Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 03:00

 

1er jeudi en poésie des CROQUEURS DE MOTS,

avec votre Jeanne Fadosi à la manoeuvre pour Tricôtine

sur la mer de la fin d'année 2012 pour le défi n°93,

et en variation de tous les âges de la vie, en dénominateur commun ...

 

Vous connaissez ses fables, sans doute ses autres textes sont moins connus et pourtant ...

 

Hymne de la volupté

 

Ô douce volupté, sans qui, dès notre enfance,

Le vivre et le mourir nous deviendraient égaux ;

Aimant universel de tous les animaux,

Que tu sais attirer avecque violence !

Par toi tout se meut ici-bas.

C'est pour toi, c'est pour tes appas,

Que nous courons après la peine ;

Il n'est soldat, ni capitaine,

Ni ministre d'Etat, ni prince, ni sujet,

Qui ne t'ait pour unique objet.

Nous autres nourrissons, si, pour fruit de nos veilles,

Un bruit délicieux ne charmait nos oreilles,

Si nous ne nous sentions chatouillés par ce son,

Ferions-nous un mot de chanson ?

Ce qu'on appelle gloire en termes magnifiques,

Ce qui servait de prix dans les Jeux Olympiques,

N'est que toi proprement, divine Volupté.

Et le plaisir des sens n'est-il de rien compté ?

Pour quoi sont faits les dons de Flore,

Le soleil couchant et l'Aurore,

Pomone et ses mets délicats,

Bacchus, l'âme des bons repas,

Les forêts, les eaux, les prairies,

Mères des douces rêveries ?

Pour quoi tant de beaux arts, qui tous sont tes enfants ?

Mais pour quoi les chloris aux appas triomphants,

Que pour maintenir ton commerce ?

J'entends innocemment : sur son propre désir

Quelque rigueur que l'on exerce,

Encore y prend-on du plaisir.

 

Volupté, Volupté, qui fut jadis maîtresse

Du plus bel esprit de la Grèce,

Ne me dédaigne pas, viens-t-en loger chez moi ;

J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique,

La ville et la campagne, enfin tout ; il n'est rien

Qui ne me soit souverain bien,

Jusqu'au sombre plaisir d'un coeur mélancolique.

Viens donc ; et de ce bien,ô douce Volupté,

Veux-tu savoir au vrai la mesure certaine ?

Il m'en faut tout au moins un siècle bien compté ;

Car trente ans, ce n'est pas la peine.

Jean de La Fontaine, L'hymne de la Volupté, Les Amours de Psyché et de Cupidon, 1669

 

Jean de La Fontaine, 1621 - 1695

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E

quel beau texte, et de la Fontaine en plus, quelle belle découverte !
Répondre
J


On ne connait en général de La Fontaine que ses fables et pour cause. Le reste est pour un public plus averti. Mais cette méconnaissance est bien dommage



P

Tu as raison, pourquoi le remplacer. Sans le remplacer lui donner une signification. C'est ce que j'essaye de faire avec ceux qui viennent écouter. Donner des mots qui ne sont plus employés.
J'espère seulement qu'ils arrivent à enrichie=r leur vocabulaire parfois un peu trop restreint.


Bonne soirée Jeanne.
Répondre
J


le vocabulaire s'acquiert par la pratique et le plaisir de l'enrichir. Il n'y a rien de pire que de stigmatiser et/ou de faire apprendre par ceour des listes qui ne font pas sens


Ceux qui ont la parole (medias ...) devraient varier plus le vocabulaire au lieu de nous inonder d'un sabire internationalo-english qui fait autant frémir les anglicistes qui aiment la belle
langue d'Albion ou des States


belle fin de soirée



P

Monsieur Jean de La Fontaine emploie de bon mot. Un mot qui ne vient plus beaucoup dans le langage. Par quel autre mot pourrait-on le remplacer ?


Bonne soirée en espérant pas trop de vent et de pluie.
Répondre
J


pourquoi le remplacer ? il est magnifique ce mot, aussi suave que la chose. Ne pourrait-on le remettre en usage plutôt


belle soirée (avec encore beaucoup de vent ce soir en Ile de france, soyons prudents)



Q

Je suis loin de tout connaître...


La Fontaine a des côtés surprenants quand tu te plonges dans ses oeuvres complètes. :)


 


Merci pour ce poème, Jeanne.


Bises et douce journée.
Répondre
J


C'est ce qui est le plus important, mais il est vrai que ce n'est pas de la lecture pour tous ...


bises



L

il savait écrire y a pas !!  c'est trop bien !!
une belle participation ! bien dans le thème ! bravo
Répondre
J


il a des poèmes et des contes savoureux et sulfureux à ne pas mettre sous tous les yeux 



L

Bonjour Jeanne,


Un gtand BRAVO ! je ne connaissais pas ce magnifique poème de La Fontaine, j'ai eu un trés grand plaisir à le lire (je me suis même amusé  à le déclamer) Cela me rappellait tant
des années de jeunesse où les professeurs nous faisaient, non pas réciter les classiques mais les jouer. MERCI ! Bises bien amicales. 


Henri.
Répondre
J


ce texte donne envie de le dire tou haut c'est vrai. La Fontaine a écrit bien d'autres poèmes que les fables et il en a été brimé par le Roi qui n'appréciait guère 


bises et belle fin d'année



J

je ne sais pas où trouver les thèmes...je viens de le voir chez jill et vite mis le mien  je nage complétement et n'arrive pas à accrocher le filin sauveur !


@+
Répondre
J


je suis rassurée tu as enfin trouvé. c'est vrai que mon blog est un peu foutraque mais l'information avait était relayé déjà par Jill Bill !


bises



L

  Bonjour Jeanne, très contente de découvrir un La Fontaine plus poète que fabuliste, grâce à ton choix. Merci
beaucoup pour ton défi, je me suis déjà branchée sur le sujet de l'âge, de mon côté.


Que ces jours avant le Jour de l'An te soient doux et gros bisous.
Répondre
J


j'ai été émerveillée de ce que le sujet t'a conduit à mettre en ligne jeudi.


La fontaine est connu pour ses fables mais il a écrit bien d'autres textes, certains libertins qui valent le détour mais qui ne peuvent pas être enseignés à l'école tu le devines et d'autres
poèmes comme celui-ci injustement dédaignés


bises et belle fin de semaine



J

Que trente oui je suis d'accord avec vous monsieur de la Fontaine ! Merci Jeanne, très bon choix, bises de jill
Répondre
J


ben tiens ... L'espérance de vie était brève mais il y avait aussi de sémillants vieillards ... bises



J

c'est beau et bien que lisant dans ma tête , je me suis surprise à lire avec emphase comme emportée par un rythme gai et plein allant ! superbe , merci
Répondre
J


sourires un texte qui se prête à cette lecture active. Ravie qu'il tait plu !



P

Merci, très bel hymne à ce qui est l'essence de l'Homme !!


 


Belle journée avec bises x 2
Répondre
J


n'est-ce pas ! bises et belle fin de semaine et d'année à vous deux



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères