Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 04:00

 

L'automne dernier, j'avais ouvert, à la suite d'un alphabet en poésie égrené tout l'été, cet alphabet et poésie des nombres que j'ai laissé en carafe à Trois.

C'est Lénaïg, avec son très joli Un, deux, trois ... qui m'a fait retrouver la mémoire, ayant elle-même voulu faire trois p'tits sauts à partir d'un "magnifique et sombre poème de Stellamaris", comme elle le dit elle-même.

 

Vous retrouverz les premiers en allant (sur la droite du blog) à la catégorie "Alphabet en poésie des nombres", j'avais commencé par le Zéro.

 

Aujourd'hui, retour à Prévert et sa page d'écriture. Comment cela il parle aussi de deux et de huit et de seize et de ... ?

 

Page d'écriture


Deux et deux quatre

quatre et quatre huit

huit et huit seize...

Répétez ! dit le maître

Deux et deux quatre

quatre et quatre huit

huit et huit font seize

Mais voilà l'oiseau-lyre

qui passe dans le ciel

l'enfant le voit

l'enfant l'entend

l'enfant l'appelle :

Sauve-moi

joue avec moi

oiseau !

Alors l'oiseau descend

et joue avec l'enfant

Deux et deux quatre...

Répétez ! dit le maître

et l'enfant joue

l'oiseau joue avec lui...

Quatre et quatre huit

huit et huit font seize

et seize et seize qu'est-ce qu'ils font ?

Ils ne font rien seize et seize

et surtout pas trente-deux

de toute façon

et ils s'en vont.

Et l'enfant a caché l'oiseau

dans son pupitre

et tous les enfants

entendent sa chanson

et tous les enfants

entendent la musique

et huit et huit à leur tour s'en vont

et quatre et quatre et deux et deux

à leur tour fichent le camp

et un et un ne font ni une ni deux

un à un s'en vont également.

Et l'oiseau-lyre joue

et l'enfant chante

et le professeur crie :

Quand vous aurez fini de faire le pitre !

Mais tous les autres enfants

écoutent la musique

et les murs de la classe

s'écroulent tranquilement.

Et les vitres redeviennent sable

l'encre redevient eau

les pupitres redeviennent arbres

la craie redevient falaise

le porte-plume redevient oiseau.

 

Jacques Prévert, recueil Paroles, 1946

 

 

A écouter la chanson interprétée par Yves Montand (CLIC)

A voir et entendre cette très poétique adaptation en italien par Filippo Giacomelli, Fabio Tonetto et Juan Francesco Correo Diaz pour le Centre expérimental de l'Ecole nationale de cinéma du Piémont (CLIC version sous-titrée) (CLIC) où j'ai trouvé que la musique inspirée de Fulvio Chiara faisait un clin d'oeil à celle de La soupe aux choux, le film de Jean Girault, 1981, musique de Raymond Lefèvre, d'après le roman de René Fallet

Jacques Prévert, 1900 - 1977, poète et scénariste français  

 

quatre-coquelicotsb---reduc1.JPG

quatre (4) coquelicots (et quelques fleurs de camomille)

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Evy 11/07/2013 21:48

Bonsoir mon petit passage dans ton belle univers pour te souhaité une bonne et douce soirée bisous féerique Evy

Jeanne Fadosi 12/07/2013 10:50



merci, je te souhaite un bel été.



LADY MARIANNE 11/07/2013 14:59

j'aime beaucoup ce poème !!
une petite piqure de rappel bien agréable-
bisous !

Jeanne Fadosi 12/07/2013 10:33



Prévert serait le premier éonné de voir sa popularité si large maintenant



patriarch 11/07/2013 10:53

Merci ! j'aime tout simplement !! Je suis resté un enfant...

Bonne journée avec bises

Jeanne Fadosi 12/07/2013 10:31



Garder sa part d'enfance, c'est le secret des vieux sages. Tu acceptes cet adjectif qui est marque de respect. Bises à vous deux et belle fin de semaine



jill bill 11/07/2013 07:30

Oh oui je connais ce Prévert... merci pour les liens, bon jeudi Jeanne, bises

Jeanne Fadosi 12/07/2013 10:30



tu as vu la vidéo ? sympa cette animation !


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères