Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 08:00

~ Billet 366, (1ère édition le mercredi 24 février 2010) ~

pelodyte-ponctue-patriarch.jpg

 

photo de Patriarch dont vous trouverez de précieux renseignements sur les crapauds ICI

           Le bigorneau, dans sa mansuétude,
          Au mercredi des prénoms,
           Les tire de la désuétude,
           Le temps d'une Récréation.
           Oubliée la solitude
           De ces prénoms oubliés.
           C'est devenu une habitude,
           A la guinguette on aime aller.
          
           Malgré les vicissitudes,
           A
la Récréa-Bigornette1,
           C'est une douce habitude ;
           Et nous courons à la guinguette
           Prendre un peu d'altitude
           Dans ce quotidien morose.
           Ce n'est pas la béatitude,
           Juste une brume un peu rose
            Pour colorier de quiétude
            Quelques heures éphémères !
           
            C'est devenu une habitude
            Invitons l'ami, le frère
            Ce mal aimé, ce solitaire.
            Voici Adelphe, le crapaud
            Qui se hâte en clodiquant
            Vers son frère le poète*
            Vers un entre deux reposant,
            Adelphe avec le E
            Le E de frère, le E de l'Eau,
            Pas le O de cet Ogre, 
            Qui cueille les enfants,
            Comme le roi des Aulnes**.

            Les étoiles paillettes
            Ce n'est plus infâmant*
            Mais dans l'ombre on y guette
            Encore des inconscients2.
            Miroir, beau miroir,
            Miroir aux alouettes !
                 Jeanne Fadosi, mardi 23 février 2010

* Max Jacob, L'amour du porchain, Drancy, 1944, vous le trouverez dans le prochain billet pour le Jeudi en poésie.
** Michel Tournier, Le Roi des Aulnes, prix Goncourt 1970

1 Bigornette, pour des raisons de santé, a dû passer la main à Jill Bill et la communauté est devenue La cour de récré de JB

2 Le mot est bien faible pour désigner quelques dangereux cinglés tels qu'il en est apparu hélas dans l'actualité de la dernière fin de semaine

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


J'admire ce que vous faites toutes.... bel après midi



Répondre
J


C'est drôle de faire comme cela des textes san sy être obligés juste pour s'amuser ...



J


Bonjour Jeanne, je découvre un prénom de la récréa Biogornette !  Quant au final, c'est dramatique pour ceux qui se sont trouvé sur le chemin de ce fou !  Merci à toi, bises de jill



Répondre
J


Ce que je trouve aussi navrant, c'est que les médias ont relayé les reproches faits de la lenteur de l'intervention des autorités mais n'ont pas dit un mot de tous les plaisanciers qui se
trouvaient à proximité et qui se sont portés au secours de ces jeunes qui s'étaient jeté à l'eau. sans eux, il y aurait eu encore bien plus de victimes



M


Merci d'avoir fait remonter ce poème que j'ai lu avec beaucoup de plaisir même s'il fait allusion aux inconscients et comme tu le soulignes il y en a beaucoup trop en ce moment !


Bonne journée à toi - bisous






Répondre
J


Oui, hélas. Je suis pourtant convaincue que le système judiciaire norvégien est bien meilleur que bien d'autres ... 



Q


C'est plus que des inconscients, tu as raison de le souligner.


Merci d'avoir republié ce billet.


Passe une bonne journée.



Répondre
J


Ca fait froid dans le dos ce genre de comportement.



C

bonsoir, 
Un poème chantant
bonne soirée
clem 


Répondre
O

C'est très joliment écrit Jeanne ! Bravo pour ce texte ! Les crapauds font des merveilles qui inspirent de si jolis vers... et bravo aussi à Patriarch pour sa photo !


Répondre
J

c'est un animal fort utile la plupart du temps et bien malmené par notre façon moderne de vivre, même à la campagne


A

merci pour ce joli écrit vers la guiguette de bigornette
 j'ai un peu de mal avec les crapauds "moi pas trop aimer eux"
 bisous tous baveux de bretagne


Répondre
J

A vrai dire, j'en vois peu. et spontanément, ils ne m'attirent pas spécialement. Raison de plus ...
bises et belle fin de semaine


O


Je vois que ce prénom a bien inspiré bon nombre de plumes!
Bon jeudi!



Répondre
J

Oui tu vois ...belle journée à toi aussi, Kri


P

joli batracien que ton Adelphe, j'aime ta façon de mettre en valeur les prénoms oubliés et la récré de bigornette par une poésie toute en mélancolie !! c'est vrai que cela nous fait une petite
brume rose dans notre monde pas toujours gai !!

bizzoux Jeanne bonne nuit !


Répondre
J

les petites lueurs de la vie éclairent le reste, même sur la toile. Je dis un grand merci à Bigornette et à sa communauté pour sa bonne humeur responsable
bises et belle journée avec un autre crapaud, celui du poète Max Jacob


F

il n'est pas mal ton Adelphe et très joli en plus


Répondre
J

C'est l'un de ceux de Patriarch ! il a de la classe n'est-il pas ?


F

Sans avoir l'air d'y toucher , tu  rappelles que le "O" fut sinistre !!
Et pourquoi un petit crapaud ne serait-il pas  mis à l'honneur?
 Bonne soirée, bisous


Répondre
J

et comme j'ai en tête le poème de demain, je ne pouvais pas faire autrement ..
bises et belle soirée


J

un beau crapaud qui devient un prince charmant ?
bonne soirée


Répondre
J

pourquoi pas en effet ?
belle soirée aussi


Q

Encore une très belle participation aux mercredis de Bigornette ! Bravo, Jeanne.

J'aime bien le E... et la façon dont tu déclines le prénom.

Bisous du matin, Jeanne. Passe une belle journée.


Répondre
J

juste merci de ton passage. belle journée à toi aussi avec bises ...


D

Bien joué Jeanne ! Tes vers sont beaux et bien agencés ! Magnifique ! Bonne journée ! Didi.


Répondre
J

je me dépêche juste de mettre en ligne et viendrai te voir plus tard.
Bises et merci de ton passage


B

Qu'est-ce que tu écris bien... j'aime tout et notamment l'histoire du E et du O que tu nous narres avec facilité... j'ai cherché autour de cette idée et je n'ai pas réussi... Bravo Jeanne... Merci
pour ce que tu dis sur le prénom... je pense qu'il s'arrêtera fin mars en ce qui me concerne...Auparavant, je vais faire une pause prolongée, je ne traiterai que le prénom... j'ai besoin de me
ressourcer un peu, jai besoin de temps pour ma vie réelle et notamment la préparation d'un petit album pour enfant auquel j'ai commencé à travailler sérieusement ...Depuis quelque temps je
tournai un peu en rond à ce niveau et le blog prend tellement de temps, je finissais par ne plus pouvoir approcher l'ordi sans une certaine "haine"... je laisserai mon blog ouvert...car je compte
le reprendre de temps en temps... Tu as la primeure de l'info je mets un article demain pour expliquer tout ça...Je te fais des gros bisous..; belle journée et merci pour tes belles
participations...


Répondre
J

Meric de ces informations. C'est important de prendre du recul et de se consacrer à ses priorités. Je suis sûre qu'il en sortira de beaux écrits. Et de toutes façons, tu n'es pas loin ...
bises et belle journée


P

je ne pensais pas qu'il fut possible d'en dire tant sur......un crapaud; sourires bises !


Répondre
J

j'en déduis que l'emprunt que je t'ai fait ne te déranges pas. Les infos sérieuses sur les crapauds sont sur ton blog. Ici, c'est au figuré ...
Bises et belle journée et merci !


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères