Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 04:00

 

Pour le 1er jeudi en poésie du défi n°84 des CROQUEURS DE MOTS, ABC a donc l'intention de nous emmener avec elle découvrir 

 

le monde

 

Alors, c'est vrai, mon premier réflexe a été d'associer le titre du défi "autour de soi-même" au monde et d'en faire l'envie d'un tour du monde. Avec le réveil d'une chanson dans ma tête, apprise à l'école et reprise à tue-tête dans la cour de notre maison de fonction, entre une partie de saut à la corde et la cueillette des premières cerises ... avant que "mon" cerisier ne cède la place à un nouveau bâtiment.

 

Je suppose que je ne serai pas la seule à faire ce choix, mais là, je ne résiste pas à le mettre en ligne

 

 

En sortant de l'école

 

En sortant de l'école

nous avons rencontré

un grand chemin de fer

qui nous a emmenés

tout autour de la terre

dans un wagon doré

 

Tout autour de la terre

nous avons rencontré

la mer qui se promenait

avec tous ses coquillages

ses îles parfumées

et puis ses beaux naufrages

et ses saumons fumés

 

Au-dessus de la mer

nous avons rencontré

la lune et les étoiles

sur un bateau à voile

partant pour le Japon

et les trois mousquetaires

des cinq doigts de la main

tournant la manivelle

d'un petit sous-marin

plongeant au fond des mers

pour chercher des oursins

 

Revenant sur la terre

nous avons rencontré

sur la voie de chemin de fer

une maison qui fuyait

fuyait tout autour de la terre

fuyait tout autour de la mer

fuyait devant l'hiver

qui voulait l'attraper

 

Mais nous sur notre chemin de fer

on s'est mis à rouler

rouler derrière l'hiver

et on l'a écrasé

et la maison s'est arrêtée

et le printemps nous a salués

 

C'était lui le garde-barrière

et il nous a bien remerciés

et toutes les fleurs de toute la terre

soudain se sont mises à pousser

pousser à tort et à travers

sur la voie de chemin de fer

qui ne voulait plus avancer

de peur de les abîmer

 

Alors on est revenu à pied

à pied tout autour de la terre

à pied tout autour de la mer

tout autour du soleil

de la lune et des étoiles

A pied à cheval en voiture

et en bateau à voiles.

 

Jacques Prévert, extrait de Histoires, 1946

mis en musique par Joseph Cosma,1946

 

Jacques Prévert, 1900 - 1977

Joseph Cosma, 1905 - 1969 

 

Et, comme vous me connaissez un peu, (un tout petit peu), j'ai voulu aller voir plus loin que les méandres de ma mémoire (non, je ne connais plus par coeur tout le texte, mais j'avais de beaux restes), j'ai tapé dans Google cette requête :

"poème autour du monde", transformé par le moteur de recherche en quelques termes techniques et =poème+autour+du+monde

 

Au premier clic j'ai trouvé Poésie autour du monde, et ma matinée de mercredi en a été (ré?) enchantée.

 

sentier sur chemin de fer Vexin - reduc

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

La nature dans sa simplicité nous offre un escalier vers Dieu, havre de verdure où'lesprit apaisé se contente s'être heureux.
Répondre
J


Dieu c'est très abstrait pour moi. La nature est en elle-même sa raison d'être


Les hommes créent un monde qui s'en éloignent et qui la détruisent.



Q

Bonsoir Jeanne,


J'ai préparé un quichotrain qui paraîtra en mon absence le 3 juillet.


http://quichottine.over-blog.com/article-le-quichotrain-de-jeanne-fadosi-107544427.html
Répondre
J


je suis allée sur la pointe des pieds. Je suis toute émue.


je prends note de ta date. Je préparerai un billet d'ici-là mais pas avant dimanche ou lundi.


bises du soir et merci



E

J'adore ce poème qui me rapelle de bons souvenirs d'enfance. Merci!
Répondre
J


tu l'a chanté aussi et peut-être pour la fête de fin d'année de l'école. Ce fut le cas d'un de mes enfants


bises



C

Ah ! Prévert ! Sa casquette, sa pipe et sa poésie inimitable !
Répondre
J


et d'une grande diversité et toujours compréhensible



C

Un bien joli poème ! Et mon père aime beacoup sa version chantée - il me l'interprétait déjà lorsque j'étais enfant... Merci pour ces jolis souvenirs !
Répondre
J


C'est sûr que la chanson n'est plus guère à la mode, dans les années 1950, elle avait la vertu de la gaieté tout en ayant des paroles qui interpelaient les enfants que nous étions



Q

Je te laisse préparer tranquillement le tien, je ne peux rien faire avant mardi. :)


Douce soirée, Jeanne.
Répondre
J


D'accord. Bises



C

Bonjour Jeanne , ton com' m'a fait grand plaisir !


Hier , j'avais encore des soucis de connexion ( j'avais fait des bêtises -;))


Prévert , nous l'aimons toujours autant .


Gros bisous .


Francine .
Répondre
J


nouvel apprentissage. je me souviens avoir mis assez longtemps avant de maîtriser à peu près OB.


tu ne veux tout de même pas avoir tout bon dès le premier article ...


bises et merci de ton passage. belle fin de semaine



Q

Je ris... et, tu vois, j'en suis ravie !


Depuis un moment, je me demandais qui citerait ce poème de Prévert... et je suis contente que tu l'aies fait !


Merci, Jeanne.


Ce serait un très joli quichotrain. :)


Bises et douce soirée.
Répondre
J


nous sommes au moins 2 (avec Pimprenelle). Je suis loin d'avoir fait le tour des blogs.


C'est tant mieux car cela aurait été dommage qu'il ne figure pas dans notre florilège.


D'accord pour le quichotrain si tu veux. Je pensais y envoyer flâner Damon le chemineau, avec en poche "Les rêveries d'un promeneur solitaire". je l'ai sûrement quelque part en poche dans mes
étagères mais je ne remets pas la main dessus.


J'ai aussi envie de relire (pour la 4ème ou 5ème fois) Malicorne, de Hubert Reeves


Bises et belle fin de journée



S

Je ne savais pas que c'était Prévert qui l'avait composer. Pourtant je la chantais.
Répondre
J


on retient souvent qu'elle était chantée par Yves Montand, principalement du moins. Comme on me l'a rappelé, elle est aussi magnifiquement interprétée par Cora Vauciare ou le Frères Jacques



A

Je la relis, et suis toujours enchantée, quelle alchimie guide ses mots ! Merci à toi
Répondre
J


surtout merci à Jacuqes Prévert et à Joseph Cosma !


bises



P

Je ne souviens de la chansons, mais moi, je ne l'ai pas chanté à l'école.


 


belle journée. Bises
Répondre
J


je ne sais pas si c'est à l'école que je l'ai apprise. On l'entendais beaucoup à la radio et on chantait toute la journée à la maison.


bises et belle journée



L

Bonjour Jeanne, bien contente d'être venue chez toi ce matin, oui on la connaît bien la chanson de Prévert et Cosma, mais tu nous la présentes agréablement à ta façon et surtout, tu nous donnes
l'accès à un superbe site que j'ai commencé à explorer. Et j'aime ta photo de bas de page, un chemin forestier qui ne demande qu'à être exploré ! Bises.



Répondre
J


C'est une voie de chemin de fer secondaire, comme il y en a beaucoup, que la commune et des bénévoles ont défriché ce printemps pour que l'on puisse s'y promener.


Il faut être bien chaussé car le sol est plein d'irrégularités, mais c'est devenu un sentier agréable


bises



J

C'est toujours agréable de relire Prévert ...Je l'avais fait chanter à mes élèves dans le cadre de la chorale de l'école ...
J'ai visité la Maison de Prévert et je suis allé sur sa tombe à Omonville-la-petite en Normandie ...
 http://mes-ecrits-vains.over-blog.net/article-visite-chez-jacques-prevert-55020939.html


Merci pour ce partage 
Amicalement  
Répondre
J


Il faudra un jour que j'aille tout là-bas. Il a beaucoup aimé ce lieu et cette région et il était un habitant discret et charmant, dit-on.


amicalement



M

Je l'ai fredonnée (faux) en la lisant... oh là là, ça remonte à loin !


Merci pour le lien, j'ai bien aimé le poème ''algérien'' !


Bonne journée - bises



Répondre
J


chut, fallait pas préciser, nous ne nous en étions pas aperçu ! sourires


j'aime bien aussi. Celui qui m'a le plus impressionné, je ne sais plus quelle langue il concerne, c'est le poème avec le cube.


Bises



A

Sourire, j'adore ces vers, merci... ils vont chanter dans ma tête toute la journée
Répondre
J


un air entraînant pour faire le tour de la terre ...



E

et n'oublions pas les grandes voix disparues qui ont porté ces jolies paroles, et qu'on entend à l'arriere plan : Cora Vaucaire, Montand, les freres jacques, et d'autres...
Répondre
J


merci de le préciser, tu as raison.


bises



L

Bonjour Jeanne,


Une bien jolie chanson que j'avais un peu oublié. un grand plaisir à lire, merci, bises bien amicales.


Henri.
Répondre
J


oui, elle remonte à un paquet d'années ...



C


Répondre
J


voilà un bien beau champ de coquelicots. Merci



J

Elle a tjs son charme !  Bon jeudi Jeanne ! Bizz
Répondre
J


ben oui, et je n'ai pas honte de l'avouer ...


bises



R

merci c avec plaisir que je l'ai relu


merci aussi pour les liens


bisous
Répondre
J


ravie de cette petite joie. Pimprenelle ausi y a pensé. En sortant de l'école méritait bien ce rappel.


bises



M

Je l'adore cette comptine. Merci.
Répondre
J


j'espère que nous sommes nombreux dans ce cas petits ou grands, très jeunes ou très vieux ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères