Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 07:00

 

""Le pardon sans l’oubli, la vérité sans la vengeance." Voilà, outre la constance dans le combat et le courage, la principale leçon de Mandela.

Voilà ce qui réunissait autour de sa mémoire tant d’hommes et de femmes venus de tous les horizons. Jusqu’à quelques chefs d’État ou de gouvernement, présents ce jour-là, qui se conduisent habituellement comme des forbans. Mais leur présence était un hommage du vice à la vertu, ce qui vaut toujours mieux que l’inverse."

C'est ce qu'écrivait Bruno Frappat dans les lignes du journal La Croix le 13 décembre 2013 aux heures où l'on fêtait devant le monde entier Nelson Mandela

Et il ajoutait :

"Ni vérité ni réconciliation, chez nous. Pendant des décennies, on fit comme si Vichy n’avait pas existé. Insidieux poison que celui du déni : il empêche les hommes de se regarder en face. Mais il encourage le goût de la vengeance et du ressentiment. Mandela avait peut-être, dans sa prison, médité sur le cas français : cette manière de passer sur le passé une éponge rougie par le sang."

 

en évoquant les lendemains de la deuxième guerre mondiale et ses suites jusqu'à aujourd'hui.

Il pourrait en être dit ainsi de bien d'autres conflits passés et présents.

 

Sans oublier évidemment nos vécus privés et leur lot de vilénies et d'infamies.

 

Je suis comme beaucoup en admiration devant ce que la puissance de la volonté et du désir a réussi à obtenir et à éviter pour passer de l'apartheid à la réconciliation en Afrique du Sud ; sans être dupe de toutes les imperfections et les misères et violences résiduelles, des non-dits restants des reculs devant l'ogre de la marche du temps mondial.

 

Un bain de sang a été évité, une transition a été possible.

 

Je reste cependant réservée sur les limites de l'exercice qui me semble non renouvelable.

Ma pensée achoppe en particulier sur la notion de pardon. Cette idée généreuse d'empreinte "bien pensante", je bute dessus. Je la trouve, dans bien des cas d'escalades de la violence, inopérante. Même quand les torts sont partagés. Ce qui n'est pas forcément le cas.

 

Il y a des pardons impossibles. N'est-il pas alors possible de faire la vérité, sans l'oubli et sans la vengeance ? 

Il est des pardons impossibles. C'était une belle invention pour la paix. Il faut inventer d'autres chemins en ces temps de moindre crédulité et de plus de consciences réclamant leur liberté de pensée, mais aussi en ces temps où l'art de la communication et de la manipulation des foules n'a jamais été aussi puissant, pour dépasser ces traumatismes, ces événements irréparables, ineffaçables et construire des avenirs apaisés, en se défiant de toutes les hypocrisies et de toutes les rancoeurs, blessures qu'il faut cicatriser sans en ouvrir d'autres.

 

barriere-givree---reduc.JPG

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Ne pas les faire porter aux générations suivantes. Mon père a réussi. Lui qui parlait peu de certaines choses m'a enseigné cela. J'avoue avoir été choquée d'entendre certaines personnes distiller
la haine alors que je commençais ma vie de jeune au travail. Je dis la même chose pour plusieurs années après. Il faut simplement penser aussi, que les enfants des bourreaux, ne sont pas des
coupables, même, si, parfois, ils relayent les pères.
J'espère que tu pourras me comprendre.
Bonne journée Jeanne
Répondre
J


oh que oui pimprenelle ! je te reçois 5/5. et c'est tout à fait le sens de ma réflexion


belle journée



Q
Une réflexion que beaucoup devraient faire... pour que notre monde avance, c'est important.

Merci, Jeanne.
Bises et bon Noël à toi.
Répondre
J


il y a des frémissements que j'espère sincères. D'autres qui sont diplomatiques. Mais le monde a toujours avancé ainsi avec ses stratégies et ses réelles générosités


bises eet bon noël à toi. Même si c'est une date qui nous est pleine de souvenirs encombrants



S
Bien dit! Je te souhaite de belles fêtes avec ceux que tu aimes.
Répondre
J


merci belle fêtes à toi et ton entourage cher



E
Bonsoir Jeanne
"Le pardon sans l’oubli, la vérité sans la vengeance"
Je suis de plus en plus pessimiste dans ce monde qui ne pardonne rien .

Je passais pour te souhaiter de très bonnes fêtes de Noël et de fin d'année.
Je t'embrasse et à bientôt
Ely
Répondre
J


Faut-il pardonner et chercher ce pardon. Quand c'est impossible pourquoi se crisper sur lui ? N'y a-t-il pas d'autres chemins possibles pour dépasser les passés douloureux et cruels ?



E
Certainement quasi impossible lorsque le mal a été fait à l'encontre d'enfants. Mystère de la résilience...
Répondre
J


je ne sais pas s'il faut se limiter ainsi. Tout drame est tragique



J
Oui Jeanne des pardons impossibles c'est une belle invention pour la paix, mais les hommes sont si oublieux que l'histoire se répète... s'est répété ! Là j'espère que je mourrais un jour sans en
avoir connu, de guerre, et puis il est d'autres pardon impossible, comme le décès de ta petite-nièce entre autres... Bien à toi, bises
Répondre
J


oui il me semble nécessaire de toruver d'autres façons de dépasser des événements douloureux et de ne pas les faire porter aux générations suivantes. Quant bien même la machine à remonter le
temps existerait, elle serait impuissante à résoudre ce genre de problème si douloureux


je t'embrasse Jill



E
conscience toujours en éveil, tu veilles, Jeanne... bon Noel et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté
Répondre
J


puisses-tu être entendue Emma ...



F
Il est dur de pardonner il y a des choses qu'on ne peut oublier le tout est déjà de ne pas aller jusqu'à la vengeance et ceci déjà dans notre entourage alors mieux vaut ne pas penser entre les pays
Répondre
J


la vengeance ne sert à rien d'autre qu'à ajouter d'autres envies de vengeance.


Mais les malheurs particuliers ne doivent pas nous faire oublier les drames de la planète à plus grande échelle. 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères