Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 06:00

Pour le défi n°38 des Croqueurs de mots le capitaine de quart, Eglantine-lilas nous a confié les clés de sa petite entreprise d'écrivains publics.
J'ai récemment évoqué ma toute première contribution d'écriture sur les blogs, qui m'a fait rencontré d'autres blogs et blogueurs, dont Robinson.
Pour eux (Bigornette et Robinson) je voudrais écrire une nouvelle lettre au père noël.


Mais en attendant sa saison, je me rappelle encore, et vous allez vite comprendre pourquoi, la lettre que m'a commandé d'écrire, au temps où il  croyait ferme en ses pouvoirs, mais ne savait pas encore écrire et pour cause, l'un de mes fils de quatre ans et demi.
Les demi étaient importants à cet âge-là :

 

Bon, c'est vrai, je n'étais pas une écrivaine publique mais une écrivaine domestique. Qui ne l'a été ?

 

"Cher père noël,

 

Je ne vais pas te demander plein de choses.
Pour noël, je voudrais une voiture de course.

 

Jusque là, je n'y voyais rien d'inhabituel, ce n'était même pas une poupée, dont la maison ne manquait pas. Il fallait même un peu faire les gros yeux pour protéger les poupées folkloriques de ma vitrine.

 

Et je me réjouissais intérieurement de ce que mon éducation luttant désespéremment contre cette civilisation de consommation dévorante commençât à porter ses fruits.

 

- Attends, maman, ce n'est pas fini.

 

- Ah bon, tu veux autre chose ?

 

- Non, c'est la phrase qui n'est pas finie, recommence-là

 

-bon, je t'écoute.

 

"Pour mon noël, je voudrais une voiture de course, mais une vraie. Tu soulignes une vraie.

 

Vous imaginez bien que je me suis exécutée, tout en prévenant la défection inéluctable du père noël.

 

En appelant à la rescousse tous les petits enfants pauvres de la planète, tous les arbres et les chemins creux à protéger des voitures, tous les chants d'oiseaux et l'air pur des campagnes ...

 

A bout d'arguments, je lui ai enfin dit, un peu agacée de son obstination tout de même, que les vraies voitures, même de course, c'était pour les grands.

 

En cette semaine de la mobilité et de la prévention routière, je crains que les rêves de vitesse et de prestige n'habitent encore bien des imaginaires de petits garçons.

 

 

Cher père noël,

 

Je ne vais pas te demander plein de choses.

Pour mon noël, je veux seulement une voiture de course,

mais une vraie

  

Je serai bien sage en t'attendant et je te promets d'y

faire attention.

 

- Ca me va, donne, je vais la signer.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q


Je l'avais lue... mais j'ai aimé la relire.


On a le droit de rêver. :)



Répondre
O


Adorable et attendrissant aussi....



Répondre
J


et surtout authentique ! le petit garçon a grandi, mais c'est toujours un incorrigible utopiste ...



Q


J'avais un jour conduit mes élèves au centre Pompidou. Je pensais pouvoir leur montrer une exposition gratuite parce que nous avions fini un peu plus tôt la visite prévue dans la journée.


La seule qui était disponible était sur les voitures de rêves des stylistes automobiles.


 


Des rêves, parce qu'aucune des voitures présentées n'avait été commercialisée... Ce devait être en 87, je pense.


Les enfants y avaient été d'une sagesse exemplaire... émerveillés.


 


C'étaient des élèves de grande section de maternelle. Je n'aurais jamais pensé qu'ils pouvaient être autant intéressés, tant les filles que les garçons. :)



Répondre
J


Un bien beau souvenir que tu nous confie ici. Merci. L'émerveillement des enfants les rend capables de beaucoup de sagesse.



J


Bonsoir Jeanne, tu fus la plume de LA lettre au Père Noël.... Et bien Jeanne le fiston à l'époque ne manquait pas d'aplomb... Une chose rien qu'une chose mais une vraie... Merci pour ce
partage avant l'heure mais bien souriant... Bises de jill et la bonne soirée à toi



Répondre
J


Il en a toujours et croit toujours à des miracles qui ne peuvent pas arriver !



R


Bonsoir Jeanne


Voilà une charmante lettre au père Noël, Il a peut pris le mot souligné pour un mot barré ?


Amicalement



Répondre
J


Oh que non, il savait très bien ce qu'il demandait ! A cet âge, ces démesures sont touchantes
Amicalement



H


Des rêves de grandeurs dans les yeux d'enfants, c'est si beau le rêve, merci.


Gros bisous Jeanne



Répondre
J


Beau et émouvant et je crois que les parnets rêvent avec eux, même si je craignais la vitesse et les accidents



T


tu as quelques mois d'avance mais s'il promet de faire attention, je l'aurais bien écrite aussi cette lettre !!! merci Jeanne aussi pour ces liens du coeur envers nos  chers Bigorneaux!!!  bizzzoux



Répondre
J


Hihihi, des rêves de voiture de course, encore ... pourquoi pas, en rêve on peut tout !
Bises Tricôtine



L


J'espère que ce petit bout n'aura pas été déçu d'avoir reçu, au mieux, une voiture télécommandée, ou à pédales 



Répondre
J


J'ai quand même pu faire mieux, enfin je crois, nous sommes allés en voir de vraies, il y en avait tout le grand hall du palais des congrès et elles étaient splendides !



A


passage de marmotte depuis l'arbre aux mots où je viens d'entrer....



Répondre
J


chic. La marmotte va encore plus se faire magique



Q


C'est très touchant.


 


Une vraie... nous avons si souvent besoin de ces mots là, et, même en les soulignant, il arrive qu'ils ne soient pas lus.


 


Passe une bonne journée, Jeanne. Je t'embrasse fort.



Répondre
J


Cette année-là, il y avait justement une exposition de ces voitures au palais des congrès de la Porte Maillot. J'y ai emmené mes enfants.



E


Est ce que bien plus tard le pere noel s'est exécuté? cet enfant savait au moins ce qu'il voulait et de plus
assumait ses choix en signant la lettre


merci jeanne pour cette lettre


bisous



Répondre
J


pas encore. et même qu'on est loin du compte : ni permis, ni voiture bien sûr et pas les sous pour ...



V


Amusante cette lettre au père Noël. Un "fort" souhhait de cadeau!


Bonne semaine


Amicalement


Violette



Répondre
J


Cette dictée m'avait en effet beaucoup amusée.


Amicalement



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères