Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 06:00

 

Arthur Rimbaud met à seize ans des mots sur les paysages intérieurs du poète de sept ans, lui peut-être, rêvant loin de sa monotone réalité.

Roger Vidal, lui, met des mots sur l'indicible vécu d'enfants de huit ans, à Gernica, dans le ghetto de Varsovie,  à Hanoï ...

Ce poème a été écrit en 2009 et mis en ligne sur webnet.fr où il est un de leurs coups de coeur, à juste titre

 

J'avais huit ans, de Roger Vidal, 16 juillet 2009

 

 

Comme en écho ...

 ... à ce témoignage de Françoise Huguier et Julien Frizot, J'avais huit ans, Actes Sud, 2005

 

Le temps m'a manqué pour en obtenir à temps l'autorisation de le mettre en ligne.

Point d'autres poèmes avec le nombre huit. Il en existe sans doute, mais Internet ne me les a pas indiqués.

Vous connaissez mon entêtement. Je fais un pas de côté en me souvenant que la pieuvre ou le poulpe se nomment octopus en anglais tout simplement parce qu'il a huit bras.

Une nouvelle requête pour me conduire au bestiaire de Guillaume Apollinaire et ce court poème :

 

Le Poulpe

 

Jetant son encre vers les cieux,

Suçant le sang de ce qu’il aime

Et le trouvant délicieux,

Ce monstre inhumain, c’est moi-même.

Guillaume Apllinaire, Le bestiaire ou cortège d'Orphée, 1911

 

Guillaume Apollinaire, poète et écrivain français, 1880 - 1918


Octopus ornatus Gould

huit (8) bras du poulpe (octopus)

 

Bonus de dernière minute, jeudi 9h30 :

Comme j'ai l'esprit d'escalier et que je n'ai jamais été spécialement attirée par cette installation à se faire peur à bon compte, je viens seulement d'associer Le grand huit à cette étape de la poésie des nombres.

Aussitôt, joignant le geste à l'idée, je tape "grand huit" "poésie"

 

Et là, divine surprise ! voilà ce que je découvre ICI pour fêter les 80 ans de Michel Deguy.

Une chaine d'amitié extraordinaire d'une grande originalité et aussi un poème plein de sens.

Michel Deguy, un poète de 80 ans ... comme tant d'autres que je ne connais pas () parce que les poètes actuels ne font pas la cote dans les medias. Dans ma jeunesse je connaissais les poètes du moment, grâce à d'obstinés passeurs sur les ondes et dans l'édition, tels Seghers ou Jean-Louis Bory ou d'autres.

Amateurs de poésie, nous devrions pourtant le connaître : grand prix national de la poésie en 1998 et Grand prix de poésie de l'Académie française en 2004 !

 

Un poète nous hante qui soit l'hôte des différences,

et ainsi porté à pulvériser les genres."

Michel Deguy

(citation trouvée sur la page de Jean-Michel Maulpoix et Cie, diversité de la poésie française)

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

juillet58 09/08/2013 11:05

j'avoue , je ne connais pas non plus , je ne connais pas grand chose , mais j'aime découvrir et chez toi est l'endroit idéal pour ça , merci

Jeanne Fadosi 09/08/2013 12:12



c'est mon plaisir de chercher et de faire part de mes découvertes. dommage que ma mémoire ne soit plus ce qu'elle était. J'oublie vite aussi ce que je découvre ...



flipperine 08/08/2013 23:02

le poulpe un animal pas très agréable mais délicieux bien cuisiné

Jeanne Fadosi 09/08/2013 12:10



l'imaginaire des légendes lui a taillé une réputation maudite. Je en sais ce qu'il en est en réalité du poulpe dans les océans


C'est déliceux c'est vrai mais vraiment bien cuisiné et surtout préparé avant pour qu'il soit tendre.



ABC 08/08/2013 16:43

Ne rougis pas, je ne le connaissais pas non plus. merci pour ton obstination, aujourd'hui, j'aurai enrichi mon calendrier poétique.... Je vais aller à la découverte de quelques uns de ces
poèmes.
Bonne soirée

Jeanne Fadosi 10/08/2013 18:55



je découvre tous les jours ... et n'ai pas assez de temps ni d'envie de passer tout le temps à lire ... Je ne sais ce que l'avenir retiendra de notre littérature actuelle


belle fin de semaine



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 08/08/2013 11:35

Une page remplie de surprises et d'émotions. Je connaissais quelques-uns de ces poèmes mais je découvre "J'avais huit ans". Tout est dit. Frissons ...

Jeanne Fadosi 10/08/2013 18:58



oui tout est dit. Un poème coup de poing ...



patriarch 08/08/2013 10:56

C'est vrai, pas de retour en arrière..... Bonne journée Bises

Jeanne Fadosi 09/08/2013 12:18



alors il ne faut pas gaspiller les moments de joie. Ils sont précieux.


Bises et belle journée



ZAZA 08/08/2013 10:22

Super moment de poésie. Bises et bon jeudi. ZAZA

Jeanne Fadosi 10/08/2013 18:57



mes connaissances en poésie sont faiblardes et j'ai bien du mal à trouver ce qui convient pour illustrer les chiffres et les nombres. Je passe sûrement à côté de belles pages qui auraient leur
place dans cette anthologie


bises et belle semaine



jill bill 08/08/2013 09:14

Oui Jeanne, les années, les siècles passent et toujours les hommes font les malheur des autres !!! Rien ne sert de leçon... triste mentalité humaine ! Bises

Jeanne Fadosi 10/08/2013 18:01



triste constatation en effet. En même temps, si je crois que certaines leçons portent leurs fruits, même si c'est trop peu


bises



Quichottine 08/08/2013 08:44

Le poème de Roger Vidal est une merveille. Il devrait être envoyé à tous ceux qui font que la Terre n'est pas le paradis qu'elle devrait être pour les enfants de tous âges.

Merci pour cette découverte.

Je n'ai pas lu le livre.

... mais je connaissais le poulpe et le poème d'Apollinaire.

Passe une douce journée. Bises.

Jeanne Fadosi 10/08/2013 18:46



je croyais avoir répondu à ton com. Je suis bien d'accord avec toi, ce poème dit tout de la folie des hommes sur terre. 


Je n'ai pas lu le livre non plus, seulement découvert en faisant ma recherche sur google


Bises et belle fin de semaine



jill bill 08/08/2013 08:06

Je découvre ce poulpe poème... Avec le chiffre huit et même des chiffres pas si évident de trouver, alors merci à toi, bises

Jeanne Fadosi 08/08/2013 09:07



le poulpe poème est une amusette. Je ne sais pas ce que Guillaume apollinaire pensait de ces poèmes de jeunesse en 1918 ...


As-tu été lire celui de Roger Vidal ? Tout est dit et de façon si élégante dans ce poème magistral. Je suis à 100% d'accord avec le commentaire de Quichottine


bises et belle journée 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères