Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:55

 

bucheron détail bois - reduc

 

bucheron détail homme - reduc

 

bûcheron pensif reduc

toile de Maria balan, 1977

Maria Balan faisait partie des artistes du village de peintre naïfs d'Uzdin, un village roumain au nord de Belgrade, dans l'ex-Yougoslavie. Elle est décédée.

 

Début 2009, dans mon billet Pensées vagabondes (I), j'écrivais :

Assurément, en son hiver, le bûcheron n'a pas besoin du savoir des savants

pour penser en philosophe

 

Ce qu'Elo complète dans Le bûcheron par  ... (je résume)

et agir en sage.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

M

J'aime beaucoup.


Répondre
J


merci



C


Je connaissais pas, mais au début çà m'a fait pensé à la Russie et finalement je n'étais pas trop trop loin.


bonne journée


CaroLINE




Répondre
J


Tu avais d'autant plus raison que l'origine de cette population roumaine en Yougoslavie était tout au nord de la Roumanie et ce sont les variations de frontière entre Russie et Roumanie qui les
avaient fait partir loin au sud.


Belle journée.


(Je rattrape une partie de mon retard pris depuis début octobre pour répondre aux coms)



Q


J'aime beaucoup, et le tableau, et ces pensées partagées.


Merci à vous deux.


 


Passe une bonne semaine, Jeanne. Bisous.



Répondre
J


le poème d'Elo m'a immédiatement fait penser à ce bûcheron et comme j'en avais déjà les photos, j'ai pu faire le lien facilement et vite.


Bises et belle journée



E


MERCI MERCI pour ce magnifique partage !!!! J'ai mis aussi ton article en lien sur le mien... MERCI Encore! Bisous



Répondre
J


Merci pour le lien. Bises



E


MERCI MERCI MERCI pour ce partage ! Ces peintures sont effectivement parfaitement en accord avec mon poème... MERCI ! Bises



Répondre
J


Un petit tableau qui m'émeut toujours quand je pose mon regard dessus.


C'était une évidence pour moi de le relier à ton poème.


Bises



M


Bonsoir Jeanne,


Me voici de retour. Quel plaisir que de découvrir cette jolie toile. Du bon naïf qui ne cherche pas à copier l'enfance. J'aime beaucoup


 


Bises


Martine



Répondre
J


Et celui-ci est tout simple. elle en faisait de magnifiques !


bises



S


j'aime beaucoup ce genre de peinture, merci de nous faire découvrir cet artiste



Répondre
J


Elle était une parmi tout un village qui consacrait son temps libre à peindre. Minorité roumaine, venue je ne sais quand du nord de la Roumanie et parlant cette langue, ils et elles surtout
étaient paysans.


Une information que j'avais trouvé dans un magasine avant de partir et ce fut une belle rencontre.



M


Le bûcheron en osmose avec la forêt et qui ne se sert de son outil quee pour la préerver !


Bisous






Répondre
J


C'est ainsi que nous devrions vivre sur cette planète et je suis sûre que non seulement c'est possible, mais c'est la seule façon d'être vraiment heureux.


Bises



P


Joli ce tableau.. bel fin de journée. bises



Répondre
J


Naïf à souhait !



J


Un bûcheron qui refuse de se servir de son outil.... Original, le voilà bien pertubé !!  Que cette dame repose en paix.  J'ai lu Elo.... Merci Jeanne !  Bizzz jill



Répondre
J


Ce n'est pas du sien, mais des engins massacreurs qu'il refuse de voir sa forêt envahir chez Elo !


Je suppose qu'ici, c'était la pause bienvenue ...


Bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères