Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 07:39

 

10 mai 2014 :

 

Journée nationale (en France) des mémoires de la traite,

de l'esclavage et de leurs abolitions

 

Parmi les dates et les commémorations en tous genres, depuis tant et tant d'années, il manquait un rappel d'autant plus essentiel que ce fléau absolu perdure plus ou moins clandestinement, avec la complicité passive de tous ceux qui en profitent (et chacun en profite sans se poser de questions sur les conditions de ce qui fait leur notre confort)

 

Fers_esclave.jpg

Fers esclaveCC BY-SA 3.0Antoine Taveneaux, travail personnel

 

Pourquoi le 10 mai ? les dates possibles étaient nombreuses. Celle-ci cristallise deux dates lourdes de sens 

Celle du 10 mai 2001 où en dernière lecture au Sénat, la loi du 21 mai 2001 a été adoptée à l'unanimité. Dans cette loi, la France est le premier Etat au monde à reconnaitre l'esclavage comme un crime contre l'humanité.

Celle du 10 mai 1802 où le colonel Louis Delgrès a prononcé sa célèbre proclamation de résistance et d'aspiration universelle à la liberté contre le rétablissement de l'esclavage.

 

A tous les esclaves des siècles et des millénaires passés

A tous les esclaves ignorés d'aujourd'hui

Aux centaines de filles (et de garçons, ça existe)

menacées ou réduites en esclavage,

au grand jour avec l'arrogance et la morgue des sectes

ou dans l'intimité de pratiques invisibles

 

 

Esclavage

Abolition de l'esclavage

Bambini-_Niccolo_-_Der_Raub_der_Sabinerinnen_-_18th_c.jpg

Niccolo Bambini, L'enlèvement des sabines, peinture du XVIIIe siècle

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
j'ai visité deux fois le monument de l'esclavage à Nantes (ville qui sait de quoi elle parle....),on n'en ressort à chaque fois bouleversé avec la même intensité....tant qu'on prendra certains
hommes pour des gens inférieurs ,çà continuera, quelles que soient les raisons...et çà fait peur....
Répondre
J


oui mais depuis quelques années, vous interrogez l'histoire de manière courageuse.


Bordeaux aussi je crois. D'autres villes de bord de mer le sont moins. Mais je comprend que ce ne soit pas facile



Q
Ces journées sont un peu l'alibi que se donnent les hommes politiques pour éviter de parler de ce qui se passe aujourd'hui.

Je suis révoltée en pensant aux jeunes filles enlevées par centaines et qui termineront sans doute comme esclaves ici ou là...

et, en France, nous ne faisons guère mieux.

... même si nous essayons de punir ceux qui continuent de profiter des plus faibles.

Passe une douce journée Jeanne. Bises.
Répondre
J


En l'occurrence, que l'esclavage fasse l'objet d'une attention particulière une fois dans l'année, cela aurait dû être fait il y a longtemps. Il y a beaucoup de journées de ceci ou de cela qui
passent inaperçues. Mais que la commémoration d'hier permettent d'entendre dénoncer l'esclavage moderne et permettent de mobiliser de hautes autorités, ce me semble ne pas être inutile. Bien sûr
il faut le dénoncer tous les jours. 


Une cérémonie qui mérite mieux que les paroles sanguinaires d'un chant militaire devenu hymne national l'année et par la volonté de celui qui a fait supprimer la première loi d'abolition de
l'esclavage. 


Bises et belle journée à toi aussi



R
Bonjour Jeanne
Hélas l'esclavage existe toujours de nos jours.
Répondre
J


Oui, il existe. Je crois même que certains pays ne l'ont pas condamné



P
Comment peut on réduire des hommes en esclavage et se sentir bien dans sa peau ?
Pourtant dans le passé des gens " biens" l'on fait ...
Répondre
J


aussi facilement que l'on peut considérer la moitié de l'humanité comme des mineures incapables (ce qui a été le cas en France jusqu'à la fin des années 1960)



M
Merci à toi de rappeler une date très importante pour moi qui suis antillaise et descendante d'esclaves, mais le changement des mentalités est lent malheureusement!
Répondre
J


Les mentalités ne changent pas spontanément mais par un long et lent et persistant travail d'éducation à recommencer à chaque génération. Sinon, nous en serions encore à la structure féodale



B
Bonjour Jeanne,

Merci pour ce rappel. Un passé hélas pas complètement révolu. J'avoue mon inquiétude lorsque j'apprends qu'un maire nouvellement élu interdit cette manifestation dans sa commune. Bises bien
amicales.

Henri.
Répondre
J


il n'y a pas des commémorations dans toutes les communes. Mais à Villers-Coterets cela a un sens particulier puisque le père de Alexandre Dumas est né esclave et même vendu par son père (un noble
normand) avant d'être rappelé auprès de lui en métropole, a été général de l'armée républicaine avant d'être mis à la retraite sous le consulat. Il a fini ses jours et il est mort à Villers
Côterets


bises amicales



J
Quelle horreur être la chose d'un autre... Alors oui pensée àn tous ceux qui un jour et ceux qui encore et à ceux à venir... qui ne devraient plus l'être !!! Merci... jill
Répondre
J


oui c'est intolérable et inacceptable



F
Une journée à commémorer en effet; et c'est toujours d'actualité hélas!
Bises
Répondre
J


hélas oui 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères