de la réflexion.

Il faut prendre les choses comme elles viennent ...
Belle fin de semaine


A

J'aime qu'on me parle de lecture! Le problème est: la lecture survivra-t-elle à l'informatique chez les jeunes générations? Jouer aux jeux vidéos a l'air tellement plus passionnant à ce que je
vois!


Répondre
J

Le cinéma n'a pas tué le théatre et la télé n'a pas tout à fait tué le cinéma ...



Je lis très peu maintenant, c'est un suplice pour mes yeux !!

Bonne journée avec bises de nous deux;


Répondre
J

Patriarch, tu es démasqué, pourquoi OB n'a pas mis ton pseudo ?
La lecture est effectivement fatigante sur certains supports. Quand ma maman était en maison de retraite, des pensionnaires attendaient ma visite qui se terminait par un moment où je leur lisait
une courte nouvelle pendant un moment.
Il y a aussi maintenant de plus en plus de livres enregistrés par de bons comédiens.
Jeune, il m'est arrivé d'enregistrer des cours de fac sur des cassettes pour un camarade qui était aveugle.
Bien amicalement à vous deux


R

Je ne prends jamais les tags, ce qui ne m'empêche pas d'apprécier la façon dont ceux qui les acceptent s'en tirent...
Toutes celles que tu as citées, je peux en dire: j'adore...
Que ton jeudi soit agréable 


Répondre
J


Certains tags sont sympas ou intéressants à faire. Mais je préfère les laisser ouverts. Je sais que le but est de faire connaitre d'autres blogs. Mais l'aspect je désigne tant de ... avec en
général un nombre "magique" me rappelle ces lettres à recopier sous peine des feux de l'enfer de mon enfance.
Belle journée à toi aussi



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères