Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 09:50

Début : Inétanche ... clap 1

Dans mon billet Inétanche... , je commençais par ces mots :

Merci Monsieur l'expert d'enrichir mon vocabulaire et celui de mon correcteur d'orthographe* par la même occasion.

Rien à redire sur la transparence, mais pourquoi ne pas avoir dit distinctement au micro et aux milliers d'auditeurs derrière le poste, vous savez, dans leur cuisine ou leur voiture :

la cuve n'est pas étanche

 

Certes, je l'ai écrit dans l'urgence, entre deux occupations de fin de semaine et j'aurais peut-être dû préciser quelque part dans l'article que je parlais de l'une de cuves de la centrale nucléaire de Fukushima.

 

Sauf que les premiers commentaires(1) m'incitent à compléter ma réflexion ... car ils alimentent mon moulin.

 

J'écrivais Merci Monsieur l'expert

parce que la personne qui était interrogée par un journaliste était expert dans une organisation qui s'occupe de nucléaire (2).

 

Comment dois-je comprendre que ce soient les commentateurs qui dans ces commentaires sont mis à l'index ?

Est-ce parce que mes lecteurs ont compris expert = commentateur ?

Sur la radio que j'écoute le plus souvent, les journalistes se gardent bien de se réclamer d'une quelconque expertise sauf peut-être et souvent à juste titre, dans leur domaine propre qui est le Journalisme.

Est-ce parce qu'on a lu en diagonale(3) expert ... micro ... auditeurs ... poste qu'il a été compris commentateur à la radio ? 

à suivre Inétanche ... clap 3

 

(1) Pardon, Patriarch et Oxygene de me servir de vos commentaires et merci, grand merci, de me fournir matière à réflexion. 

(2) peu importe qui et l'organisme, ce qui m'importe ici c'est d'essayer de démonter la méthode du discours.

(3) à l'époque où j'étais étudiante, on appelait cela méthodes de lecture rapide(4). Devant l'abondance de documents à lire et retenir, ces méthodes avaient beaucoup de succès, jusqu'à faire l'objet d'enseignement optionnel.

(4) les méthodes de lecture globale et "naturelle", encouragées dans les années qui ont suivi et jusque dans les années 1990, se sont substituées auprès des jeunes enfants à ces cours de rattrapage pour jeunes adultes, avec les dégâts que l'on sait ... et que l'on tait encore le plus souvent.

Partager cet article
Repost0

commentaires

O


Bonsoir Jeanne. Pas de problème pour t'être servie de mon erreur pour en débattre. J'avais bien compris qu'il s'agissait des problèmes de la centrale expliqués par un expert mais j'ai
effectivement fait une erreur de personne.


Je pense que c'est parce que ce mot, "inétanche", ne m'a pas semblé très vrai et que j'ai cru qu'il avait été "inventé". Cela m'a fait penser aux commentateurs (et c'est de là que vient mon
amalgame) qui sortent parfois des mots venus de nulle part; j'ai voulu parler de ça.


Ces libertés avec la langue me surprennent souvent. Je sais que le vocabulaire évolue mais cela fait bizarre. Je suis désolée de ne pas avoir d'exemple à te donner d'un mot "inventé"; j'ai beau
chercher, ma mémoire refuse de me redonner ce verbe surprenant que j'ai entendu il y a peu de temps.


En tout cas, venant d'un expert ou pas le mot "inétanche" n'est pas dans mon dico. Il va me falloir acheter une édition plus récente... 


Bises à toi Jeanne.


PS : mon com est sans doute un peu confus mais j'espère que tu auras saisi ma façon de penser... un peu brouillonne je te le concède... 



Répondre
J


mince, je viens de m'apercevoir que ma réponse n'avait pas était prise en compte. Je trouve ton propos très clair et riche de réflexion. Merci de cet échange.
Bises et belle fin de semaine, Oxygene 



C


Ça va, Jeanne ?


Au Brésil, c'est l'automne. J'aime l'automne...  Quand l'automne arrive, je me sens mieux. Il fait trop chaud au Brésil en été. C'est pourquoi tant de gens ici, dans le
sud du Brésil, sont plus heureux quand l'automne arrive.


Amicalement,


Cravo


 



Répondre
J


Oui. Nous venons d'avoir notre première pluie d'orage. C'est vrai que le Brésil est au sud de l'équateur pour sa plus grande part. Je viens de regarder sur une carte que l'embouchure de l'Amazone
se trouve juste à l'équateur et que le sud descend presque jusqu'au 30 ème parallèle sud.
L'automne chez vous n'est pas synonyme d'un hiver qui va arriver mais d'une saison plus douce jusqu'au printemps suivant. Est-ce ainsi ?
Amicalement,
Jeanne 



T


 c'est comme on veut... ou comme on peut... suivant ses convictions Saturne serait peut-être mieux question
rapidité  ! bizzzoux Jeanne, je joue mais c'est pas rigolo du tout ces fuites ...



Répondre
J


Je suis bien d'accord avec toi mais je viens de passer la soirée en diagonale devant France 3 et il a été question de Coluche qui riait pour ne pas pleurer ... Sûr qu'il en ferait quelque chose
de ces tragiques événements ...



T


j'ai suivi les deux épidoses... j'avais bien compris qu'il s'agissait d'un expert : le problème de l'inétanchéïté c'est que c'est carrément fuyard ...sauve qui peut en fait !   bizzoux Jeanne 



Répondre
J


Mais où ? sur vénus ou sur Mars ?
Bises Tricôtine 



R


j'crois ben qfuat rtourne sur le banc d'lécole moi.............Zut me croyais enfi sortie dce cauchmar.


Merci dla visite A + bizzzzzzzzzzzzzzzouille



Répondre
J


 une petite envie d'être à côté du radiateur ... et la tête à regarder dehors ... bises



F


je n'avais pas lu les coms mais j'avais bien compris que tu parlais de la centrale


bonne soirée



Répondre
J


oui bien sûr. Du coup j'ai rajouté cela aussi. Mais ce qui me pose question c'est l'adjectif utilisé



D


Bonsoir Jeanne,


Comment dire la totale vérité sans effrayer tout le monde ? Pourquoi la dire puisqu' il n'y a pas de réelle possibilité de décontamination!


 Ce pauvre peuple japonais, que de souffrances... et pour longtemps, c'est affreux.


Bonne soirée.


 


 



Répondre
J


Ce qui est fait, on ne peut pas l'effacer et il va falloir faire avec. Mais il est temps plus que temps, encore temps, d'arrêter le paquebot de l'énergie nucléaire qui se prépare. Et qu'on ne
mette pas en avant l'argument du coût. Il ne tient pas lorsque l'on y incorpore les coûts réels de maintenance en bon état et les coûts de l'après fermeture ...



M


On n'y revient à l'apprentissage de la lecture globale : elle a fait des dégâts mais il reste les réparations , lourdes encore ! Bises et bonne fin de dimanche



Répondre
J


Heureusement mais je crois qu'elle a encore ses défenseurs qui y croient dur comme fer. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ! Il y a pourtant de bonnes explications sur ses mécanismes
pernicieux.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères