Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 06:00

C'est toujours Eglantine-lilas qui est à la barre de la coquille des Croqueurs de mots pour la fin de la quinzaine.

Si vous voulez lire de très jolis poèmes d'automne notamment pour les enfants des écoles, j'en ai trouvé ICI que vous connaissez sûrment déjà, au moins pour certains d'entre eux.

 

L'un d'eux est une découverte coup de coeur, celui de Lucie Delarue-Mardrus (1874-1945)

Celui-ci aussi, Feuilles d'automne, de Jean Moréas, me parle aussi à l'âme.

 

automne extrait dapres MonetCette année le calendrier,

après sérieux conciliabule

entre le soleil et la lune,

a décidé d'un automne

débutant le 23 septembre.

Je ne suis pas dans les méandres

des cerveaux des astronomes ;

Il me semble que les saisons,

se préparant bien à l'avance,

se méfient autant de Chronos

figé au cadran des pendules

que des thermomètres où Mercure

a récemment été chassé automne-extrait2-dapres-Monet.jpg

pour une once de pollution

servant ainsi d'alibi

à l'apparente volonté

d'en protéger la planète.

Fera-t-il un temps de saison

en ce jeudi de transition ?

L'automne gardant sa liberté

ce matin n'en fait qu'à sa tête.
frappant tout doux à la fenêtre

Dans la fin de nuit ruisselante
Secouant un frêle sommeil

Avant de sécher au soleil.

Dans la tiédeur d'une fin d'été

Où je réchauffe ma carcasse

En dégustant un doux café

Au jardin, dans une tasse.

Je goutte aux gouttes de lumière

Que l'automne va rétrécir

Allant studieux vers l'avenir

D'autres jours qui sont mystères.



         Jeanne Fadosi, pour le jeudi en poésie du 23 septembre 2010

 

Et comme je programme ces quelques mots tricotés, je n'ai bien sûr terminé ces quelques vers qu'après le soir de  ce nouvel automne.

Pour éviter toute ambiguité concernant le mercure, je ne suis pas pour une réintroduction de l'usage courant du mercure, mais il me semble que , comme souvent cette mesurette cache bien d'autres usages de polluants, y compris celui-ci et que la course contre la dégradation de la terre mériterait d'être davantage prise au sérieux par les plus grands pollueurs de la planète.

 

L'illustration est un fragment d'un pastel que j'ai réalisé à l'automne dernier d'après une toile de Monet et que j'avais présentéICI.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


le mercure c'est le "vif-argent", dommage qu'il soit polluant car j'en aime la couleur et la symbolique. à Barcelone au musée Miro, le sculpteur Calder a réalisé une "Fontaine de mercure"
mobile on peut la voir mais elle est sous une bulle de plexiglass.


les illustrations sont délicates


bonne soirée.



Répondre
J


quelle belle expression "vif argent" et c'est vrai que le mercure est beau. Je me souviens du mobile de calder, vu dans une expo il y a longtemps. Ce n'était pas à barcelone où je n'ai jamais mis
les pieds, mais où ? Je me souviens aussi du mercure des lampes dans les phares. Je ne sais plus à quoi il servait.
belle nuit, à l'heure qu'il est la soirée est bien avancée pour moi.



Q


Aujourd'hui il fait froid et je suis en retard.


 


Je lis, je m'instruis, je souris parfois, je suis émue aussi.


 


Ici, j'ai aimé ta façon de dire ton automne à toi. Mercure, aux sandales ailées, s'est invité dans ma mémoire. Merci pour cet autre voyage.



Répondre
J


C'est l'automne et l'on ressort les vêtemnts plus chauds. Mercure, j'aimais tant les légendes grèques et romaines.



L


Bonjour Jeanne. Je viens de passer un très agréable et doux moment avec toi ! Ta page ici est très belle car elle est vraie, profonde et lucide. Avec toi, on capte la beauté des choses et on se
révolte contre ce qui ne va pas, les deux à la fois. J'ai contemplé ta toile dans son entier et j'ai encore plus aimé les deux détails que tu as mis en valeur. Je me suis laissée guider par
toi pour le fil des poèmes que tu nous as proposés. Je ne sais pas si c'est ton texte ici que tu voudrais mettre en rimes, mais je le trouve juste bien comme ça. Je te souhaite de la sérénité
pour cette fin de semaine, cette sérénité que je recherche moi aussi et ne rencontre pas toujours.


Amitié, on se sert chacune une tasse de café ? Après, je vais sortir travailler, mais ce n'est pas une corvée.






Répondre
J


Sourires. Merci d'avoir fait une pause ici un moment. J'aime aussi m'attarder sur la page d'un blog ou y lire d'autres articles, plutôt que de voir en coups de vents plus de blogs. Mais comme le
temps n'est pas élastique, je manque plein de choses intéressantes.
Quand le travail n'est pas une corvée, c'est chouette et précieux !
Belle semaine



E


magnifique pastel !!! tu as toi aussi remarqué que l'automne était tombé a point nommé pour ce jeudi en poésie ? je
n'ai pu commencer ma tournée des popotes que ce matin et c'est un pur régal..


bises



Répondre
J


Je viens à peine d'ouvrir l'ordi et je ne suis pas partie en pays de poésie. Je pense que ce sera pour demain car j'ai hélas d'autres choses plus prosaïques à faire. Mais je m'en vais compléter
le texte comme promis.



R


Bonjour Jeanne


Tu écris sur l'automne qui est là, moi aujourd'hui mon texte est déjà à Noël


Amicalement


 



Répondre
J


Tu prends de l'avance, je m'en vais voir cela !
Amicalement



T


je croyais bien reconnaitre du Monet dans tes illustrations, cher maître es Pastels !! et puis j'ai lu le début et la suite, de cet Automne de Jeanne , un tricot qui me plait aux mailles de
vérité , j'ai suivi le fil croyant trouver la fameuse chanson "la feuille d'Automne emportée par le vent en rondes monotones...," que l'on chantait petits en canon... mais non il s'agit
d'une autre feuille toute aussi agréable !! merci Jeanne, je n'aime pas l'Automne pour je ne sais quelles raisons (je ne m'aventure pas à en  faire une analyse psychologique ) , mais j'ai aimé ta célébration !! attendrai la fin du tricot quand le 23 sera passé !  bizzzoux



Répondre
J


J'aime l'automne pour ses couleurs, mais je préfère de loin le printemps.
Je n'ai pas pu mettre le texte à jour mais j'y vais de ce pas, sans avoir encore le début d'une rime. Je sais seulement que l'automne, hier, jouait son rôle de transition ici, et laissant encore
largement la place à l'été jusqu'en fin de soirée où la pluie est arrivée.
Bises et bzelle soirée du 24



L


je venais te-vous remercier pour le commentaire laissé sur mon site.


merci beaucoup et au plaisir !


bonne nuit



Répondre
J


J'aime bien le te-vous, sur les blogs, le tutoyement est assez largement partagé. On s'y fait. Au fond, c'est grammaticalement plus logique et plus simple.
Merci de cette petite visite. Je participe aussi au rendez-vous de l'insolite, c'st ce qui m'a conduit sur le jus d'orange en coeur !



O


J'aime beaucoup l'idée du conciliabule entre le soleil et la lune...


Quant à ton pastel, je le trouve encore plus mis en valeur, présenté comme aujourd'hui en 2 parties, que dans sa version totale où il me semble que le centre fait perdre de son intensité aux
magnifiques feuillages orangés qui se reflètent dans l'eau... En tout cas, il me plaît beaucoup.


Bises à toi Jeanne !



Répondre
J


Ca, c'est le miracle de la photographie, capable de rendre mieux que mon pastel d'après une photo trouvée dans un livre d'un tableau de Claude Monet. Il est sûr que l'original (de Monet,
s'entend) est bien supérieur à ma petite imitation, même en son entier.
Bises à toi aussi Oxygene



L


Bonjour Jeanne


Très joli pastel, bravo !


Quand au mercure je partage ton avis, ça ne doit représenter qu'une goutte dans


l'océan mais en même temps, c'est déjà un début


Belle journée, bises, Lyly



Répondre
J


Je ne dis pas le contraire, c'est un début. Mais il ne faudrait pas que ce soit un alibi pour se reposer.
Bises et belle soirée



P


les saisons sont comme celles de la vie !!! Belle journée avec bises x 2



Répondre
J


belle comparaison. Merci bises aussi pour la soirée



H


Oh que oui, les saisons n'ont pas besoin de dates pour se préparer lentement.


La feuille morte de l'automne, ne l'ai que parce que l'été l'a grillé.


 


Gros bisous Jeanne



Répondre
J


Les saisosn se préparent et l'automne s'installe très doucement, avec des pas de côté et en arrière, comme les danses



A


Hier j'ai vu passer une formation d'oies sauvages en route vers le sud, au dessus du ciel parisien, l'automne semble bien être au rendez vous, à l'entre deux de dates fixes, où l'on profite
encore du soleil de l'été. Belle journée 



Répondre
J


Oh ça, c'est un signe en effet et voir ces formations géométriques sont toujours fascinantes.
Le gris du ciel aujourd'hui me le laisserait croire mais le thermomètre affiche encore une température estivale, voire de soirée d'orage. et ce n'est pas les gouttes d'eau entendues cette nuit
qui ont mouillé la terre !
Belle fin de journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères