Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 06:00

Pour Vert de grisaille, à la barre du défi n°66 des CROQUEURS DE MOTS, qui nous convie, ce jeudi en poésie, à un libre badinage.

 

Badiner en liberté ... il me semble bien que c'était déjà le conseil de sagesse que donnait Victor Hugo aux jeunes gens de son crépuscule.

 

......

Ô jeunes gens(1) ! Elus ! Fleurs du monde vivant,

Maîtres du mois d'avril et du soleil levant,

N'écoutez pas ces gens qui disent : soyez sages !

La sagesse est de fuir tous ces mornes visages !

Soyez jeunes, gais, vifs, amoureux, soyez fous(2) !

Ô doux amis, vivez, aimez ! Défiez-vous

De tous ces conseillers douceâtres et sinistres.

Vous avez l'air joyeux, ce qui déplait aux cuistres.

Des cheveux en forêt, noirs, profonds, abondants,

Le teint frais, le pied sûr, l'oeil clair, toutes vos dents ;

Eux, ridés, épuisés, flétris, édentés, chauves,

Hideux ; l'envie en deuil clignote en leurs yeux fauves.

Oh ! comme je les hais, ces solennels grigous !

Ils composent, avec leur fiel et leurs dégoûts,

Une sagesse pleine et d'ennuis et de jeûnes,

Et, faite pour les vieux, osent l'offrir aux jeunes !

Victor Hugo, 1802 - 1885

 

 

extrait d'un poème, retrouvé dans Le livre d'or de la poésie française des origines à 1940 de Pierre Seghers, Marabout, 1972, page 191,
mais que j'avais à l'adolescence consigné dans un carnet.

 

(1) Jeunes gens est à prendre tant pour les filles que pour les garçons, et je suppose qu'il s'adressait en particulier à sa petite fille et son petit fils.  

 

(2) si victor Hugo encourage les jeunes à s'amuser, j'ai du mal à penser qu'il incite à tous les excès et je suis intimement convaincue qu'il aurait apprécier ce que Martine27 nous en dit dans l'histoire de Cunégonde à bigorbourg.

 voir Cunégonde 1 ; Cunégonde 2 ; Cunégonde 3

 

 J'aimerais bien savoir de quel recueil est extrait ce fragment de poème, et bien sûr, le début et le titre que Victor Hugo lui avait donné, si toutefois il lui en avait donné un, ce qui n'est pas toujours le cas.

 

800px-Sandro_Botticelli_038.jpg

Le printemps de Boticelli, 1485-87

illustration trouvée sur wikimedia (clic sur le tableau), peinture du domaine public

Partager cet article
Repost0

commentaires

A


Ô comme j'aime ce poème de Victor Hugo, il règle magnifiquement leur compte aux vieux grigous. 



Répondre
J


vieux grigous et rabat-joie ... A condition aussi de faire comprendre à ces jeunes gens qu'on ne peut pas faire non plus n'importe quoi n'importe quand. L'actaulité est lourde aujourd'hui !



M


Cueillons maintenant les roses ... Merci pour les liens !


http://www.bacfrancais.com/bac_francais/291-hugo-ocean-o-jeunes-gens.php


Je pense que c'est ce que tu cherches



Répondre
J


Merci pour le lien. Cela n'éclaire ma lanterne qu'à moitié. Océan est un recueil de certains textes en prose et en vers, philosophiques et politiques notamment. Wikipédia se mélange un peu les
pinceaux en datant la parution de ce recueil en 1942, et en en attribuant en même temps la paternité du collectage à Paul Meurice, ami de Victor Hugo et fondateur de la Maison de Victor Hugo.


Sauf que Meurice est mort en 1905. 


1942 c'est plausible en réédition clandestine engagée, mais alors, quelle est la date et l'éditeur de la première édition faite par Paul Meurice ?



A


J'aime quand le badinage reste léger et s'éloigne d'une langue cynique. Victor Hugo illustre à merveille le thème. Merci pour ce choix.



Répondre
J


Entièrement d'accord avec toi, si ce n'est que cet extrait ne pose aucune limite et que les conséquences des excès peuvent être dramatiques



R


La sagesse, c'est peut-être de laisser agir nos petits grains de folie... j'ai dit petits :-)


Bonne soirée Jeanne


Rose



Répondre
J


mais oui "petits" et qui peuvent révéler d'immenses joies ...


Belle journée, Rose


Jeanne



J


beau choix !



Répondre
J


Un texte que j'avais dans ma liste de préférences et que le sujet du jour m'a permis de mettre en ligne



A


Je le crois aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Répondre
J


Mmmm! Faîtes ce que je dis, ne faîtes pas ce que je fais. Un grand classique. Rousseau n'était pas mal dans son genre non plus avec son Emile, lui qui ne s'est jamais préoccuppé de ses mômes !



A


La nuance pour éviter les excès, Victor Hugo était-il un sage ???


 



Répondre
J


Ah là là; quelle question difficile ! Je n'ai pas eu l'occasion d'être dans l'intimité de sa vie. Mais pour ce que j'ai cru en apprendre de sa vie personnelle, il me semble que ce n'était pas un
modèle en la matière et qu'il vaut mieux suivre ce qu'il a écrit que certains de ses comportements privés ...



L


Je découvre avec plaisir ce morceau de Victor Hugo, toujours moderne. Et riche de réflexions possibles sur ce qu'est "être jeune, gai, vif, amoureux, fou" !



Répondre
J


C'est un auteur dont je ne me lasse pas et qui serait sans aucun doute en première ligne dans notre époque qui le fascinerait !


Qu'est-ce qu'être jeune, gai, vif, amoureux, fou ! Notons bien la virgule entre amoureux et fou qui sont deux comportements distincts ...



V


Sagesse de conseiller la légère folie... j'aime!



Répondre
J


Ah tu as lu comme moi "légère" entre les lignes. Le poète ne met pas de limites dans cet extrait mais comme je n'ai pas trouvé le début du texte, j'imagine qu'il les pose dès les premiers vers,
comme c'est souvent son habitude.



F


Bonjour Jeanne,


Un texte qui aiderait bien tous les jeunes puisque l'écrivain


le fait pour la les gens de toutes les époques


Texte toujours d'actualité


Je vais découvrir la Cunégonde de Martine


Bisous


Frieda



Répondre
J


C'est sûr ! On demande trop tôt à être trop sérieux et cela donne le résultat inverse quelquefois



P


Il est possible de badiner gentiment, mieux que ne le font certains humoristes actuels; qui sont souvent plus triviaux d'amuseurs publics.....


 


belle journée.



Répondre
J


Ah je suis bien d'accord ave toi ! bises et belle journée



M


Très bien choisi cet extrait. Cest vrai que l'on peut s'amuser sans excès... ce qui devient de moins en moins le cas !


Bisous






Répondre
J


Heureusement , j'en connais même des jeunes qui savent s'amuser sans se défoncer ...


Bises



M


J'adore Boticelli. Merci.



Répondre
J


La reproduction n'est pas de très bonne qualité mais je n'en ai pas de meilleure et Boticelli a capté la grâce et la joie de vivre 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères