Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 18:00

 

" Malles et mallettes"   c'est la suggestion de lajemy pour LE CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE pour partir en voyage imaginaire

Elle n'avait pas grand chose à emmener dans ses valises ma maman.

Le casse-tête résidait non dans ce qu'il fallait renoncer à prendre mais dans ce qu'il manquait d'essentiel pour partir.

 

Ses valises étaient vite prêtes ...

...   Mais les départs étaient rares

 

 une petite pose pour ne pas oublier cet instant mémorable ?

 

et hop c'est parti !

 

maman-1929.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V

Superbe!  VITA
Répondre
J


à la mode Coco Chanel, mais cousu par ma maman en personne



L

Le mraiage était bien souvent le seul avenir pour els femmes... mais même quand celles-ci suivaient leur mari, elles n'en pensaient parfois pas moins ... Les changements de mentalité sont lentes
- le poids social est souvent un frein aux révolutions
Répondre
J


ma maman n'avait pas le choix mais elle était aussi très amoureuse et pleine de rêves et d'illusions. Elle était moderne dans sa tête et soumise par obligation dans les occupations quotidiennes,
elle a toujours gardé sa liberté de penser.


Le mouvement de l'Histoire est fait de flux et de reflux et à bien des égards, j'ai l'impression d'avoir eu une mère plus moderne que certaines jeunes femmes de notre époque



D

Superbe photo ! 


Je pense que Maman n'a pas beaucoup voyagé étant "jeune fille". Mariée, Papa et nous, les enfants (4 à l'époque), nous nous entassions dans la voiture pour le "grand voyage" annuel, fin d'été,
pour aller à Blois voir mon grand-père paternel et les frères de Papa.


Je me souviens aussi d'un voyage à Lisieux, avec ma grand-mère en plus dans la voiture... Mais où étaient les valises ?


Bises de Délires ^!^ 
Répondre
J


Souvenirs souvenirs ... de grands évenements. D'abord tout faire caser dans la voiture, c'était déjà un exploit ... ensuite le trajet si long sans autoroutes et les arrêts pipi ou mal de voiture
...


deviner le département (on pourrait plus le faire) et se souvenir du chef lieu, compter les camions, bien moins nombreux ...


Bises et belle journée



Q

Quand on voit tout ce que nous emportons aujourd'hui, c'est vrai qu'on peut se demander comment ils faisaient.


Mais je crois que les voyages si rares faisaient aussi partie de leurs rêves.


Merci pour ce partage, Jeanne.
Répondre
J


Voyages rares et appréciés mais je crois que c'est le cas encore aujourd'hui pour une bonne moitié de la population. Les pubs pour les séjours de rêve nous le feraient presque oublier ...



L

Cheveux coupés, jupe courte et voiture ... Une femme moderne, une "garçonne" peut-être ? comme on disait ...
Répondre
J


pour ce qui est du look, bien sûr car en 1929 (c'est le seul renseignement que j'ai de la photo, ma maman était couturière chez Coco Chanel. et si elle n'avait pas les moyens de se vêtir en
Chanel, les vêtements qu'elle se confectionnait en avait le style. Maintenant dans quel sens se faisait l'inspiration ...


pour ce qui est de la femme libérée, on ne peut pas dire ça, rebelle certes mais dépendante malgré tout.


Elle allait se marier et quitter un métier et une ville qui lui plaisait pour suire son mari dans un petit village de campagne, devenir femme au foyer et future mère de ses (leurs) enfants 



O

Ta maman est vraiment mignonne, souriante et bien élégante, et même si son bagage est mince elle a l'air heuruese de ce départ...


Bisous Jeanne !
Répondre
J


Certainement des vêtements faits par elle-même. 


Bises



F

j'adore ta photo!


les voyages étaient de vraies expéditions à leur époque!


Bises


 
Répondre
J


C'est vrai mais étonnamment, il était plus facile pour ma maman d'aller chez sa soeur ainée à la campagne car il y avait un train (à vapeur certes) et une gare à 3 ou 4 kilomètres. On allait les
chercher alors avec un baudet et une charrette !


Plus tard, mais avant guerre, il y eut une liaison de cars qui partaient de Paris sous l'esplanade de la Porte Maillot, là où l'on a construit le Palais des Congrès


Bises



C

quel beau souvenir...est ce ta maman avec ce beau sourire?


bisou Jeanne
Répondre
J


Oui ... elle va ou elle vient de se marier ...


Bises



E

le charme nostalgique des photos sepia...
Répondre
J


Tout à fait. Mais à l'époque, il n'y a guère d'instantanés pris sur le vif, les appareils ne le permettaient pas encore



M

Très belle photo. J'adore les images anciennes. Merci.
Répondre
J


ce sont des témoignages précieux d'un passé pas si lointain. Avant la photographie, on a peint plus de scènes religieuses et de bataille ou de cour que des scènes de la vie des petites
gens. 


Que restera-t-il de notre époque du tout numérique ?



P

Jolie photo ! Je ne suis parti qu'en colonies de vacances. Une à Tatihou en 39.. les plus belles, toute la France à traverser, et la deuxième fois en 42 aux Illettes dans la Meuse à 50km de la
maison...


 


belle jounée Bises x 2
Répondre
J


Et aujourd'hui, il y a beaucoup de gens qui ne partent pas en vacances non plus ...


bises



K

Waoh j'ai tout à coup l'impression de plonger dans un vieux film, cette photo est superbe, pas besoin de malle pour voyager, moi je n'ai pas trop les moyens alors je voyage dans ma tête et dans
mes dessins.


bon dimanche soir

CaroLINE

Répondre
J


on peut faire de grands voyages en restant chez soi ... et l'on peut aussi voyager en transportant ses habitudes et ses décors avec soi et ne rien voir ...


Belle semaine



H

Ah souvenirs, souvenirs !!!!!


Un temps qui est gravé, des documents de grande valeur.


 


Gros bisous Jeanne
Répondre
J


j'aime ces photos anciennes et j'aime les revoir. Une occasion aussi de moins se plaindre du temps présent ...


Bises



C

Que j'aime cette photo , Jeanne .


A l'époque , comme tu le dis , une valise suffisait amplement ...


Bisous et bonne semaine .
Répondre
J


Oui, je me souviens aussi de mes premiers départs en colonie de vacances, on avait une liste pour le trousseau ...


bises



J

Je comprends qu'à l'époque les voyages étaient rares...  Merci pour cette photo souvenir d'une maman redieuse dans ce départ.... Bizzzz jill
Répondre
J


Elle avait l'air heureux de ce départ en effet. un départ pour la vie


bises



M

Une bien  jolie Maman !!


Bonne fin de soirée - bisous


Monelle
Répondre
J


Elle était belle pour mon papa et s'appretait à quitter Paris pour la campagne. Un grand écart bien difficile pour cette toute jeune femme


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères