Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 05:00

 

 Enriqueta pour le défi n°129 des CROQUEURS DE MOTS nous invite pour le Jeudi 11 Septembre à la même proposition que celle du 4 septembre (Vous vous souvenez d'une poésie que vous avez apprise par coeur à l'école) ou écrivez un poème (ou recopiez un poème célèbre) qui parle de nostalgie.

Je peux joindre ici les deux options, en précisant que la récitation que j'en ai faite de tête (après révision) comprend des hésitations et des trous que je ne reproduis pas ici. En contrepartie, je suis sans doute beaucoup plus à même d'y nourrir ma méditation que je ne pouvais le faire à quinze ans.

 

Clotilde

 

L'anémone et l'ancolie 

Ont poussé dans le jardin 

Où dort la mélancolie 

Entre l'amour et le dédain

 

Il y vient aussi nos ombres 

Que la nuit dissipera 

Le soleil qui les rend sombres 

Avec elles disparaîtra

 

Les déités des eaux vives 

Laissent couler leurs cheveux 

Passe il faut que tu poursuives 

Cette belle ombre que tu veux.

 

Guillaume Apollinaire, Alcools (1913).

 

Guillaume Apollinaire, poète français, 1880 - 1918.

Eilif_Peterssen-Anemoner_1924.jpg

Eilif Peterssen, anémones, 1924    

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q
Je crois qu'on ne relit jamais deux fois le même poème de la même façon, surtout à plusieurs années d'intervalle.

Il faudra que je relise Alcools...

Merci pour tes réflexions Jeanne. Elles sont toujours intéressantes.
Répondre
J


je me souviens ne pas avoir tout aimé dans Alcools Mais peut-être aborderais-je sa lecture différemment maintenant



E
C'est un poème magnifique.
Répondre
J


en tous cas je l'aime beaucoup



D
Très joli poème et tu as raison à nos âges nous sommes plus à même de les comprendre !!!
Merci pour ton choix et ton partage.
Bisous.
Domi.
Répondre
J


en même temps, les poèmes et les écrits littéraires d'une manière générale sont aussi une façon d'introduire les jeunes à la réflexion sur la vie. 


bises



S
Un très joli poème,je ne le connaissais pas.
Répondre
J


je l'ai étudié je crois en seconde



M
Comme moi Apollinaire t'a marquée on dirait!
Répondre
J


Ah oui. Mais je l'ai découvert sans doute plus par mon frère aîné qu'à l'école. du moins ses poèmes



H
Bonjour Jeanne,

Un très beau poème d'Apollinaire . Mais qui je pense méritait d'être bien expliqué par les professeurs avant de les faire apprendre par cœur.
Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
J


Difficle certes mais je ne l'ai abordé qu'en seconde ou première


bises



A
C'est ainsi que le bonheur de retrouver toutes ces poésies nous ouvrent d'autres horizons... une poésie n'est jamais figée...
Répondre
J


je suis bien d'accord avec cela. Ce qui est dommage c'est que bien des adultes ne lisent plus de poésie, s'ils continent à lire. c'est vrai que les temps de loisir ne sont pas extensible et qu'il
est tentant d'aller à ce qui s'impose en premier



L
Bonjour Jeanne, beau choix de poème d'Apollinaire, ses fleurs me parlent, de plus, et me rappellent des souvenirs. Bises !
Répondre
J


merci lenaïg oui j'aime bien aussi cette poésie et ces jolies fleurs bises



J
Ah pas d'Appolinaire dans mon enfance... du Lemarque un jour, clin d'oeil de jill... bon jeudi Jeanne !
Répondre
J


ah le petit cordonnier j'en cassais les oreilles du voisinage elle faisait partie du répertoire des chansons que je chantais dès que j'avais du temps de libre. avec le p'tit bonheur de felix
Leclerc, l'auvergnat ou la mauvaise réputation de George Brassens, le cowboy Johnny de Marie-Josée Neuville et bien d'autres ...


bises et belle fin de dimanche ...



M
Je la connaissais mais ne m'en souvenait plus, j'aime beaucoup Apollinaire qui fait partie de mon top 3 des poètes.
Répondre
J


ça dépend quoi. Mais les plus connues je les aime bien



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères