Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:00

 

juste un nom chargé d'histoire, pour en transmettre le souvenir.

 

Je n'y étais pas, je n'étais pas née. Mais j'en ai entendu parler plusieurs fois au cours de mon enfance et de mes études d'écolière.

Bien sûr !

Bien sûr ?

Eh bien, non ! cette évidence n'est plus évidente.

Il semble même que plus de la moitié des moins de 35 ans ignore tout (y compris le nom du lieu) de cet événement tragique et indigne pour ses ordonnateurs.

 

voir aussi les articles du Monde qui met le projecteur sur une mémoire apaisée ; du Figaro, qui relève comme métro la perte de mémoire ; de La croix, qui donne la parole à des enfants d'alors ; 

 

voir aussi l'article de wikipedia sur la rafle du Vélodrome d'hiver

 

pour en transmettre le souvenir afin que nul ne s'arroge le droit de se mal comporter envers nul autre, quelque soit son histoire y compris quand l'Histoire a été marqué de telles infamies.

 

800px-Rafle_du_Vel_d-Hiv_jardin_du_souvenir_plaque.JPG

image de Djampa, sous licence Creative commons, empruntée à wikipedia (clic sur l'image pour accéder aux informations)

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

mes parents m'ont parlé de cet époque de souffrance pour en avoir été témoins et contemporains de déportés des camps.


Très jeune j'ai pu lire j'ai pu lire le témoignage de rescapés des camps de la mort ex journalistes du journal le petit Haut marnais à Chaumont ou vivait magrand mère;


J'ai perpétué cette mémoir e à mes enfants pour que le monde se souvienne que l'horreur n'esst jamais loin de nous et qu'il faut combatre pour qu'elle ne  se reproduise pas.
Répondre
J


C'est bien d'en parler. Il ne faut pas oublier ce que les humains sont capables de faire. 



Q

Je sais que beaucoup se perd dans l'histoire... mais cette page-là, nous ne devrions pas la tourner.


Merci de t'insurger.


Passe une douce journée malgré tout, Jeanne.


Je t'embrasse.
Répondre
J


il y a hélas tant de choses à retenir. Je ne m'insurge pas. si l'on avait interrogé les jeunes à l'époque où j'en faisais partie, je ne crois pas qu'on aurait obtenu d'autres statistiques. Ce que
j'ai appris est plus lié aux engagements periscolaires qu'aux programmes de l'époque. Même si on était plus consciencieux à apprendre les résumés.


Il ne faut pas tout attendre de l'école. mais je suis désolée d'entendre souvent dire que les programmes de télévision sont indigents. Il y a de bonnes émissions, des docuemntaires ou même des
"fictions" assez nombreuses. Encore faut-il les regarder. 


Mes maigres connaissances viennent plus du fait que j'écoute beaucoup la radio. Mais là aussi je déplore que beaucoup préfèrent entendre de la musique plutôt que d'écouter des émissions qui
apprennent des choses ...


Il faut soutenir les profs d'histoire (enfin ceux qui essayent de faire leur travail). Une heure pour parler de la shoah aux élèves ce n'est pas beaucoup c'est vrai, mais il y a tant d'autres
façons (expos photos ou autres) les documentalistes ne demandent que cela d'être associés à des projets.


Le silence est encore plus assourdissant sur d'autres ignominies.


bises et belle journée



A

moi, non plus, je n'étais pas née,mais bien sur, il ne faut pas oublier!


celà fait partie de l'histoire, donc à apprendre à l'école....


merci pour ta visite.


bisous du lundi.
Répondre
J


redonner à l'école un peu plus de place à l'Histoire oui, mais cela ne suffit pas. redonner aux enfants la curiosité daller chercher la connaissance partout où elle se trouve, ainsi que les
outils pour exercer l'esprit critique indispensable pour faire le tri dans ces bases de données surabondantes. 


L'ignorance actuelle nait plus de cette surabondance que l'on ne sait pas utiliser que d'une absence d'information


bises et belle journée



C

En lisant tes com's , je me rends compte que c'est encore l'école qui est pointée du doigt .


Il y a bien sûr l'école , mais il y a aussi les parents , et un esprit de curiosité qui malheureusement se perd pour ce genre de faits .


Bon , c'est tout ...


Re gros bisous.


Francine.
Répondre
J


je suis entièrement d'accord avec toi. voir mes réponses à d'autres coms.


Mais il est vrai aussi qu'en France, l'enseignement de l'Histoire a souvent été malmenée.


Il ne faut pas tout attendre de la connaissance du passé pour changer le monde mais cela me semble important. 


et pour cela il faut donner l'envie, la curiosité.


bises



C

Bonsoir Jeanne ;c'est l'un des événements qui me révolte le plus ,car exécuté avec l'aide et le soutien , la collaboration de certains policiers parisiens.


Et "les bonnes gens " se voilaient la face !


J'ai lu le roman de Tatiana de Rosnay "Elle s'appelait Sarah" où elle raconte ces faits.


Bien sûr c'est un roman avec une autre intrigue mais la plus grande partie du livre est consacrée au destin de ceux et celles qui ont été victimes de cette rafle.


Il y eut des camps "de transit" au sud de Paris , dans le Loiret , à Beaune-la-Rolande , Pithiviers ...; ce qu'on ne sait que trop peu .


Merci pour cet article .


Moi aussi , je fais allusion à certains faits quand l'occasion s'y prête , et je t'assure que parfois , certains com's sont à tomber à la renverse !


Gros bisous .


Francine.
Répondre
J


je crois que c'est par les romans qu'on approche la vérité des faits bien plus quand se documentant dans des trucs sérieux et qui sont quelquefois ennuyeux.


Les films aussi (sur grand ou petit écran) ont leur place dans cette connaissance. vois le succès de la liste de Schindler par exemple.


C'est vrai qu'en France les gens nés après la guerre ignorent souvent qu'à quelques kilomètres de leur lieu de naissance, il y a eu des camps (transit ou pas d'ailleurs) et que les forces
françaises de Vichy ont bien souvent fait beaucoup de zèle.


Il ne faut pas oublier aussi tous ceux qui prévenaient en cachette pour éviter le pire.


J'aime beaucoup la série télévisée "un village français" qui a le courage d'aborder des sujets encore bien délicats.


Tellement que le village en question n'est situé nulle part.


Bises et belle journée



W

Et les Allemands n'avaient jamais demandé la présence des enfants... Triste souvenir... Mais merci de rappeler le message de cette plaque, de prendre le temps de s'arrêter, de penser ne serait-ce
qu'un instant à tous ces malheureux dont si peu reviendront...
Répondre
J


Oui c'est ce qu'on dit en tous cas. J'imagine que parmi les allemands (non, d'ailleurs, mon père m'en a parlé) il y avait aussi des gens plus ou moins aux ordres, plus ou moins ignobles eux-même,
plus ou moins de plus en plus effarés de la tournure des ordres qu'on leur demandait d'exécuter. 


Sans des allemands qui se sont opposés à Hitler, l'issue de la guerre aurait sans aucun doute été plus problématique. L'issue aurait sans doute été la même (du moins je l'espère) mais encore plus
longue et dramatique



S

Il y a de ces horreurs qu'on ne doit pas oublier.
Répondre
J


et c'est pour cela qu'il faut en parler, notamment en utilisant les dates anniversaire, qui alors font sens



M

4.000 enfants rien que ce chiffre fait froid dans le dos, mais le pire c'est de lire les réactions à cette information sur le forum d'Orange, il y a des personnes (enfin si on peut utiliser ce
mot) qui sont d'une intolérance monstreuse et qui se permettent des réflexions à vomir !
Répondre
J


cela fait très très très longtemps que je ne vais plus sur la plateforme d'orange. et s'il ne reste que ce genre de personnes, j'imagine sans peine le genre de réflexions que l'on peut y lire


 



S

il est dommage qu'aujourd'hui on n'en parle plus dans le milieu scolaire... le devoir de mémoire s'estompte
Répondre
J


normalement si et même au moins 3 ou 4 fois c'est inscrit dans les programmes d'Histoire. Ce sont surtout les autres relais qui soit font défaut, soit ne sont pas utilisés. Le temps n'est pas
extensible. On ne peut pas occuper ses loisirs qui en activités de toutes sortes, qui en jeux vidéos et/ou en teufs ou tweet ou en alimentant facebook et compagnie autour de son nombril !


Il faut réfléchir tous ensemble à la transmission du passé dans les mémoires des générations d'après


bises



L

Bonjour Jeanne,


Non, cette pèriode ne doit pas être oubliée, nous avons tous un devoir de mémpoire. J'avais douze an et demeurant à Mérignac (prés de Bordeaux) j'ai vu une famille entière se faire
embarquer dans des camions, par la police française. quelques un de ces enfants étaien dans notre école, nous ne les avons jamais revus. Ces
évenements ne peuvent s'effacer. Bien amicalement.


Henri.
Répondre
J


voilà ce qui me semble important que tous les gens comme toi qui ont vu de leurs yeux des choses comme ça (ou au contraire des justes) en témoignent.


Ces événements ne peuvent pas s'effacer mais certains s'oublient, combien de massacres tus pour une Saint-Barthélmy apprise ? (et ceci ne vaut que pour notre petit pays, que dire à l'échelle de
la planète !)


amicalement



M

Bien triste souvenir qu'il ne faut surtout pas oblier !!!


Bon début de semaine - bisous



Répondre
J


D'accord avec toi !


bises



M

60% des 18-24 ans n'en ont jamais entendu parler...et hasard du temps on vient    d e retrouver un ancien (?) SS de plus de 90 ans qui a envoyé plus de de 15 000  personnes
dans des camps....quelle horreur cette période....
Répondre
J


j'ai bien aimé la sagesse des paroles de Serge Klarsfeld hier soir à la télévision.


Ce qu'a fait ce SS est abominable mais il y en a eu tant et tant. A quoi servirait de se venger sur un vieillard de 97 ans. Dire. Oui. comdamner encore et encore oui. 


Mais c'ezst il y a 20 ou 30 ans qu'il fallait l'arrêter. Et pourquoi lui alors que d'autres qui étaient ses supérieurs ont été protégés sciemment en Amérique du Sud par exemple ...



J

Bonjour Jeanne ! FR3 vient d'en parler... Et cette dame de 84 ans qui y était... tatouée encore sur l'avant bras et qui écrit ses "mauvais" souvenirs pour qu'on s'en rappelle longtemps encore....
Devoir de mémoire dans les écoles.... merci.... Jill
Répondre
J


devoir de mémoire, les enfants sont d'ailleurs très réceptifs à ces démarches. C'est auprès des ados et des jeunes adultes que cela se gâte. Faut dire qu'il y a bien d'autres horreurs qui ont été
cachés sous les tapis. Pas facile de remettre en cause cette période sans s'interroger sur l'origine de certains biens devenus familiaux ...


Les familles aussi ont leur responsabilité dans ces silences ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères