Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 15:30

Après les jeux, les jeux du cirque. Enfin non, le cirque, versus, jongleurs et trapezistes plutôt que gladiateurs.

 

Pour le casse-tête de la semaine, notre petite fermière Lajemy convie donc la communauté à continuer à se divertir.

 

Les clowns, j'en connais, un clic sur chaque image vous emmènera aux billets où je vous les ai présentés

Je les connais grâce à ma soeur Jacotte et à ses pinceaux qui les a arrêté dans l'instant. 

 

clown1Jackielottinclown2Jackielottin 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut dire que dans la famille, nos enfances ont été baignées par les vacances d'un cousin de maman qui était clown :

 

Je vous l'ai montré tel qu'en lui-même, du moins lorsqu'il n'était pas obligé d'endosser le costume d'employé de bureau incontournable pour acheter les épinards et le beurre qui va avec.

 

Rogerlyparrain à mondion 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes enfants ne l'ont pas connu. Il a tiré sa révérence avant leur naissance, mais comme beaucoup, ils aimaient se grimer.

 

 C'est ressemblant, non ? La maquilleuse n'était autre que Jacotte, après les pinceaux et la toile, les fards sur le vivant.

 clowns en miroir

Quant à ce qui me faisait rêver, au cirque, que je suivais quand je le pouvais* à travers la piste aux étoiles, ce sont les trapézistes et les,écuyères.

 

* Il n'y avait pas la télévision à la maison.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Bonsoir


les deux tableaux d'ouverture sont


très beaux


merci pour le partage


Bonne soirée


Frieda



Répondre
J


en revenant pour répondre aux commentaires, je me souviens de ton clown et que j'ai eu une pan ne de courant juste au moment où je voulais y déposer un commentaire. J'avais bien aimé aussi ce
partage évoquant des traditions que je découvre.
belle fin de semaine



L


C'est un très beau métier celui de clown... Un des plus difficiles  aussi ..



Répondre
J


Sourire ...s ! je crois que pour mon parrain, faire le gratte-papier pour les assurances enfermé et assis dans un bureau lui était plus difficile, non intellectuellement, mais au niveau du manque
d'envie. Peu de sourires à puiser dans des dossiers d'accidents ! Mais il trouvait quand même le temps d'observer les petites manies de ses collègues de travail et cela lui arrivait de les
recycler pour notre bonheur.



O


J'avais la chance d'avoir la télé chez mes parents et une des rares émissions que nous avions le droit de regarder était justement la Piste aux Etoiles... Je n'ai pas oublié l'orchestre qui
annonçait le début du spectacle ainsi que les différents numéros présentés, si je ne me trompe, par Roger Lanzac...


Que de souvenirs tu viens de me remettre en mémoire Jeanne... J'aimais aussi beaucoup les trapézistes mais était verte de peur quand les numéros se faisaient sans filet...



Répondre
J


oups ! déjà 6 jours de retard dans mes réponses et dans mes visites. Roger Lanzac, si classe et si sympathique ! un grand moment de télé qui a fait rêvé bien des gosses !



Q


Quel bonheur d'avoir ces souvenirs...


Merci de les partager, Jeanne.


 


Je n'ai jamais rêvé travailler dans un cirque... quoiqu'il faudrait que j'y réfléchisse.


 


Passe une belle soirée, Jeanne. Bisous.


 


 



Répondre
J


Voir les artistes dans leur merveilleux numéros me faisait rêver d'un aurte monde imaginaire, mais vivre la vie des saltimbanques du cirque ne m'a en revanche jamais tenté. De très bons films des
années cinquante présentait leur vie de rigueur et de travail de l'aube au milieu de la nuit. Solidaire, mais avec ses rivalités et ses peaux de banane, et surtout le plus souvent bien difficile
!



C


Qu'il est beau ton billet Jeanne! Tous ces nez rouges représentent certains beaucoup de courage,d'autres  l'espièglerie et l'insouciance de l'enfance , l'envie de faire rire les
autres...tout en même temps ,le propre du clown.


Merci de ce partage


je t'embrasse passe une belle et douce soirée



Répondre
J


Mon grand regret est de ne pas savoir ce qu'il est advenu de ses deux costumes de scène. L'un d'eux était en velours bleu presque marine brodé et incrusté de strass en forme de toile d'araignée.
C'est lui qui en avait dessiné le motif et je crois que c'est ma marraine qui l'avait confectionné, elle était couturière.


Je t'embrasse Christiane, belle fin de semaine





c'est un si beau billet Jeanne, empli de souvenirs heureux que je suis ravie d'avoir fait revenir un instant. bisous



Répondre
J


Mon parrain avait un caractère heureux et sa plus grande fierté, c'était quand il faisait ses numéros de clown pour ses camarades de stalag. Il est resté 5 ans prisonnier là-bas.


En revenant, ils ont fondé l'association des anciens combattants artistes du Music-hall.
Désolée, Lajemy, c'est vrai qu'il se produisait davantage dans ces lieux que sous les chapiteaux.
Bises et belle fin de semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères