Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 19:00

Le Casse tête de la semaine, communauté menée par notre dynamique fermière Lajemy porte bien son nom.

 

Quel coeur de ville vais-je bien pouvoir vous montrer ?

Celui de ma résidence actuelle ? Même si mon hameau comporte "ville", il serait bien prétentieux de se croire citadine et d'y chercher une animation surtout à cette saison.

 

lumi-re-dans-la-nuit3.jpg

 

Même le coeur du village reste tout petit.

 

Celui de ma ville natale ? Ne la cherchez pas dans les fichiers des administrations, vous ne la trouverez pas. Après des décennies et peut-être des siècles de querelles de clochers et de mairies, de part et d'autre de l'Orne, les deux bourgs ont décidé de fusionner. Même alors, j'ai entendu dire que l'union ne s'était pas fait sans quelques soucis. Pensez donc, une ville avec deux coeurs ! Impossible. Quelle mairie garder, quelle église ? Certains voulaient même déménager le monument aux morts !

 

refletsOrnefinsigne

Le coeur de cette "nouvelle" ville est peut-être au milieu de la rivière qui la séparait en deux et l'unit maintenant.

 

Celui de la ville de mon enfance ? Avec son coeur dont j'ai connu par coeur toutes les façades de ses rues et places, dont j'ai entendu les battements du marché, le bruissement de ses platanes.

Il parait qu'on veut en abattre de ses vieux platanes parce qu'ils mettent des feuilles dans les gouttières à l'automne.
J'ai entendu le jardinier de France Inter et du chateau de Versailles s'en désoler il y a quelques semaines.


Vous décrire l'émoi de son coeur de ville lors du tournage d'un film avec  "Jusqu'à plus soif", fière de montrer ses atouts sur grand écran. Dans les années 1950, les tournages en décors naturels n'étaient pas si fréquents.

 

Et l'émoi de colère à la sortie du film dont le titre et le contenu décrivait les habitants du Perche sous un jour fort peu flatteur, et pourtant réaliste.

 

Le coeur de ma ville de semaine, lorsque, pensionnaire à l'Ecole normale de filles, j'étais responsable de notre petit groupe sur les trajets par les faubourgs jusqu'à l'école normale des garçons où nous avions nos cours. Il nous était formellement interdit de passer par le coeur de la ville des fois que nous nous y serions dévergondées !

Consigne à laquelle je prenais sur moi de faire quelques entorses quand une camarade avait besoin d'une paire de collants ou d'un produit de toilette.

 

Le coeur de Paris qui m'a absorbé avec son agitation et sa solitude lorsque j'ai dû y venir faire mes études ? J'ai beaucoup aimé déambuler dans la foule joyeuse du quartier latin, flâner le samedi ou le dimanche le long des quais des bouquinistes ...

 

Le coeur de ma première ville d'adulte qui en cinq ans s'est offert un coup de jeune particulièrement réussi, pour les piétons. Je n'en dirai pas autant du plan de circulation ...

 

Les vrais coeurs des petites villes de la banlieue et le coeur impensé et impensable des villes nouvelles.

 

Et bien sûr, pour les visiteurs, un guide touristique à la main ou pour les provinciaux qui "montent " à Paris pour quelques heures ou quelques jours de visite festive, surtout en ce moment où la ville a sûrement ressorti ses lumières et paré les vitrines de ses grands boulevards.

 

Et quitter ce petit itinéraire furtif par ces images, clichés pris un soir de décembre 2008 derrière le volant de ma voiture.

 

grande-roue-a-la-concorde.JPG

  La Grande roue en décembre 2008, place de la Concorde à Paris

 champs-elysees-2008.JPG Champs Elysées vers 6 heures du soir un soir de décembre 2008.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Une bien belle façon de parler de ses villes !


Une ballade en poésie.


Merci


Michel



Répondre
J


les coeurs de ville sont importants et il est dommage que les concepteurs de nos villes du XXème siècle l'aient quelque peu oublié. Cela ne régleraient pas tous les problèmes, mais sans doute
quelques uns.
Belle semaine



J


Bonjour Jeanne, voilà livrée ta ville.... Merci à toi c'est joliment dépeint...   Bises de jill



Répondre
J


mes villes car j'ai déménagé plusieurs fois ... et maintenant, je repartirais bien encore une dernière fois, mais c'est une décision difficile à prendre.



L


Je crois que tu as fait le tour des coeurs, tu cernes chaque coeur de ville avec de bien jolis mots pour le décrire...


Très belle paticipation que la tienne, complète et agréable...


amitiés,


loli



Répondre
J


Les villes sont aussi vivantes que les gens qui les habitent ...
amicalement et belle fin de semaine



E


La ville est également le thème de mon dernier jeu.



Répondre
J


Désolée, Enriqueta, je n'arrive pas à suivre toutes les activités des communautés auxquelles j'ai adhéré. la ville est un beau thème et me voilà seulement maintenant avec tout ce retard, à
répondre à ton gentil commentaire !



M


Ton joli tableau aurait pu illustrer mon thème des rivières au coeur des villes !!!!


Et ces belles photos de nuit si surprenantes parfois!


Bonne soirée et merci de tes passages sur mon blog.



Répondre
J


Oui j'ai vu que tu avais mis la rivière ou le fleuve au coeur de tes villes et tu as bien raison. Il faut dire que la Loire est le fleuve par excellence !
Bises et belle fin de semaine





de nombreux coeurs de ville mais celui qui reste sans aucun doute dans coeur est celui de ton enfance ;) bises



Répondre
J


celui qui m'a le plus marqué, je n'y suis pas retée plus de 6 ans pourtant, un dixième de ma vie et pourtant ...
bises et belle fin de semaine



C


En te lisant et même sans beaucoup de photos, je l'ai bien senti palpiter les coeur de tes villes! merci Jeanne


Sais tu que tes deux dernières photos ont quelque chose ! même prises derrière le carreau de la voiture! tu as réussi un effet spécial sans le vouloir! j'aime beaucoup


bon dimanche



Répondre
J


juste le mouvement des piétons qui se hatent car le feu sur les Champs Elysées ne durent pas longtemps ! le plus rigolo, c'est le plus qu'apporteent les traces de saleté faites par les
essuie-glace sur le parebrise !


belle semaine



Q


J'aime ces coeurs qui ont fait battre le tien, Jeanne.


 


Magie de souvenirs qui reviennent, un peu de tristesse devant la bêtise humaine, mais, finalement féérie entre ombre et lumière dans tes images.


 


Merci, Jeanne.


Bonne fin de journée. Bisous.



Répondre
J


la bêtise humaine a encore de beux jours ! deux miss, un fauteuil pour deux présidents (tiens cela me rappelle un film !) ce serait drôle si ce n'était pas si inquiétant pour la paix des gens qui
vivent là.



R


joli reportage sur ta ville, bravo, beau travail


bon dimanche



Répondre
J


sur mes villes ... J'ai déménagé plusieurs fois.
belle semaine



P


Belle description de ta ville de naissance... bises et bon dimanche.



Répondre
J


une bien petite ville qui était deux villes ennemies au départ, la rouge et la blanche, celle de la communale et celle de l'école libre (comprendre école privée catholique), etc ... et les autres
qui ont compté dans mes souvenirs ...
bise à vous deux et belle semaine



B


C'est un vrai coeur à coeur que tu nous a fait là. Bravo



Répondre
J


les coeurs de ville ont une âme multiforme et palpitante.



J


un coup de coeur pour tes coeurs de "ville"
il y a tant de lieux où ton coeur a battu ...
bizzzzzzzz



Répondre
J


quand j'y pense oui ! mais c'est le cas de beaucoup d'netre nous et chaque lieu nous façonne un peu ... beaucoup mais laisse toujours une empreinte.
bises et belle semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères