Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 11:00

Pour le Casse-tête de la semaine, Lajemy nous convie dans les lieux illuminés pour les fêtes de fin d'année.

Grâce aux arbres qui bordent les Champs elysées, cette avenue s'illumine de blanc tous les ans depuis de nombreuses années avec l'apparence de la constance. Seules, les innovations technologiques en allègent peut-être la facture électrique et améliorent les conditions pour les installer.

Mais c'est dans la pluie et le froid de la nuit que des ouvriers se font funambules pour que cette magie opère.

C'est sous la pluie et dans le froid que certains doivent venir, parfois de très loin*, attendre ensuite le premier train pour rentrer là où on les accueillent quand même, après des heures de transports en commun. C'est dans la nuit du petit matin que l'on vient les chercher dans le froid et la brume jusqu'à la gare, si loin. Parce que certains malgré les nouvelles conditions d'accès au logement, n'ont pas leur chez eux et dépendent de l'accueil alterné de leur entourage, quand ils en ont. Pas facile de se construire dans ces conditions, de faire des projets, de rompre le cercle vicieux de l'aigreur et de la mauvaise humeur. Ce mal être qui retombe, parce qu'elle ne peut s'exprimer ailleurs, injustement sur ceux qui essayent de les aider et qui s'épuisent à ces conditions inacceptables, mal à l'aise de ne plus les supporter, mais à bout eux aussi.

 

Ces techniciens qui grisés par les merveilles qu'ils ont eu à installer, osent dans la nuit et la brume de l'aurore, critiquer la modestie des décors du village que la neige peut pourtant magnifier, pour peu que le regard sache oublier l'âpreté de certains quotidiens.

 

champs elysées 2008 - reduc1

 

neige nocturne - reduc1

 

* Remarque du 12/12/2011 : la situation vécue, qui m'a inspiré ces lignes en décembre 2010 s'est améliorée en ce qui concerne le logement, même si travailler suffisamment et régulièrment demeure souvent problématique et demande une dose de courage et de fatalisme dont je ne suis pas sûre que j'en aurais été capable à cet âge.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

La vie n'est pas toujours facile pour eux...Tant mieux si cela va un peu mieux.


Merci pour cet article qui fait méditer.
Répondre
J


Quand je vois ou j'entend (trop rarement) tel "grand" dramaturge ou scénariste ou musicien chanteur etc, enfin , ceux qui sont sur le devant de la scène, mettre un instant en valeur le travail et
l'art indispensable de tous ces techniciens de l'ombre et de la lumière, du son, du décor  ... je me dis que ce que j'écris n'est pas complètement inutile et j'apprécie.


Non qu'ils m'aient lu, mais ces idées-là, d'une manière ou d'une autre, leur sont parvenues.



V


bonjour et bravo pour votre article moi aussi je suis un grand
passioné de noel et d'illuminations .

je dirais meme que grand passionné le mot est faible car tout les ans je décore et illumine ma maison et mon terrain de 2000m² je met 4 mois a tout installer seul (je ne fait jamais pareil d'une
année a l'autre) ma passion a été couronnée de succès cette année avec pas moin de 5000 visiteurs (entrée gratuite) france 3 est venu faire un reportage et des radio sont aussi venu.

juste pour vous dire que si  vous voulez découvrir ma passion en photos , articles de journal , reportages télé , news  ...

tout est sur mon blog http://okdj72.skyrock.com/

allez le visité  et si vous trouvé ma passion et mon blog bien laisser un petit message et vous pourrez toujours faire un petit article de mon blog sur le votre a bientot et merci d'avoir
pris le temps de me lire. cordialement



Répondre
J


Je m'en souviens et j'en avais fait un article malheureusement après noël. Mais cette année, j'essaierai de m'en souvenir à temps.


cordialement



V


bonjour non tout est demonté rien ne reste a l'année merci pour votre futur article



Répondre
J


Je le pensais bien. Les amateurs d'illuminations attendront la fin de l'année 2011 alors, du côté de Bonnétable.



V


bonjour et bravo pour votre blog moi aussi je suis un grand passioné de noel et d'illuminations je me trouve dans la sarthe (72) touts le sans je décore ma maison et mon terrain de 2000 m² se qui
me prend 4 mois pour tout installé seul .un grand parcout est réalisé sur mon terrain afin  que les nombreux visiteurs (+ 5000 en 2010) vienne y découvrir un grand village miniature illuminé
et mobilde de près de 2m sur 3 mais aussi l'attelier du père noel , de nombreuses décorations et motif lumineux le tout judicieusement mise en scene


france3 est venu y faire un reportage mais aussi une télé local , des radios , presse ecrite...


pour plus d'infos sur ma passion allez visitze mon blog vous y décuovrirez ma passion en image , photos , et vidéos


http://okdj72.skyrock.com/


merci d'en parler sur votre blog de me faire un petit article et pourquoi pas sur facebook


merci beaucoup



Répondre
J


Merci de votrte passage. Je suppose que la fin du mois de janvier approchant, toutes ces belles illuminations sont en train d'être démontées ou pas loin. Reste-t-il quelque chose à visiter en
dehors de la période de Noël ?
Je vais relayer votre blog que j'ai été visité et que je trouve bien sympathique.



B


Une vision qu'on partage d'une certaine façon sur ceux qui sont malheureux et à qui ces illuminations apporteront un peu de rêve enfin illusoire et passager ....


Mais c'est vrai que Paris illuminé c'est magique



Répondre
J


Ceux qui travaillent, même durement, même de façon précaire, ne sont pas encore les plus malheureux et ce genre de travail, pourtant difficile, a rendu ce fils très exigeant sur la décoration des
autres villes !


Il faut dire qu'après avoir installé certaines vitrines, le reste peut sembler fade ...



L


Comme pour tous les s^pectacles, il y a les coulisses avec les zones d'ombre et le dur labeur



Répondre
J


et malgré tout, la dent dure du travailleur pour la modestie de l'éclairage des communes rurales dur dur !



M





Un thème de bon choix, que merveilles..Bisous



Répondre
J


L'un de mes fils a passé des nuits à en installer, pour le plaisir des yeux et sa remarque sur la modestie de nos décors m'a dérouté je dois dire !
Bises et belle fêtes de fin d'année



O


De la beauté mise en avant, de la misère en coulisses...


Tu as tout dit Jeanne. La lumière et la joie ne sont pas pour tous... Je souhaite néanmoins qu'elle soit pour le plus grand nombre.


Bisous à toi !



Répondre
J

Misère, je ne sais pas, il y a pire. Mais de l'âpreté c'est sûr !


F


les illuminations font peut-être rêver un peu ceux qui n'ont rien , je l'espère .


Je te souhaite un bon Noël Bises



Répondre
J


les illuminations font rêver (presque) tout le monde, du moins je l'espère. et même ceux qui les installent. Même si c'est dur, le résultat en vaut la peine
bises



Q


Pourquoi se moquer de la lumière d'une bougie en la comparant au soleil ?


 


La nuit, le soleil n'est plus là, et la bougie brûle encore.


 


Douce journée à toi, Jeanne.


J'aime cette page.



Répondre
J


et si on disposait de la puissance du soleil, on cramerait tout !


bises et belle fin d'année Quichottine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères