Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 17:03

Pour les rendez-vous de l'insolite de juillet, je serais impardonnable si je ne mettais pas enfin en ligne la photo prise à Bourg-le-Roi du stand du musée de la coiffe de Fresnay sur Sarthe, lors de la rencontre de broderie du 15 mai 2011.

 

Un musée ré-ouvert à force de volonté et de travail de restauration par les membres de l'association.

musée de la coiffe Fresnay sur Sarthe - reduc1

 

Il est un temps pas si lointain, il fut des lieux d'ici, où les seules les femmes supposées être de mauvaise vie pouvaient se permettre de sortir "en cheveux", c'est à dire sans chapeau ou foulard ou coiffe.

      .

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


C'est vrai, et je me souviens que toutes à l'église portaient des chapeaux.... minot, je me demandais pourquoi les hommes le retiraient et que les femmes avaient le droit de le porter....


 


belle journée avec bises



Répondre
J


Ca c'était le paradoxe, les femmes tête couverte et les hommes qui devaient ôter leur couvre-chef ...



M


j'aime l'expression "en cheveux" !! -  pagaille quoi ! -


mais c'est vrai que les cheveux sont LA parure de la femme -


bon we alors ! -  coiffée ?



Répondre
J


Même bien coiffés du moment qu'ils n'étaient pas couverts cela faisait mauvais genre 



Q


Il n'y a pas si longtemps... et aujourd'hui on fait la guerre aux foulards.



Répondre
J


Oui, il n'y a pas si longtemps on revendiquait le droit de ne pas porter de foulard et de porter un pantalon ...



M


C'était vraiment un très bel ornement



Répondre
J


Mêmes les petites galettes que l'on portait plus couramment sont finement brodées ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères