Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 16:01

23 août 2010, une date qui restera gravée dans mon souvenir comme dans celui de ses parents, de ses frères et soeurs, de ses grand parents (sa grand mère paternelle est ma soeur aînée)

 

Deux mois qu'elle est partie rejoindre les étoiles après six ou sept semaines pendant lesquelles le temps semblait comme s'être figé.

 

J'ai défait les liens vers le journal la république du centre car ils n'ont pas la logistique nécessaire pour mettre leurs archives en ligne au delà d'un mois.

Mourir sous les coups de son compagnon, qu'on ait 24 ans, comme ma petite nièce ou un autre âge, cela ne devrait tout simplement pas être possible, ni même imaginable !

 

Et pourtant !

 

colombes 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


24 ans ? - pff quel malheur !



Répondre
J


un grand malheur, avec un petit enfant orphelin de mère et qui n'a rien demnadé pour vivre cette vie là !



J


Une horreur !!!


Très bonne nuit


Jackie



Répondre
F


je suis nulle et dois faire de fausses manip, je reveins pour te dire que je comprends ta douleur mais je voulais ausi m'inscrire à ta nouvelle communeauté et je ne sais pas où le faire


Bises et bon courage !



Répondre
J


tu as fini par trouver je crois puisque je viens de valider ton inscription à la communauté les rendez-vous de l'insolite qui prend la relève de celle de Cannelle
Bises et belle fin de soirée



F


on doit être sans pitié envers ces hommes assez lâches pour frapper une femme ! Et dire qu'il y en a encore qui meurent sous les coups !  Si on les mettait au ban de la société  ce
serait déjà un pas vers le changement


Je t'embrasse



Répondre
R


on entend trop souvent parler de cette violence. dire qu'on est des êtres humains.


triste, très triste et malheureusement parfois de l'être humain il ne reste que le mauvais.


biosu



Répondre
J


A côté de mon article pour le défi 41 Jeanne j'en reste bouche bée en venant ici... Comme l'autre le chanteur B C qui a retouvé liberté et musique après avoir battu à mort sa compagne... 
Malheureusement la violence conjugale existe, oui quel horreur pour la victime et sa famille... Bisous ma douce Jeanne... Jill



Répondre
J


tu sais en dépit de tout, la vie est la plus forte. Et les blogs sont ma petite bulle d'oxygène. J'ai besoin de cette légèreté et je suppose que c'est le cas pour tous ceux qui pour mille
raisons, ne vivent pas tous les jours une vie en rose ...
Bises Jill Bill. et je te promets de cogiter et d'agiter mes neurones sur le chocolat.
foi de moussaillon !



Q


Personne n'oubliera... sauf les médias, parce qu'elles ont la mémoire courte.


 


Prends bien soin de toi, Jeanne. Je t'embrasse fort.



Répondre
P


Et dire qu'ils se croient des hommes !!!


 


Bises....



Répondre
T


Je n'ai pas les mots pour qualifier une telle horreur !


Comment peut-on en arriver là !


Mes condoléances à la famille de cette demoiselle et gros bisous à toi.


 



Répondre
M


J'en ai des frissons, trop cruel, trop injuste, une date effectivement que tes proches et toi-même ne peuvent oublier, c'est trop dur


Bises


PS: je vois comment me réinscrire dans la communauté de l'insolite puisque tu prends la relève de Canelle



Répondre
H


Des horreurs qui perdurent et un souvenir qui reste à jamais au creux d'une plaie ouverte.


Une pensée vers eux et un baiser pour toi.



Répondre
C


Inimaginable, mais réel. J'ai connu des jeunes dames dans le même cas. Je n'oublierai pas non plus. Et si tu savais ce qu'on entend sur cette tragédie, c'est à vomir. Les mentalités dans un
certains corps de métier qui devrait aider ces femmes devrait  évoluer.


 



Répondre

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères