Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 05:00

 (ex catégorie chronique des jours d'antan)

Ce devait être le Billet 218 ... en avril 2009. Il est resté dans mes brouillons. Il fait suite à mon billet précédent


Pour le tag des écrivaines, je vous avais dit que j'en avais d'autres.
Je sais que je me suis laissée piégée par le temps et que le mercredi est expiré.
Je voulais pourtant vous présenter quelques unes des dames de plume qui ont enchanté mon enfance et dont les écrits ont contribué à m'édifier, à semer des graines de pensées et de comportements devant les évènements de la vie.


Si j'ai lu beaucoup plus tard La dentelière d'Alençon de Jeanine Montupet (1), j'étais une grande dévoreuse de contes. J'ai assez vite retenu les noms de Perrault, des frères Grimm et d'Andersen, mais pour mes lectures habituelles,  je prêtais guère attention à leurs auteurs.
Bien avant Pauvre Blaise, la contesse de Ségur(2), née Sophie Rostopchine réjouissait mes heures silencieuses et j'aurais bien été incapable d'associer l'Oiseau Bleu ou La princesse aux cheveux d'or à Madame d'Aulnoy(3)

 


Non, ce n'est pas le livre dans lequel j'ai découvert ce conte, celui-ci m'a été offert adulte par quelqu'un qui connait ma part d'enfance, dans cette très belle édition de Grasset Jeunesse, illustrée avec talent par René Clément.
Il faut bien dire que la vie de la Dame est tellement sulfureuse que l'on peut comprendre le silence des historiens de la littérature.

 

Comme beaucoup de jeunes adolescentes, je me suis identifiée à Anne Frank(4) qui a été ma prote d'entrée à cette partie sombre de l'Histoire récente de l'humanité au même titre que la version simplifiée de La case de l'Oncle Tom de Harriet Beecher Stowe(5) dans la collection rouge et or m'avait très tôt sensibilisé à l'infamie et à l'ambiguité de l'esclavage aux Etats-Unis.

 

Il n'étonnera pas beaucoup de vieilles adolescentes de mon âge si je vous dis combien j'ai vibré avec Jane Eyre de Charlotte Brontë(6). Mais ce sont Les hauts de Hurle Vent, de sa soeur Emily Brontë(6), qui ont encore bien plus résonné en moi.

 

1.- Jeanine Montupet, 1919 - 2012, auteur

2.- La comtesse de Ségur, 1799 - 1874, femme de lettres française d'origine russe

3.- Madame d'Aulnoy, 1650 - 1705, écrivain français de contes de fées

4.- Anne Frank, 1929 - 1945, victime juive avec sa famille, son journal est mondialement connu

5.- Harriet Beecher Stowe, 1811 - 1896, femme de lettres américaine, abolitionniste de l'esclavage

6.- Emily Brontë, 1818 - 1848, poétesse et romancière britannique, soeur de Charlotte et Anne, auteur des Hauts de Hurle Vent

Charlotte Brontë, 1816 - 1855, romancière britannique, auteur de Jane Eyre

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Des romans qui ont aussi jalonné mon enfance avec tous les Club des 5 et autres Fantômette. Romans d'écrivains et romans légers tous nous ont ouvert la porte des rêves et du raisonnement.
Répondre
J


oui nous faisions les deux : lire des fantaisies et des romans plus "sérieux". Je n'avais pas la télévision, ce qui me laissais plus de temps pour lire ... des bD aussi. 



R
Bonjour Jeanne
Le livre qui m'a marqué le plus et que j'ai relus plusieurs fois c'est "Le grand Meaulne d'Alain Fournier"
Répondre
J


Oh oui. rares étaient les jeunes qui ne l'aimaient pas ce livre. Aujourd'hui, il a moins la cote auprès des lecteurs fans de Harry Potter. Ce qui ne manque pas d'alimenter ma réflexion



Q
Tu as un paragraphe en double dans ton billet... mais c'est important. :)

Nous avons de nombreux livres en commun, mais cela ne m'étonne pas vraiment. ;)

Passe une douce journée Jeanne.
Répondre
J


Oups, je vais rectifier cela j'ai eu des bugs avec OB le jour où je l'ai révisé et j'ai fini par ne pas re-vérifier


bises


ps voilà, c'est fait. Merci de ta vigilance



J
Eh oui Jeanne, ces livres que nous avons connu en son temps, perso j'étais inscrite à la biblio communale, ma mère n'achetait pas de livres... mais mon penchant la BD fait que j'ai peu lu
d'autres... hélas pour moi; ;-)... Merci, jill... Bises
Répondre
J


j'aimais aussi les bd mais je lisais beaucoup livres empruntés, livres que l'on se prêtait, livres offerts ... Bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères