Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 05:00

 

C'est M'amzelle Jeanne qui est à la barre de ce défi n°128 des CROQUEURS DE MOTS, animé par Dimdamdom, Dômi pour les moussaillons, depuis que Tricôtine lui a remis les clés du navire.

Vous avez vécu dans l'univers d'une personne connue (poète, philosophe, écrivain, cinéaste ...). Nous serions curieux de connaître les sentiments qui vous unissaient ...

 

Voilà un sujet alléchant qui m'a donné du fil à retordre. Vous le savez peut-être, je n'ai pas beaucoup d'imagination et mes récits puisent le plus souvent mes sources dans mes souvenirs. Qu'entend-on par personne connue ? Et que peut-on étaler sur un blog public de ces personnes ? Alors bien sûr, j'aurais pu avec plaisir vous parler à nouveau de mon parrain le clown Rogerly, ou même, à travers la rencontre de mon père, d'un air de Diva (4 épisodes). Ou des souvenirs de mémé Louise toute sa vie au service de grandes familles. ou de ... La liste est longue et souvent sans grand intérêt.  Voire, en parler relèverait de l'indiscrétion.

 

C'est finalement la fantaisie de Jill à propos de Laurel et Hardy qui a emporté mon choix entre plusieurs hypothèses. Et comme je n'ai pu faire bref, je vous le livre en plusieurs épisodes :

 

Dans le cadre de leurs études, des camarades avaient pour leur professeur eu à faire une enquête auprès de personnes âgées vivant avec le minimum vieillesse. Une étude au croisement de l'économie et de la sociologie du travail et de la redistribution.

Leur travail d'enquête s'appuyait sur un questionnaire détaillé avec des questions à choix multiple puis des questions ouvertes, afin de permettre des comparaisons et des statistiques. Le troisième moment, un entretien libre, était le plus exaltant et le plus difficile.

Quand elles rentraient de ces journées, nous avions pris l'habitude à plusieurs copines de les accueillir à tour de rôle sur le lit d'une de nos chambres qui nous servait de canapé, autour d'un bon thé fumant.

Souvent elles s'effondraient et restaient de longues minutes sans rien dire. Nous respections ce silence dont elles avaient besoin, comme un sas de décompression. 

à suivre ...

 

Vos participations sont à signaler en commentaire de l'article du blog des Croqueurs de mots

où vous retrouverez aussi les autres participations

 

mon-bureau-d-etudiante---reduc1.jpg

mon bureau d'étudiante

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
un défi à tiroir je dirais une bonne idée pour celui ci
bises et bonne journée
Répondre
J


merci à demain peut-être pour le poème du jeudi



E
je tilte sur mémé Louise, tu connais ceci, je présume ? http://www.youtube.com/watch?v=55qf3GOOCmM
Répondre
J


eh non je ne connais pas et je découvre cette magnifique chanson, merci.


quoique sa tête ne me soit pas inconnue car vu ici ou là dans des téléfilms



M
J'ai bien aimé te lire même si ce sujet ne t'a pas inspiré ce que je peux comprendre car souvent je ne participe pas faute d'inspiration. Bises
Répondre
J


Ce n'est pas le manque d'inspiration mais ce qui peut se dire.


bises



D
Voici une ambiance que j'ai connue dans mon jeune temps ;) Nous étions quatre amies nous avions du aller travailler dans une crèche et apprendre toutes les tâches inhérentes à ce métier; Le soir
nous logions dans une chambre dans un béguinage et là je peux te dire que c'était tout sauf sérieux mdr!!!
Et bien tu nous préviendras donc des prochains épisodes ;)
Bisous Jeanne et à très bientôt.
A la demande générale, il n'y aura pas de défi en août, trop d'absence et peut-être aussi un besoin de déconnecter ;)
ps : pour l'annuaire pour les Nuls, peux-tu m'envoyer par mail une carte postale d'un moment de tes vacances que tu sois partie ou pas . L'important est de dépayser ceux qui sont restés chez eux.
Nous l'ajouterons à la vidéo de l'été ;)
Répondre
J


tu la veux pour quand la carte postale ?


un épisode par matin jusqu'à jeudi


pas de défi en août, sage décision mais il faudrait donner un rendez-vous pour septembre.


bises



A
Accueil et chaleur humaine, dans un monde pas simple... Une participation pleine de cœur...
Répondre
J


un souvenir parmi ceux qui ont marqué cette période-là.



Kikou Jeanne,

Merci beaucoup de ta visite et de ton commentaire
sur mon blog :-)
Un commencement d'histoire qui me plait bien :-)
j'attend la suite,et m'inscrit à ta newsletter :-)
je vais être bientôt à vacances du 2 au 17 août :-)
je te souhaite une bonne et agréable soirée,bises.
Répondre
J


l'ensemble sera paru d'ici là. Belles vacances



H
Bonjour Jeanne,

" Le minimum vieillesse " des mots que je n'aime pas entendre. J'attends la suite de ton billet avec une certaine impatience.
Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
J


et que l'on n'entend plus guère bien qu'il existe (et heureusement pour certaines personnes) toujours


bises et belle journée



E
et alors tu nous laisses comme ça sur notre faim ! bon en attendant alors je vais aller me nourrir avec d'autres
histoires ...
Répondre
J


Il faut bien laisser ce temps de lire tout le monde. ce que je n'ai pas encore fait en totalité profitant du temps plus clément (sec sans être trop chaud) pour profiter de l'extérieur



M
j'attends avec impatience !! bises et bravo !!
Répondre
J


il n'y a plus que demain matin à attendre



J
j'espère avoir le temps et l'occasion de lire la suite Jeanne sinon je resterai frustrée jusqu'à mon retour des vacances qui approchent...
bises
Répondre
J


rassures-toi je ne l'ai découpé qu'en 4 épisode le dernier parait jeudi matin


bises



Q
A suivre, donc... mais ce récit me remet des souvenirs en mémoire. :)
Répondre
J


J'imagine. Les étudiants étaient envoyés "au charbon". Ce n'était pas toujours facile mais c'était souvent intéréssant et instructif



A
ah oui, on attend la suite...
Répondre
J


le dernier épisode parait demain matin ...



M
J'attend la suite avec impatience car ce n'est qu'une mise en bouche aujourd'hui !!!
Bonne semaine
Monelle
Répondre
J


les 2 suivant sont parus, le dernier est en attente pour demain matin


belle semaine



M
Eh bien chère Jeanne c'est un beau début.. qui va nous donner droit à plusieurs chapitres et même un petit bouquin?
Merci beaucoup pour ces lignes que nous mettent en attente d'une suite passionnante.
Belle journée à toi.. tout de grise vêtue ici !!
Répondre
J


4 épisodes c'est annoncé. Non malheureusement je n'étais pas en première ligne de cette enquête Mais cette matière-là sans doute passée au pilon depuis longtemps serait une mine pour un chercheur
en sciences humaines.


Belle journée avec le soleil ce mercredi.



J
Bonjour Jeanne, sur un certain terrain donc, de quoi en effet avoir le coeur ému je suppose... le minimum vieillesse encore de nos jours, un os à un chien... Merci, à suivre,volontiers, jill
Répondre
J


et certains diront que c'est mieux que rien ... j'ai envie de calculer combien d'os pour le chien de vieux au minimum et combien de pâtées de luxe pour l'animal de compagnie de .... non je ne
citerai pas de nom


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères