Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 04:00

Vous l'avez deviné au titre de ce billet, je n'ai pas de vieux tracteurs Entre ombre et lumière pour satisfaire le thème proposé par Patrick pour Hauteclaire, ce mardi.

C'est que, par chez moi, les tracteurs en service sont pimpants lorsqu'ils dansent dans la lumière du plateau.

tracteur entre les arbres - reduc1

 Délaissant dans les herbes folles les vieux engins de labourage et de hersage, qui n'ont plus la taille requise.

accessoire agricole - reduc1

gardant fierté de jouer entre ombre et lumière,

herseuse détail 1 - reduc1

en attendant la rouille de l'usure du temps

deux roues - reduc1

balançant entre la douceur de l'inactivité et le regret de la pleine lumière, derrière ceux qui les ont mis délaissés

travail du sol - reduc1

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

V

Une réussite nostalgique tant dans l'image que dans l'écrit,


Bon week-end
Répondre
J


nostalgie ? je ne sais jamais comment définir ce mot. Je ne regrette pas un temps qui n'est plus, je déplore le manque de sagesse, mais je crains que ce ne soit un défaut partagé à travers
l'Histoire et pas seulement d'actualité.


Il faut du temps pour abandonner certaines pratiques sans our autant revenir à l'âge de pierre


belle fin de semaine



C

Grande prise de conscience de l'evolution dans nos campagnes !!


Bises
Répondre
J


pas pour tous encore. C'est pourtant une question de course contre le temps ...


bises



B

Super classe les tracteurs dans ta région !... ))





 
Répondre
J


J'habite une campagne de cultures. Les tracteurs modernes sont très bien équipés



C

De belles perspectives champétres , l ambiance est là !


Merci pour la contribution


Patrick
Répondre
J


il me suffit de promenades dans la campagne avec l'apn


mais des vieux tracteurs, il n'y en a pas, sans doute parcequ'ils sont repris lors des achats du suivant


merci pour le sujet



S

Je trouve toujours un peu triste de voir ces vieux objets abandonnés.
Répondre
J


C'est vrai, d'autant que ce n'est pas toujours bien joli contrairement à ce que laissent croire les photos



H

Bonjour Jeanne,


entre nostalgie et romantisme de la photo, tes tracteurs sont superbes ! et comme je l'ai dit déjà à plusieurs personnes, ils ont une âme que je ressens très fort.


Et qui sait, ceux qui retournent à la nature recoivent peut-être les confidences du petit peuple ...


Gros bisous, merci pour cette promenade
Répondre
J


j'aime à l'imaginer en tous cas, lorsque le spectacle n'est pas laid, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas


bises et belle journée



M

j'ai le même problème que toi , pas de vieux tracteurs dans ma région et de plus, je souhaite vous faire partager le voyage que je viens d'effectuer.


Tu as réussi à nous présenter de belles photos.


Bises de Mimiche.
Répondre
J


un agréalbe voyage à ce que j'en ai vu


bises



S

fort jolie participation, j'aime bien la campagne.... merci pour ce bon moment bucolique
Répondre
J


au point d'y habiter pour ce qui me concerne, encore que je ne m'y promène pas suffisamment.


Le soleil se pointe. Hier,il a presque fait trop chaud



T

Bonsoir Jeanne,


de beaux vestiges de campagne !


bises, bonne soirée
Répondre
J


ils sont plus beaux en photo qu'en vrai. ces abandons sont désolants


bises



M

Merci pour ces belles photos. Bon mardi.
Répondre
J


j'aime la campagne


belle journée



P

Et oui, les vieilles "choses" pollues la nature... Bises et belle soirée.
Répondre
J


je suis d'accord avec toi. Certaines ont leur charme cependant


bises



D

belles photos bien dans le thème, bravo Domi.
Répondre
J


pas tout à fait pour ce qui est des vieux tracteurs mais ceux-là, les cultivateurs les font reprendre lorsqu'ils prennent un nouveau tracteur



M

Où est le temp où c'était les chevaux qui tractaient les engins... le travail se faisait pourtant mais plus fatiguant !


Bonne journée - bisous



Répondre
J


chevaux ou boeufs, j'en ai encore vu quelques uns dans les champs ou sur les plages pour ramasser le varech. (quand j'allais sur la côte)


Le travail était harassant car il fallait marcher au pas de cheval à côté de la bête. Il y avait aussi beaucoup plus de bras sur de toutes petites exploitations à l'échelle de maintenant !


bises et belle semaine



E

 les chevaux c'était bien joli, je réalise que peu les ont connus
Répondre
J


il faut dire que les tracteurs ont bien facilité la tâche des paysans. J'ai connu la disparition des chevaux de labour dans les années 1950. et celle des maréchaux ferrants. que d'huers nous
avons passés, enfants à l'observer et à respirer la corne brûlée.


Le dernier cheval à travailler était celui d'un paysan qui se sentait trop vieux pour se convertir au tracteur (c'était cher aussi). 


Dans le lot et en Vendée, j'ai aussi vu des boeufs, attelés par deux



J

Bonjour Jeanne !  De vieux campagnards à l'abandon... Plus la taille requise... Même le monde rural vit de plus en plus grand...  Merci à toi, bises de JB
Répondre
J


trop mais les paysans sont des gens pragmatiques. certains ont compris que les labours profonds sont destructeurs et se convertissent à des labours moins importants ou à d'utres formes d'aération
des sols.


bises



F

Bonjour Jeanne


J'aime tes images des vieux engins dans la broussaille


Bisous et douce journée


Frieda
Répondre
J


Ils sont plus beaux en photos qu'en vrai. Certes, ce n'est pas des choses en plastique ou autres, mais ils polluent quand même les lieux ou ils sont abandonnés.


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères