Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 07:00

 

Marcellin, au masculin

Etait un grand torchon de lin.

Le dimanche on lui demandait d'essuyer

Sans aucune trace l'ensemble des verres à pied.

Quand le jour était spécial,

Il séchait le service en cristal

Qu'on avait rangé dans le placard

Avec les moules à quatre-quart.

Marcellin, c'était un malin

Qui savait faire des câlins

Tout doucement sans faire de peluches.

Même qu'il en rendait jaloux la cruche

qu'on séchait avec l'essuie-tout,

Le même que pour le faitout.

On le confiait aux mains douces

plutôt qu'aux jolies frimousses

encore bien trop étourdies

et qui avaient trop vite grandi.

Ne croyez pas qu'un autre jour

Il avait une vie moins glamour.

Au lieu de dormir dans l'armoire

On en recouvrait le miroir

Pour que nul ne laisse à la glace

L'empreinte de ses grimaces.

Une tradition sur le déclin

Qui intriguait Marcellin.

On finit par décrocher

Cette intrigante psychée

Brillante comme une étoile

Qu'on recouvrait de sa toile.

Il dut alors capituler

Devant une encombrante télé*.

Jeanne Fadosi, pour le mercredi 11 avril 2012

 

 Marcellin torchon de lin - reduc1

      * Notez que je n'ai rien contre la télé "en soi", bien au contraire, mais dans le contenu proposé, il y a du bon et du détestable, et même si tout était bon, le temps passé devant la télé est un temps pris sur d'autres activités et partages.

 

Grâce à la télé, hier soir, l'un des derniers visages vu sur cette étrange lucarne, presque les derniers mots entendus avant que j'éteigne pour aller me coucher ... étaient ceux de Raymond Aubrac.

 

La liste des prénoms chez Jill Bill

 

Mes prénoms saison1    Mes prénoms saison2    Mes prénoms saison3

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB 

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

C'est bien sympathique et surprenant ! on ne s'y attend tellement pas à ce Marcellin là !!


j'ai beaucoup aimé.


bonne soirée


christelle
Répondre
J


une association d'idées et de souvenirs ... le torchon sur la glace est véridique. Evidemment il n'avait pas de prénom


bises



F

Bonsoir Jeanne


Bien utile ce bout d'étoffe qui rend bien des services


Bisous et douce soirée


Frieda
Répondre
J


bien utile encore pour certains ... j'avoue ne pas beaucoup les utiliser



U

C'est ce que je dis toujours : la télé, y'a en prendre et en laisser. Mais si je laisse souvent, c'est les programmes sont souvent ... laissables !
Répondre
J


et les journées n'ont que 24 heures. Je regrette de manquer les deuxièmes parties de soirée mais je préfère lire un peu au lit avant d'éteindre la lumière.



F

Les jolis torchons blancs sont passés de mode hélas!


Il va se retrouver au chômage  ton Marcellin .


La télé a détruit pas mal de choses   qu'on ne reverra plus . C'est chacun chez soi !


Bonne soirée; bises
Répondre
J


les torchons tout courts, et les serviettes en tissu aussi ...


La télé est moins présente chez les nouvelles générations qui twitent et surfent et jouent ... parfois je me prends à regretter la primauté de la télé ...


J'ai observé des gens qui sont là, ... sans être là, sympas pour ceux qui partagent ces moments


bises et belle soirée



A

belle idée
Répondre
J


j'en ai encore de ces torchons de lin faits par les femmes de la famille dans un coupon acheté au mètre



M

Très sympa.
Répondre
J


merci



A

Je partage ton avis sur la télé. Je souligne le fait que Marcellin est"masculin"; je vais montrer ce poème à mon cher. Belle
soirée
Répondre
J


, la délicatesse n'est pas l'apanage des filles ...


belle soirée



C

Que d'idées et d'opinions partagées à partir de cet article .


Marcellin , je ne voudrais pas être ; toujours dans les pièces précieuses , je casserais tout !!


Télé , je suis de ton avis .


Quant à Raymond Aubrac , je l'ai su ce matin .Tout le monde est mortel , mais j'espère que des hommes (et des femmes comme son épouse ) laisseront une trace dans l'histoire ; j'ai dit j'espère
car quand on voit où va "le monde " , c'est souvent à désespérer .


Gros bisous .


A bientôt .



Répondre
J


c'est dans les moments difficiles de l'Histoire que des personnalités hors du commun se rélèvent.


de ceux qui ne se laissent pas aller au désespoir quand tout y pousse


bises



L

Bonjour Jeanne, je découvre ce marcellin chez toi et tu le mets très joliment à l'honneur. Un bel enchaînement ensuite pour un hommage sérieux à un digne vieux monsieur résistant, merci beaucoup.
Bises.
Répondre
J


ce n'était pas prévu. et c'est vrai, je suis allée me coucher juste après le petit documentaire en post face deu dernier épisode de Un village français. Un épisode que j'ai trouvé
particulièrement réussi


bises



M

Un nouveau Marcelin qui fait sourire. Quelle imagination


Oui, j'ai appris cette nouvelle émouvante ce matin aux infos. 97 ans.


Bises


Martine


 
Répondre
J


je me suis contentée de donner un nom à ce torchon qui a réellement existé(enfin il y en avait évidemment plusieurs, à l'époque on les faisait par douzaine(s) quand les jeunes filles
constituaient leur trousseau), sur la glace qui était recouverte d'un torchon blanc au moment des repas. 


Les verres en cristal (semi-cristal serait plus exact) chez ma tante n'étaient utilisés que dans les très grandes occasions


bises



Q

Une belle idée que ce torchon pour Marcellin. Original...


Je ne regarde plus guère la télé... je me dis que je dois malgré tout rater des choses, la preuve avec Aubrac.


 


Bisous et douce journée.
Répondre
J


Il y a des programmes que j'aime regarder. Un village français en fait partie d'autant que j'ai guetté la diffusion intitiale étant tombée par hasard sur un lieu de son tournage en 2008. 


Bises et belle journée



D

Bonjour  jeanne,


J'ai bien aimé  Marcelin ton torchon de Lin et je constate avec plaisir qu'il ne fut jamais mélangé aux serviettes. Car de fait c'était  lui qui avait la
primauté.


Bises.


Dominique
Répondre
J


hihihihi, pourquoi les opposer ! on ne va pas faire une bataille rangée entre torchons et serviettes, 


confidence ... dans mon placard, ils sont un peu mélangés


bises



M

Ecru avec de fines rayures rouges Marcellin ?
Répondre
J


Nan ! taillé dans un coupon de lin, sans doute écru à l'origine, mais blanchi par les nombreux lavages dans une lessiveuse portée à ébullition ...



V

Bonjour Jeanne


Marcellin un torchon? que nenni voyons plus noble que ça.


bises de bonne journée
Répondre
J


Et pourquoi les torchons démériteraient-ils ?


bises et belle soirée



J

Marcellin...du lin...jolie fleur bleue bretonne ...je suis dans de beaux draps chez toi


bises du mercredi Jeanne
Répondre
J


n'est-ce pas ... doux et presqu'inusable. Un peu froid l'hiver pour les draps ...


bises Josette



P

Marcellin ! ici un drap ailleurs un fromage et Rome Pape durant seulement 8 ans....


belle journée.
Répondre
J


et oui c'est mercredi à la récré de Jill bill et ce jour avec Marcellin


bises et belle soirée



E

en effet c'est émouvant que R Aubrac ait paru à la télé alors qu'il s'éteignait
Répondre
J


L'émission de télé était programmée comme cela mais cette coïncidence est émouvante



M

Ton poème me fait penser à l'expression : On ne mélange pas les torchons et les serviettes !!!


Bien sympa on Marcellin !


Bonne journée - bisous



Répondre
J


et j'entends même cette expression méprisante dans la bouche en cul de poule de certaines personnes 


bises



J

Bonjour élève Jeanne !  Ah j'ignorais pour ce Marcellin là !  Du beau linge pour de la belle vaisselle !  Voudras-tu essuyer les gobelets de plastique des p'tits élèves de la cour
de récré ?  Oui.. alors sois le bienvenu parmi nous !  Merci à toi, bises de m'dame JB
Répondre
J


t'inquiètes pas ! j'amène mes verres à moutarde !


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères