Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 15:30

Pour le jeudi en poésie des Croqueurs de mots, comme j'ai presque fini de vous présenter mon anthologie d'adolescente, voici une autre chanson consignée par mon père dans son cahier noir en 1924, lors de son service militaire.

 

(pardon pour ce retard de quelques heures, j'ai même failli manquer la publication, ce billet était restédans mes brouillons)

 

Revons.jpg

Un clic sur l'image pour l'agrandir.

Le texte ci-dessous.

J'ignore tout des auteurs et de l'air de la chanson.

 

Rêvons les heures sont brèves

Rêvons les songes sont courts

Pour oublier les mauvais jours

Dormons petite maîtresse

Les nuits enchanteresses

Nous font oublier nos tristesses

Et croire en nos amours. 

 

Ah combien sont éphémères

Les tendresses des amants

Les promesses de naguère

Les baisers confiant les serments

Mais quand vient l'heure bénie

Des beaux songes revenue

Nous croyaons l'âme attendrie

Retrouver nos bonheurs perdus. 

 

Rêvons les heures sont brèves

Rêvons les songes sont courts

Pour oublier les mauvais jours

Dormons petite maîtresse

Les nuits enchanteresses

Nous font oublier nos tristesses

Et croire en nos amours. 

 

Il notait les paroles de cette chanson alors qu'il avait vingt ans.

 

Qui a dit déjà, vingt ans, le bel âge ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

O


Pour répondre à la réponse à mon commentaire ...


L'autre communauté exclusivement la nature, trognes, visages, ...devinés dans un rocher, arbre ...


je réserve mes autres insolites pour ta communauté


J'essaie de me partager


Bon dimanche



Répondre
J


t'y voyant inscrite, je ne me faisais aucun souci. Je trouve dommage qu'elle ait peu d'inscrits mais sans doute est-ce un choix. Mais je comprend mieux le titre et l'orientation. Donc, c'est
l'insolite débusqué dans la nature. C'est vrai que celle-ci est bonne dessinatrice souvent ...
belle fin de journée Kri



M


Il avait une superbe écriture ton papa, et cette chanson doit avoir une jolie mélodie. Je me suis inscrite à la communauté que tu as reprise derrière Canelle. Bonne journée à toi. Bises, Babette



Répondre
J


je suis très en retard pour répondre à ce commentaire et je pense que tu as vu que j'avais valider ton inscription. bises et belle fin de dimanche



T


Belle chanson. A vingt ans on a tout l'avenir devant soi !


Belle écriture sur le cahier de ton papa.


Bises, bonne journée



Répondre
J


oui, et l'on pense guère qu'il pourrait se terminer brutalement !  c'est vrai que ce cahier est bien écrit. Il a gardé cette belle petite écriture jusqu'aux moments de sa fin de vie où la
main a perdu le contact avec l'écrit et la parole avec les sons.
Bises et belle fin de journée



O


Je me suis inscrite à la nouvelle communauté


J'attends la validation


 Bon vendredi à toi!!



Répondre
J


C'est sûrement un peu bête de te répondre maintenant ! j'ai découvert entre temps que tu t'es inscrite à une autre communauté qui traque l'insolite. Sûr qu'elles se complètent bien !



P


C'est vrai, la période où l'on pense que la vie sera toujours belle.... Sourires !



Répondre
J


c'est aussi l'âge où l'on est malheureux dès le moindre accroc, mais que dire quand les coups durs sont réels et que l'avenir semble fermé.


Sourires, soupirs ... avenirs ...

C'est souvent plus tard qu'on devine que c'était le bonheur



Q


Je crois que tout dépend de l'époque où vit celui qui a vingt ans...


 


La preuve ici.


Pourtant, il a copié cette chanson.



Répondre
J


de l'époque et du lieu et aussi de l'état d'esprit intérieur. On peut être très malheureux à vingt ans dans un cocon luxueux et même entouré de beaucoup de tendresse si on est sourd à ses signes
ou tourné vers son nombril.



C


une chanson très jolie..


je te mets lien pour mon nouveau livre :


bises


clem


Justin, le petit malin - Livre Nouvelles de Clémentine Séverin | Mon Petit Editeur


 



Répondre
J


merci Clem. Je suis très en retard. Je verrai quand je pourrai relayer cette info de façon plus visible. Pour le moment je rame ...



H


Quel douceur en ces vers, j'aime beaucoup ce partage.


 


Gros bisous Jeanne



Répondre
J


et en plus c'était chanté, mais j'en ignore la mélodie.
Bises Harmony et belle fin de semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères