Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 20:35

~ Billet 283 ~

escalier Menton - reduc1


                                       Une rue déserte
                             Dans l'ombre d'un hiver doux,
                                      Une vie, peut-être.
                                                      Jeanne Fadosi, vendredi 4 décembre 2009


Cliché argentique, à Menton, février 1988

Partager cet article
Repost0

commentaires

E


une vie ,c 'est sûr!!



Répondre
J

oui et peut-être plusieurs ...


L

Jolie diapo ! bien illustrée par ces quelques mots. Des escaliers où j'aurait pu me casser la figure sans peine !!!
Merci de ta visite. Bises


Répondre
J

sans peine, ça c'est moins sûr. Les marches ont l'air en dur et la cage est étroite. Peut-être même y a-t-il eu des bosses.
Bises


M

le morceau de vie choisi est très beau !!!!!
bizoux ma ta² d'am's


Répondre
J

merci Marie, je t'embrasse fort.


L

J'aime cette (apparente) simplicité des mots et de l'image... J'ai une tendresse pour ces atmosphères-là...


Répondre
J

Si tu m'avais écrit le contraire, je ne t'aurais pas cru. La poésie est partout présente sur ton blog...
Belle journée de dimanche


L

Libre corrs à ma pensée, j'aime...
Merci à Toi.


Répondre
J

merci à toi aussi


B

Je reviens avec beaucoup de retard.

la force et la sobriété du haïku pour nous laisser entrevoir un peu de vie à l'invitation de ce chat dans l'escalier.

Bravo pour ces jolis mots
grosses bises


Répondre
J

merci Brunô. On pense à toi Bises


A

Un escalier joliment décoré, par la propriétaire des lieux, en guise de bienvenue...
Qui aime les fleurs ne peut pas êtremauvais, pas vrai ?


Répondre
J

Propriétaire ou locataire, je ne sais ... Quant au bien et au mal,pas si simple ! vu à la télé il y a peu, un téléfilm policier où l'on s'entretuait pour une orchydée ... Et que n'a-t-on fait aussi
pour une certaine tulipe noire !


I

Des fleurs en hiver devant une maison à la façade un peu décrépie, un chat, une fenêtre bleue. Tout cela donne une belle impression de vie et de sérénité.
Très bon samedi Jeanne


Répondre
J

C'est ce que je me souviens avoir ressenti à l'époque.
belle fin de journée également.


E

Menton l'hiver c'est le refuge des gens d'un certain...age ! c'est pour cela que les plantes continuent à fleurir pour leur faire bon accueil

bon We à toi


Répondre
J

Pas seulement, je n'avais pas quarante ans et même si j'étais déjà la vieille de plus jeunes, ....
belle fin de semaine


P

Nous les évitons, maintenant les escaliers !!!! Rires !!!


Belle journée avec bises !!


Répondre
J

Mais cela ne vous empêchent pas de faire des grandes promenades.
Bises à vous deux et belle fin de semaine


L

Bonjour Jeanne

Et ce week-end, il se repose ce p'tit chat

Bises, Lyly




Répondre
J

vu l'âge du cliché, celui de la photo a rejoint le paradis des chats. Merci pour ta carte pleine de douceur partagée. Ce matin j'ai dû batailler mon territoire ordinesque avec le chat de la maison.
Saurait-il lir mon blog ? (sourires ...)


B


Tout simple le texte mais super.
Et très belle photo.
Bon samedi.



Répondre
J

Juste un cliché non retouché avec un réflex minolta. Diapositive scannée et je ne suis même pas sûre qu'elle est à l'endroit.
Belle fin de semaine


H

Une maison ancienne, plus vraiement  fraiche, mais accueillante malgré tout
Bon samedi,
bisous


Répondre
J

et sans doute sans aucun des conforts modernes à l'intérieur, à part l'eau courante et l'électricité.
Bises


G

J'aime bien ta légende, elle accompagne très bien la photo


Répondre
J

il y avait un tel contraste entre ce vide paisible à quelques rues des lieux plus tourisitiques ...


S

Avec toutes ces fleurs il y a une vie, c'est sûr.
Ta photo est magnifique Jeanne.
Bon week-end à toi.
Sophie


Répondre
J

Ce qui m'avait frappé à l'époque, moi qui n'était venue qu'une fois sur la méditerranée et en été, c'était de voir des fleurs dehors en plein mois de février. Et c'était une petite rue du bout vers
les faubourgs qui était déserte. Loin des visiteurs, nombreux plus au centre à cette époque de la fête des citrons et des oranges.
belle fin de semaine, Sophie. Bises


S

Bonjour.. j'aime bien cette photo avec le chat au cou tordu qui observe. Merci de ta visite. J'ai survolé plusieurs de tes articles, j'aime bien ton style diversifié et joyeux.
À bientôt


Répondre
J


Je n'étais passée que pour les reflets. Du coup, j'ai musardé un peu sur les derniers articles de ton blog, je croyais à des photos de voyage. Et tu habites dans ce beau pays ...
A bientôt ici et sur ton blog.



H

Toute une vie surement à travers ses quelques marches.
Bisous


Répondre
J

Sûrement et qui entretiennent l'exercice. As-tu remarqué comme elles sont hautes et inégales ?
Bises


C

la vie, toujours. 
belle photo.
bon week-end
clem 


Répondre
J

Oui, je suis d'accord avec toi, derrière des façades, il y a toujours de la vie même si on l'ignore.
Belle fin de semaine


P

un escalier modeste ... mais plein de vie ! tout un univers !!il me plait énormément !!


Répondre
J

a moi aussi qui l'ai choisi ici parmi bien d'autres alors qu'elle a plus de vingt ans. En fait c'est une diapositive que j'ai scanné. Le plus cocasse, c'est que je ne sais pas si je l'ai scanné à
l'endroit ou à l'envers.


M

y'a un petit chat que se tord le cou pour être sur la photo !


Répondre
J

Voui !


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères