Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:00

 

L'actualité n'a-t-elle rien d'autre à se mettre sous la dent pour ouvrir tous les journaux d'information sur ce drame épouvantable, c'est vrai sans aucun doute, mais tellement caricaturé?

 

La mère de la petite Adélaïde a avoué, lors de sa garde à vue, avoir intentionnellement abandonné sa fille de 15 mois à marée montante sur la plage d'une ville qu'elle aurait choisie au hasard ...

 

Quelle mère, aimante et attentive jusque là peut faire un tel acte délibéré ?

Quelle femme, faisant des études de philosophie (dit -on), peut "en conscience" faire mourir la chair de sa chair ? condamner à mort un très jeune enfant, l'avenir de l'humanité ?

 

Que sait-on de son "compagnon" ? de sa vie ? de leur vie ?

Pourquoi cette enfant était-elle invisible de la plupart des voisins ?

 

Berck, je n'y suis jamais allée, mais ce nom ne m'est pas inconnu.

Comme il est inconnu de peu de monde ...

 

Il m'évoque les concours internationaux de cerfs-volants ...

 

Il m'évoque surtout la longue spécialisation de Berck-sur-mer dans la prise en charge du handicap, que ce soit pour une rééducation et une réinsertion ou pour la prise en charge de personnes lourdement atteintes.

 

Berck-Plage m'évoque aussi la terrible histoire de Vincent Imbert, ce jeune pompier qui a en vain réclamé le droit à un suicide assisté puisqu'il n'était pas en mesure de le faire lui-même, pour avoir le droit de mourir dans la dignité.

 

Alors Berck choisi au hasard ? Je n'en crois rien. Même si ce choix n'a pas été consciemment fait.

 

Quel secret tait-elle ? Quel secret cache-t-il ?

 

Et si c'était, cela me choque et je ne cautionne pas ce geste abominable, qu'on ne s'y méprenne pas, ce geste qui s'argumente au conte du Petit Poucet, un petit Poucet qui n'aurait eu aucune possibilité de fuir la mer ogresse.

 

Et si c'était juste un acte d'amour désespéré devant l'angoisse d'un avenir noir ?

 

2013-sursaut-ete-indien---reduc.JPG

 

Un "dommage collatéral" de la réflexion ignomineuse de la fillette à la banane par exemple ?

.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
un geste complètement fou il ne faut pas que ça tourne rond dans sa tête pour avoir fait ça et son compagnon ne vaut guère mieux en plus si personne ne connaissait l'existence de cette petite elle
devait être malheureuse et peut-être mal traitée
Répondre
J


geste incompréhensible. Quand à le qualifier de "geste complètement fou", c'est tentant, mais est-ce le cas ? je me retiens de juger. Mais j'aimerais comprendre, non par curiosité, mais pour
éviter d'autres drames



M
marche contre le racisme et l'exclusion à Nantes samedi;1700 lit on dans les journaux...à mon avis on était bien 3000....c'est toujours çà de dit....
Répondre
J


une belle intiative. les modes d'expression changent. les cibles aussi. Mais le fléau demeure


la seule choses invariable, c'est l'écart entre les chiffres officiels et ceux des organisateurs ...



M
il est prématuré de parler de cette maman et de son enfant....on ne sait rien et ce qu'on en saura ne sera que la partie montée en épingle par les médias....une petite fille morte,une maman en
prison et un papa apparemment démuni....on est loin de leurs vérités....
Répondre
J


absolument d'accord avec toi.



Q
Et si... eh oui, si c'était seulement cela, et que cet acte d'amour soit un bien pour l'enfant...

Le saura-t-on un jour, ou les médias tairont-ils la suite pour ne pas soulever ce débat qui divise tant ?

Je ne sais pas, mais je suis heureuse d'avoir lu ton article ce matin. Il pose le problème de façon plus humaine.

Passe une douce journée.
Répondre
J


je ne fais que poser des questions et je me garderai bien d'y répondre.


L'histoire de cette femme et de ses proches est un mystère traversé de tant de choses sans doute.



E
Bien triste histoire douce soirée a toi bisous Evy
Répondre
J


triste histoire qui interpelle et soulève tant de questions vite expédiées par notre habitude des conclusions et des jugements hâtifs et péremptoires



M
Je ne comprends pas bien ta conclusion mais comme toi je m'interroge sur le geste de cette mère qui devait être arrivé à un point de désespoir qu'on ne peut imaginer... Je n'excuse pas, la maman
que je suis essaye de comprendre.
Répondre
J


je viens de lire le court roman de Fred Uhlman, L'ami retrouvé, qui décrit bien notamment ce les juifs allemands ont dû vivre au tout début de la prise de pouvoir des nazis, alors qu'ils ne se
sentaient pas du tout concernés par l'antisémitisme.


La façon absolument inadmissible dont on a traité récemment madame Christiane Taubira, et qui est révélatrice d'une parole qui se lâche depuis plus longtemps et notamment l'instrumentalisation
qui est fait des plus jeunes et des filles, doit être une prise de conscience douloureuse pour tous ceux qui, bien intégrés, se croyaient plus ou moins à l'abri de ces avanies. Je crois que la
réponse de la ministre à des propos similaires quelques temps après cette sortie de cette gamine dit mieux que moi le mal que ces insultes font.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères