Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 09:30

Cet après-midi, samedi 5 novembre 2011, se déroulera à Paris une manifestation  contre les violences faites aux femmes.

 

Je n'avais rien prévu sur ce sujet et ce billet est fait à la hâte.

 

Bien sûr, j'étais en train de réfléchir à la manière dont je rappellerais la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, c'est je crois, le 25 novembre.

 

C'est un de mes combats depuis ... la nuit des temps.

 

Il s'est malheureusement actualisé dans sa plus abominable réalité tout au long de l'été 2010, avec l'agonie et le décès d'Anne-Sophie, l'une de mes petites nièces.

 

Depuis un an, vous découvrez ses yeux lorsque vous lisez un des mes billets. Je l'ai mis récemment également sur la page d'accueil.

 

Mais cette réalité-là, je n'ai pas ouvert ce blog pour elle, elle doit rester le plus possible du domaine privé. Je sais qu'à chaque fois que je l'évoque ici, les mots lus, aussi pesés, aussi modérés soient-ils, ravivent la douleur de mes proches.

 

La ou les violence(s) faite(s) aux femmes, c'est tous les jours, à chaque minute, qu'il faut les arrêter*, les contenir, les prévenir, les prévenir en priorité, comme toutes les autres violences, d'où qu'elles proviennent, envers qui que ce soit, quelque forme qu'elles prennent.

 

La dernière photo d'Anne-sophie, c'est celle parue dans la République du Centre du 17 septembre 2010, édition du Loiret. Ces yeux cernés ces joues creusées.

 

Au printemps 2011, j'en ai fait un portrait au pastel que j'ai remis à ses parents avec le souhait qu'il soit pour le fils d'Anne-Sophie, lorsqu'il sera grand.

 

J'ai essayé d'être au plus près de cette dernière image. Pourtant, au travers de ces traits fatigués avant l'âge (elle avait 24 ans), c'est la candeur de l'adolescente qui s'est imposée sous mes craies de pastel sec.

 

Anne-Sophie encadrée - reduc    

 

*3919 (en France) numéro gratuit

du lundi au samedi de 8h à 22h, de 10h à 20h le dimanche    

J'aimerais compléter par les numéros d'autres pays.

 

Et je rêve d'un monde sans violence,

sans aucune violence.

 

Je préfère quand on peut les collecter dans une Boite à rêves

Partager cet article
Repost0

commentaires

gina 07/11/2011 18:40



Bonjour Jeanne, J'ai du mal à réaliser que de telles violences existent. Pauvre petite, elle et toutes celles qui subissent cela. bravo pour ton combat Jeanne. Ce pastel est très délicat et
reflète en effet quelquechose de singulier. Grâce à ce portrait elle se rappelle à vous souvent..... mince consolation.



Jeanne Fadosi 07/11/2011 19:01



Les parents d'Anne-Sophie ont je crois aimé et mon intention et le protrait qui leur permet en effet d'en avoir un souvenir ... que peut voir aussi leur petit-fils quand il leur rend visite. Mais
comme tu le dis, c'est une mince consolation



Caroline.K 07/11/2011 13:13



Bonjour Jeanne,


J'ai vu des photos chez mon blogopote Henri de cette manifestation et c'est vrai que c'est un sujet qui me tient à coeur aussi. C'est un portrait qui dit beaucoup et je comrpends aussi la boite à
rêve et la pudeur.


Je te souhaite une belle journée en attendant de te retrouver je l'espère à la cour de récré mercredi


CaroLINE




Jeanne Fadosi 07/11/2011 17:26



j'ai retrouvé en commentaire sous ton dernier article le com d'Henri qui m'a parmis de voir le reportage en question merci


Oui, je suis en train de faire tourner mes neurones en roue libre pour le prénom de mercredi ...



lizagrèce 06/11/2011 20:07



Hélas les vieux combats ne sont pas finis !



Jeanne Fadosi 07/11/2011 12:29



On est dans une periode de hoquets en ce moment !



Quichottine 06/11/2011 12:23



Tout ce que je dirais ne viendrait que confirmer ce que nous pensons tous ici... alors, un grand merci pour ce combat que tu mènes.


 


Ce portrait est superbe, il y a de la tendresse dans ses yeux, malgré la tristesse que l'on y sent, poignante.


Merci de l'avoir réalisé... ce sera un très beau souvenir pour son enfant.


Moi, je manque de portraits de maman...


 


Je t'embrasse très fort. Prends bien soin de toi.


Passe un beau dimanche.



Jeanne Fadosi 07/11/2011 12:28



Tu dois bien avoir quand même quelques images et autres souvenirs de ta maman, son écriture ... même rares, ils sont précieux.


Bises Quichottine



marlou 06/11/2011 08:13



Merci pour ce partage du coeur qui nous réconcilie avec beaucoup de choses incomprises dans notre pauvre humanité.



Jeanne Fadosi 07/11/2011 12:26



Ce sont peut-être toutes nos failles et fragilités qui nous font humains ...


mais la violence me fait horreur et je me sens tellement démunie incapable de lutter contre



Solange 05/11/2011 23:33



Il est bien réussi ton portrait au pastel, bravo. On dirait que plus ça va et pire c'est la violence faite aux femmes. Merci de ton passage chez moi.



Jeanne Fadosi 06/11/2011 18:05



Je ne suis pas sûre hélas que les moeurs deviennent pires. Il suffit de relire Zola ou Balzac ou même bien des livres beaucoup plus récents. On le savait moins ou pas du tout. C'est surtout ça !
ce qui n'empêche pas de crier haut que ces violences sont inacceptables et doivent être combattues et prévenues



Gérard 05/11/2011 22:57



Un rapide hélas,  reportage aujourd'hui  à la télé sur cette manif  ! Félicitations pour ce portrait au pastel.


une amie pastelliste dans mes liens.


http://www.mgpastels.com/



Jeanne Fadosi 06/11/2011 18:02



Ils en ont parlé ... c'est déjà ça !


merci pour le lien, je suis allée visiter son site. Elle réalise des pastels superbes. Cela m'encourage à continuer, même si j'ai encore beaucoup à faire pour m'améliorer.



nadia-vraie 05/11/2011 21:24



Elle est belle et tu es bonne Jeanne.


je ne sais ce qu'elle a eu mais je suppose que c'est douloureux à en parler.


Je venais te dire que je suis prête à prendre la communauté "Le rendez-vous de l'insolite.)Tu me dis ce qu'il faut que je fasse.


À bientôt jeanne.



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:35



Elle a été battue et cassée de partout. Laissée se vider de son sang pendant 48 heures et elle est morte au bout de plusieurs semaines de coma.


Je te tiens au  courant de la suite en début de semaine pour le relais.


Bises et merci



Marine D::0048: 05/11/2011 17:40



C'est terrible je suis désolée pour elle, pour vous tous, que dire ? Comment peux-t-on en arriver là, oui, bien sûr à moins d'être malade, car rien ne l'excuse !


Je t'embrasses



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:34



Rien en effet, et surtout pas la maladie. Les malades mentaux dangereux sont une exception. Les crimes sont bien plus souvent le fait de personnes ordinaires, sous l'emprise de la colère, voire
froidement ...


Bises



Frieda 05/11/2011 15:13



Bonjour Jeanne,


Comment peut -on détruire une personne aimée


avec les coups de poings?


Bisous


Frieda



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:32



Il n'y a p as eu que les poings : elle était cassée de partout !


bises



écéa 05/11/2011 14:49



Bonjour Jeanne,


Ayant connu cette engrenage dans la violence, je sais qu'il faut le crier haut et fort, ne jamais s'arrêter, je suis devenu "parano" envers les hommes, je les observe sur toutes leur face pour
déceler le moindre indice, et quand on a connu ça on les reconnaît....


Merci ..Amitiés solidaire....écéa.



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:31



Difficile de revenir d'un tel voyage. Et impossible pour les autres de comprendre, même intellectuellement cette impossibilité de se protéger du pire avant qu'il n'arrive.


Je ne sais pas malheureusement si on les reconnait si bien ... c'est monsieur tout le monde et leur système de séduction et de dénégation est si bien rôdé.


 


Heureusement qu'il y a de nombreux autres hommes qui n'ont pas ces abominables défauts. Certains s'horrifient de ces actes et les réprouvent. D'autres hélas, se sentent solidaires paut-être pas
pour les défendre, mais se croient attaqués. On ne pourra gagner le combat contre ces comportements qu'avec les hommes et non contre eux.


Amicalement



patriarch 05/11/2011 14:39



Je n'arrive toujours pas à comprendre qu'un homme, un vrai, puisse en arriver là....


 


Bises et bonne fin de semaine.



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:13



Qu'y a-t-il à comprendre de toutes manières ? Ces individus violents et qui ne se contrôlent pas (il y a quelques femmes aussi, moins nombreuses certes) sont détestables. Mais ce qui me révolte
peut-être encore plus c'est tous les autres qui leur trouvent des alibis et des excuses du style "elle l'a bien cherché"


Bises et belle fin de dimanche



Monelle 05/11/2011 11:23



Il n'est pire crime que celui-là ! de tout coeur avec toi et les tiens car le temps n'efface rien !


Bisous


Monelle



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:10



Le temps n'efface rien mais il permet de vivre avec


bises



jill-bill.over-blog.com 05/11/2011 10:42



Bonjour Jeanne !  Un noble combat que le tien... Plus jamais ça !  Un jour on s'unie à la personne que l'on croit tout amour et puis.... Une pensée à toute sa famille plongée dans une
douleur sans nom !  Jill



Jeanne Fadosi 06/11/2011 17:09



combat bien peu dire, juste avec des mots. Pas capable de fiaire plus. Avec vingt ans de moins et sans agoraphobie, j'y serais peut-être allée aussi.


Bises et belle fin de dimanche.


ps les humains sont complémentaires et il y a aussi des hommes qui en valent la peine ... et j'ajouterai aussi des femmes détestables



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères