Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 06:00

Pour le Jeudi en poésie des Croqueurs de mots

 

et sans autre commentaire. Le texte parle de lui-même.

 

 

Ronsard-comme-on-voit.jpg

 

C'est le premier poème que j'ai recopié sur mon anthologie personnelle d'adolescente, sur le beau cahier relié en forme de livre que j'avais obtenu spécialement de l'imprimerie car ce type de cahier à pages blanches ne se trouvait tout simplement pas dans le commerce à l'époque.

 

Je n'ai ni le temps ni le courage de mettre le poème en ligne au clavier.

 

Pour agrandir l'image, il suffit de cliquer dessus. Mais vous pouvez aussi grossir les caractères de l'une des manières expliquées en tête du blog.

 

Bonus déposé par Cochonfucius dimanche 15 juin 2014 : Ronsard dans son paysdepoesie et plus précisément pour faire écho à ce poème de Ronsard : Emerveillement, de Cochonfucius

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Voir

http://paysdepoesie.wordpress.com/?s=Ronsard
Répondre
J


pour jeudi sur le thème des odeurs, j'emprunterais bien votre Ronsard polychrome pour


"Ronsard tu nous montras comment parler aux fleurs,


Comment apprivoiser les parfums qui en sortent ..."



T


Très joli poème 


Bonne journée


Timilo



Répondre
J


un grand classique et qui m'est particulièrement cher cette semaine



L


La page de cahier ajoute quelque chose à ce poème de Ronsard.



Répondre
J


pages naïves comme on peut l'être à l'adolescence, pleine d'espoir dans l'avenir !



E


ce poème est bien plus beau sur ce cahier qu'avec un clavier, tout le parfum s'endégage et les souvenirs de l'avoir appris il y a bien longtemps


bonne soirée



Répondre
J


Je le connaissais par coeur aussi et toutes ces poésies qu'on apprenait été un exercice qui me semblait agréable pour développer la mémoire.



C


celui - ci et "mignonne allons voir si la rose" deux poèmes de Ronsard que j'avais appris il y a quelques temps maintenant ..


Ils ne se démodent pas ;)


La Rose et le ciel... la Rose et la jeunesse ..


tant de comparaisons encore possibles !!


bonne journée


christelle


 



Répondre
J


C'est d'ailleurs le deuxième sur mon cahier, comme quoi ...
belle fin de dimanche



J


Souvenir que tu as gardé en excellent état... Ronsard en sourirait tendrement !  Bisous à toi, jill



Répondre
J


Il en sourirait peut-être et me chanterait :


Comme vous êtes bien vieille ...

Bises et belle semaine, la voici qui s'annonce à grands pas d'horloge !



Q


C'était un très beau cahier de poésie... j'aime la façon dont tu l'as illustré.


Une vraie anthologie de rêve !


 


J'espère que tu vas récupérer... au moins un peu de courage. Je t'embrasse fort.



Répondre
J


voilà un vieux commentaire ... vieux à l'échelle du temps de la blogosphère. Mon anthologie de poèmes, je regrette de ne pas l'avoir tenue de manière plus soutenue. Mais les leçons et les devoirs
passaient avant les hobbies personnels. Il y a une autre raison que j'aborderai peut-être.
A l'époque, et cela n'a pas beaucoup changé, on opposait émotion et sensibilité avec raison, pensée et réflexion, autrement dit, la poésie n'était pas le centre d'intérêt le plus valorisé
loin s'en faut. C'était dans les années soixante (1960).
Il s'en ait suivi une eclipse de la poésie qui est rentrée en quasi clandestinité et c'est bien dommage pour les poètes méconnus des cinquante dernières années.
Mais on pourrait en dire autant de la musique et du chant ainsi que des arts graphiques, laissant le champ libre à des rigolos qui confondent grand coups de comm avec de l'art !
Bon, j'arrête mon coup de gueule, le soleil est pâle mais apporte au moins une belle lumière sinon de la chaleur.
Bises et profites bien de tes petits enfants.



H


Il est magnifique.


Se faire rose mort ou vif, attirer l'amour de sa belle robe, se protéger de ses épines. Mais vivre juste le temps d'un rose est peut trop court.


Il faut être poète pour avoir ce genre d'idée.


En tout cas, il me repose ce poème.


Merci de ce partage, j'aime tes illustrations.


Gros bisous Jeanne



Répondre
J


Bien trop court. Ma petite nièce Anne-Sophie meurt si tôt, bien trop tôt



P


très joli poème, bien sûr j'ai dû agrandir ..... Bises et belle journée;



Répondre
J


oui mais tu sais comment agrandir !



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères