Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 06:00

 

Non, ce ne sont pas Les Chaises de Ionesco mais les chaises d'Emile, vous savez celles de la brasserie à qui Eglantine-Lilas a donné la parole pour le Défi n°111 des CROQUEURS DE MOTS.

 

- psttt, psttt !

- Ouais !

- Hé, t'en penses quoi toi, du patron ?

- Qui ça ?

- Ben l'Emile, tiens !

- d'Emile ? Je n'en pense rien. L'est pas souvent là. Mais de ce qui l'attend ...

- C'est sûr que prendre une telle succession, ça va pas être facile, facile ...

C'est qu'elle avait sû se rendre populaire, la Madelon : utile, efficace ...

- et affable avec ça !

- ouais, c'est sûr l'Emile, il devrait sourire un peu tout de même.

- C'est pas sa faute, ici, c'est qu'des sauvages

- Chhhhhhhhhhhhhut !

- Ben quoi, c'est vrai, non ?

- Ce sont des taiseux, des gars d'la campagne. Ce qu'il a à faire, c'est les apprivoiser, c'est tout.

- Eh ben ! C'est pas gagné !

- Mais si ! Tu verras ! Laisse-lui un peu de temps. Ne vas pas ajouter ta voix aux langues de vipères. Y en a bien assez comme ça.

- Comment tu l'sais d'abord toi ? Elles ne mettent jamais les pieds ici !

- Encore heureux ! Elles s'raient cap' de commander de l'eau bénite pour allonger leur café !

- Là, tu exagères ! ... Elles ne prennent que de la tisane. Même qu'elle est diurétique.

- Tu sais ça aussi ?

- Ben voui. Figures-toi que dans une autre vie ...

- une autre vie de chaise ?

- Voui ! et crois-moi sur paroles, quand le sermon était un peu long, plus d'une fois j'ai subi des fuites.

- Mama mia ! L'Emile, l'a intérêt à surveiller un peu les débordements. Moi qui suis toute neuve, j'ai pas envie de subir ça !

- T'inquiètes ! t'as vu son enseigne à l'Emile ? Je crois qu'il mise sur la qualité plus que sur la quantité. Un jour ils viendront goûter l'une, un jour l'autre ...

- Ouais, t'as raison, laissons-lui le temps d'apprivoiser ces braves gens. 

Mais souris un peu l'Emile, souris donc !

 

terrassede-cafe---reduc.JPG 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Je suis encore admirative à la lecture de ce texte , il y a là tout un style que j'envie .Ainsi je me répète , mais c'et si vrai
Bonne semaine
Répondre
J


il suffit d'écouter les brèves de comptoir. J'ai l'impression d'avoir de telles expressions dans les oreilles


belle semaine



F
DE vraies commères ces chaises ! hi!hi!
Bises
Répondre
J


tu l'as dit. Elles sont à bonne école aussi !


bises



M
Les chaises auraient bien des choses à raconter...Tant de choses qu'elles rempliraient des livres entiers!!!!
Répondre
J


oh ça oui ! et pas seulement les chaises de bistro ...



F
ah si le commerçant ne sourie pas les clients ne viendront pas
Répondre
J


Mais j'espère bien qu'il va savoir le faire ... C'est sûr qu'ouvrir un commerce c'est des soucis quand il faut faire les comptes ...



L
Bonjour, Jeanne, merci beaucoup pour ton inspiration et ton tour de chaises plutôt vaste qui nous fournit un bien agréable moment de lecture, et bravo ! Gros bisous.
Répondre
J


sourires... avant d'avoir cette idée de fuites je pensais comme toi à certains gaz ...


bises et belle soirée



M
très agréable et souris Emile !! bises
Répondre
J


mais oui c'est ce qu'il a à faire, même si les débuts sont difficiles, il faut mettre les clients en confiance ...


Bises



Q
C'est vrai qu'un sourire fait du bien.
Merci pour le rire du jour... je n'avais pas pensé aux fuites. :)

Bises et douce journée.
Répondre
J


l'inspiration m'est venue sans prévenir ...


Je ne fréquente guère les cafés ...


Bises et belle soirée



J
On ne s'ennuie pas quand on a une vie de chaise, on en voit de toutes les douleurs et de tous les amusements aussi! Bises. Joëlle
Répondre
J


Ah ça doit dépendre de la conversation des clients ...


Bises



E
je ne sais pas si l'Emile à finit par sourire mais moi certainement...c'est vrai quoi c'est quand même mieux avec le sourire !!! et un de plus pour moi, merci Jeanne.
qui aurait pu penser que les chaises pouvaient être aussi bavardes je vous le demande !
Répondre
J


il suffisait de leur laisser la parole et tu as eu cette belle idée ...



A
Souris l'Émile, les chaises sont avec toi et le client arrive...
Répondre
J


mais oui, mais oui, il faut y croire et faire bonne figure ...



M
Elles ont raison ! Sourit Emile ça fait venir la clientèle !!
Bonne semaine - bisous
Monelle
Répondre
J


Oui mais un vrai sourire sincère, pas de ceux qu'affichent certains commerciaux ...


bises et belle semaine



E
Ton beau dialogue plein d'humour et de vérités ne me laisse pas de bois...
Il me remet en mémoire ce face à face : http://0z.fr/s5Ohm

Bonne semaine Jeanne.
eMmA
Répondre
J


je suis allée suivre ton lien. C'est tout à fait cela exprimé tout en délicatesse


belle semaine eMmA



J
Ah succéder à la Madelon.... et son fameux jupon, entre autres, j'le vois mal là-dedans l'Emile, sourire, merci Jeanne, j'aime tes chaises, bises
Répondre
J


sourires, la succession est certes difficile mais s'il y met du sien ça devrait le faire ... Un café, à la campagne c'est encore un lieu important ...


Bises



M
J'aime bien ce dialogue de chaises mais qu'en pensent les tables. J'ai participé aussi. Belle journée Jeanne
Répondre
J


les tables auraient aussi beaucoup à dire ... et j'ai vu que tu leur avais donné aussi la parole


belle journée, Martine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères