Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 06:00

~ Billet 501 ~

 

et dernier billet dont j'indique le quantième !

Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que ces derniers temps, avec mes billets programmés, c'est la pagaille dans leur numérotation.

 

Voici, pour le jeudi en poésie , des Croqueurs de mots, dont le défi n°33 est mené par an ni.

 

locéan chanson - reduc

Je vous ai déjà plusieurs fois fait partager des chansons extraites du recueil constitué par mon père pendant qu'il faisait son service militaire à Agadir au début des années 1920.

 

Je l'avais presque promis à Tricotine, l'on va dire que l'arc en ciel s'est éteint le soir où le gardien de phare ne l'a pas allumé. Beaucoup vont en vacances à la mer et ces tours sur l'eau font partie du paysage. En France, presqu tous les phares ont été automatisé et désertés par les anciens gardiens. Il ne reste plus à ma connaissance que celui qui se trouve dans l'estuaire de la Gironde : le phare de Cordouan

 

Je n'ai pas eu ni pris le temps de rechercher l'origine de ce chant. Peut-être quelqu'un d'entre vous pourra éclairer ma lanterne.

 

Dernière minute : Quichottine a trouvé les liens pour moi et les à déposé dans le premier commentaire de ce billet : à consulter pour en savoir plus et même écouter la chanson !

 

pharebaleinedans-blokhaus.jpg

  (phare des baleines au bout de l'Ile de Ré, depuis un blokhaus orné de tags et de grafs ; cliché de mon frère Gilles)

 

L’Océan

 

1er couplet

Là bas sur l’océan

Dans le phare qui scintille

Le gardien vigilant

Demeure sans famille

Seul dans l’immensité

Quand le flot se soulève

Parfois comme dans un rêve

Il se prend à chanter

 

L’océan sous sa garde

Le soir fait miroiter

Sous la lune blafarde

Ses rayons argentés

Dans cette apothéose

Porte vers l’horizon

Sa joyeuse chanson

De l’océan grandiose.

 

2ème couplet

Mais un soir le gardien

Quelque folie en tête

Au village voisin

Va revoir sa brunette

Près d’elle il s’attarda

Car elle était jolie

Mais le phare vigie

Ce soir n’éclaire pas

 

L’océan sans son garde

Parait désorienté

Les étoiles hagardes

Ont terni leur clarté

Prenez garde au naufrage

Pauvres petits bateaux

Balancés par les flots

Car l’océan fait rage

 

3ème couplet

Au village voisin

Des gens courent dans l’ombre

On sonne le tocsin

Pour un bateau qui sombre

Pour lui porter secours

Le gars dans l’eau s’élance

Mais les flots par vengeance

Le prennent pour toujours

 

L’océan n’a plus de garde

Car dans l’obscurité

C’est la folle camarde

Qui vient de l’emporter

Sorcière toujours avide

Elle entraîne au lointain

Celui qui fut gardien

De l’océan perfide

 

phare Baleines - reduc

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


Un recueil de chansons de ton père...C'est magnifique ! Je trouve cela tellement émouvant...Merci pour ce partage. La seconde photo est impressionnante.


Bon week-end, Jeanne.



Répondre
J


je vais essayer de les mettre en ligne. Enfin, celles qui me semblent valoir le coup.
Les photos sont d'un de mes frères
belle fin de dimanche



F


houlala.... c'est très impressionnant tout ça


quelle créativité, bravo jeanne!


sinon je passais pour t'inviter à voir ton Cépalion! j'en profite pour te remercier pour ta précédente visite^^ à bientôt



Répondre
J


j'en viens et j'ai rajouté un lien vers ton article dans le billet où je fais deux nouvelles propositions de gentils monstres



B


Tout est musique un tableau, un paysage, une photographie…ne
valent que si l’on entend leur musique


Merci de votre passage dans mon univers et je fais de même en ballade de vos mots ...c'est toujours un plaisir de découvir un nouveau monde .


A bientôt


Bruno



Répondre
J


même le silence !


au plaisir d'une autre visite



A


Je découvre un chant marin magnifique...


Merci Jeanne pour ce beau texte et en chanson aussi...


Amicalement



Répondre
J


le commentaire de Quichottine apporte des réponses concernant l'auteur et l'interprète



A


Bonsoir Jeanne, merci d'être passée sur mon blog, j'ai eu des moments dfficiles,  je n'avais pas trop le coeur à répondre, et puis de lire les petits messages des unes et des autres
redonnent du baume au coeur, et j'espère qu'il en sera ainsi aussi pour toi. Pour en revenir à ton texte, qui illustre les phares, cela me rappelle un roman "les déferlantes" de Claudie
Gallay que j'ai lu lorque j'étais près du phare de la Coubre en Gironde justement, et tu as bien raison d'évoquer cette chanson qui raconte la vie des gardiens de phares. Un patrimoine là
aussi.Amitiés


 



Répondre
J


En redécouvrant cette chanson dans le cahier de mon père je me suis démandée si Claudie Gallay n'avait pas dans le fond de sa mémoire cette chanson ou une autre du même style.
J'ai beaucoup apprécié ce roman, moi aussi.
Amicalement



C


un bel océan où il fait bon. 


bonne soirée


clem



Répondre
J


par beau temps, mais les gens de mer connaissent tous la dure loi des tempêtes



T


Magnifique chant ! tu as raison le seul phare encore habité est celui de chez nous, en Gironde, mais pour peu de temps encore ! il est prévu de mettre en place des automates dans quelques temps !
merci Jeanne pour tout ça , ça me fait un très grand plaisir et il me chavire ce chant  mais tellement vrai, je
vais suivre les liens de Quichottine, notre très chère bibliothécaire !! et l'écouter  dans sa version musicale !! merci à toutes les deux !!!  bizzzoux les matelôts



Répondre
J


Il est prévu que les gardiens s'en aillent dans peu de temps il me semble. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée pour tout un tas de raisons



J


comme ils sont émouvants ces chants de marins...et ta photo est superbe.


le feux des phares avec leurs éclats différents guident les sorties nocturnes...même celles des terriens en laissant penser qu'il y a une lumière au bout de la nuit.


que de nombreux phares jallonnent ton chemin


 



Répondre
J


ce n'est pas moi qui l'ai photographié



L


Bonjour Jeanne


Merveilleux partage que le tien, la vie était bien rude autrefois pour ces marins,


ces gardiens... c'est très émouvant !


Je te sens triste en te lisant, j'espère qu'il n'y a rien de trop grave


Belle journée, bises, Lyly



Répondre
J


merci de ton com. à bientôt



C


coucou Jeanne merci pour cette bien vieille ballade de marin! Ces gardiens de la mer ont toujours fait un travail merveilleux mais si dur!


C'est un bel hommage et bravo à ton frérot pour ses superbes photos


bisous et passe une belle journée un peu plus supportable aujourd'hui



Répondre
J


un travail de solitaire, pas facile mais qu'ils aimaient malgré tout. Drôle de choix de vie



P


j'ai aussi un recueil, mais sans cette chanson. merci bien Bises !



Répondre
J


mais tu en as sûrement d'autres intéressantes
Bises



M


Hé bien quel programme! Je lis avec plaisir!



Répondre
J


une vieille chanson qui se termine tristement comme beaucoup de chansons de cette époque



.


J'ai mis le mien en semi-pause pour des raisons diverses.


Je crois que ce n'est peut-être pas la solution lorsqu'on a vraiment besoin de se détendre.


Merci d'être là, même pour un instant.



Répondre
J


je t'ai envoyé un courriel pour t'expliquer un peu. Je vais essayer de continuer à plublier



D


J'ai entendu mon grand-père breton la chanter lorsque j'étais enfant.


J'aime ces tours, elles me rappellent mes vacances en Bretagne, les histoires de naufrages que racontait ma grand-mère et les ex voto accrochés dans l'église où elle m'emmenait le dimanche pour
écouter la messe.


La nuit, on les voyait briller au loin et on comptait les éclats pour essayer de les reconnaitre.


C'est triste de les voir abandonnés.


Bonne journée.


Bisous.



Répondre
J


tous les enfants qui ont vu des phares et plus grands, les ex voto dans les églises, ont dû rêver comme toi et moi, enfin du moins je crois cela.


Bises Dany et belle semaine



.


Ce chant est superbe et l'article que tu lui consacres est très beau. Merci pour ce partage.


 


C'est une chanson de Bertal.


http://www.paroles-musique.com/imprim.php?id=86814


 


Tu sais, c'est rigolo... en cherchant pour toi, je suis tombée là :


http://rotring.over-blog.com/article-25854807.html


C'était un "album de guerre". Les soldats s'occupaient sans doute ainsi, à l'époque où il n'y avait pas de jeux vidéos ou de télé.


 


On peut écouter un extrait de la chanson là.


 


Bisous et bonne journée, Jeanne.


 



Répondre
J


Oh merci Quichottine pour ces liens. Je vais indiquer de lire ton commentaire à la suite de ma question dans l'article. Je n'ai pas le coeur à m'appliquer sur mon blog et sur la blogosphère et si
je continue à y venir, c'est en espérant pouvoir me distraire quelques instants mais je n'y arrive pas. Ce que j'ai appris tout récemment est trop ...
Et finalement, je me dis que heureusement que j'ai à m'occuper de ces adorables chiots.
Belle journée Quichottine et merci pour tous ces précieux renseignements.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères