Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 06:00
~ Billet 389 ~

Pour le Jeudi en poésie de Brunô chez les Croqueurs de mots, je continue à effeuiller le florilège constitué à l'adolescence et, tant que c'est possible à le relier au prénom du mercredi.

Vignyaigle-des-asturies.jpgAlfred de Vigny, l'Aigle des Asturies

Sur la neige des monts, couronne des hameaux,
l'Espagnol a blessé l'aigle des Asturies,
Dont le vol menaçait ses blanches bergeries ;
Hérissé, l'oiseau part et fait pleuvoir le sang,
Monte aussi vite au ciel que l'éclair en descend,
Regarde son soleil, d'un bec ouvert l'aspire,
Croit reprendre la vie au flamboyant empire ;
Dans un fluide d'or il nage puissamment,
Et parmi les rayons se balance un moment.
Mais l'homme l'a frappé d'une atteinte trop sûre ;
Il sent le plomb chasseur fondre dans sa blessure ;
Son aile se dépouille, et son royal manteau
Vole comme un duvet qu'arrache le couteau.
Dépossédé des airs, son poids le précipite ;
Dans la neige du mont il s'enfonce et palpite,
Et la glace terrestre a d'un pesant sommeil
Fermé cet oeil puissant respecté du soleil.

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Beau poème du soleil et de l'oiseau .. et sur la fureur humaine


Bises Jeanne



Répondre
J


fureur humaine oh que oui hélas !



P

Joli poème sur un animal très aimé des gens. il est si beau en vol !!! Bises et belle journée.


Répondre
J


c'est un oiseau particulièrement majestueux en beauté et quelle triste et somptueuse fin décrite dans ce poème



F

triste fin pour ce bel animal victime de l'homme!
c'est un beau poème triste !


Répondre
J


et le texte est tellement suggestif !



S

bien triste réalité, mais bien qu'encore réalité de notre temps, elle l'était plus de son époque à Alfred
Je te souhaite un agréable week-end, ici, la pluie à fait son grand retour... On fera avec...Bisous


Répondre
J


Ils sont tués de bien d'autre manière maintenant. Je ne sais si l'espèce est ou non menacée


c'est une nouvelle fin de semaine avec de la pluie qu'il soit tout de même agréable. bises



Q

Un très beau poème, Jeanne.

Je crois que beaucoup ont dû l'avoir un jour dans leur cahier de poésie.

Passe une bonne soirée malgré les giboulées.


Répondre
J


C'est certain. étudié au premier degré en passant sous silence la guerre impopulaire faite à l'Espagne Quant aux giboulées ... il y a même eu de la grêle tout à l'heure



C

un poème printanier
bises
clem


Répondre
J


je ne sais pas l'aigle, lui est à l'automne et bientôt à l'hiver éternel de sa vie commeles neiges qu'il va rejoindre



A

Il y a là de très belles et touchantes images, je ne connaissais pas ou j'ai oublié. merci et bonne soirée


Répondre
J


Vigny a ecrit des poèmes très suggestifs sur les animaux, j'en ai d'autres en réserve. Belle fin de semaine pascale



C

un poème qui est beau en images et aux sons..
bonne soirée
clem


Répondre
J


un vrai film qu'il décrit là, on suit l'oiseau dans sa superbe et dans sa tragique chute mortelle



A

j'ai vu les images de la mort de cet aigle défilé devant moi à la lecture de ce poème que je ne connaissais pas
triste mais beau voilà ce que j'ai envie de dire
!
bravo pour ton association des deux thèmes
bisous de bretagne


Répondre
J


c'est un vrai film on voit l'oiseau dégringoler touché à coeur ...



H

Bel aigle royal
Qui nous fait rêver
En son majestueux vol
Mais, veille le danger.

Alfred de Vigny, beau poème oublié de mes souvenirs.
Merci de ce rappel.
Gros bisous


Répondre
J


A l'époque où j'étais en seconde, c'était un grand classique au programme ... Qui le connait parmi les jeunes générations ? bises et belle fin de semaine de pâques



O

Un texte magnifique, très fort et très émouvant...
Merci Jeanne. C'est un très beau partage.


Répondre
J


une métaphore historique qui m'échappe un peu je dois dire. Je prend ce texte au premier degré car l'aigle est un oiseau magnifique



J

Quel emphase, quelle majesté ...
C'est Vigny !


Répondre
J


Tout à fait vrai. Il faut croire que cela plaisait à l'acdo que j'étais, j'en ai au moins trois dans mon recueil !



E

un beau choix qu'on a plaisir à lire et relire

bonne journée


Répondre
J


Ces poètes du XIXème ont fait les beaux jours de nos cahiers de récitation, mais on a souvent dû faire nos propres démarches pour connaitre les poètes du XXème tels Appollinaire, Eluard quant à
nos contemporains ...



A

Bonne journée
Alice


Répondre
J


j'ai juste une bonne semaine de retard pour te remercier de ton passage qui ce jeudi-là demandait de la ténacité. Belle fin de semaine



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères