Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 06:00

Si vous avez manqué le début ... ou simplement revoir l'épisode précédent

Pour ce 4ème extrait, il manque une 4ème lettre. A vous de la trouver ...    

 

Comme elle lui manque, Maria !

 

Maria ! chrétienne fervente, comme  souvent les filles de Castille, déchirée de la violence entre ses deux frères ennemis(1). Sa famille, dénoncée sous la torture de l'un, chassée des deux côtés de cette guerre civile. De son côté, sa mère à Josua avait refusé de coudre l'étoile de la honte sur leurs vêtements, et ils  échouèrent  vers Sète. Nouveau déménagement, nouvelle vie... Survie ?

 

Maria et les siens qui se sont enfuis vers le nord de la montagne. Cheminer en fugitifs, les huis clos, les refus.

Ses récits qui ne lui ont donné qu'une infime idée de ce qu'elle avait déjà dû vivre d'effrayant.

 

C'est sa mère qui les découvrit, en remontant du charbon de la cave, tout secoués de frissons dans l'angle d'un mur de l'immeuble, et les fit entrer chez eux.

 

Maria et Josua ...

 

"Nous étions jeunes gens, nous nous sommes tout de suite reconnus".

 

Jo, c'est le diminutif qu'elle enrobe de doux vocables, est juif car c'est mentionné sur sa carte d'identité. Il ne se sent singulier que maintenant qu'il subit concrètement les mesquineries, et les harcèlements dont ils sont l'objet. 

Comment seulement croire en Dieu qui tolère ces  horreurs aussi ignobles que folles ? Un jour les miliciens sont venus. Il les a vu de loin les emmener, sidéré, le journal serré contre son blouson  dissimulant l'étoile cousue la veille sur le revers sous la menace. En vain : la menace se faisait réalité sous ses yeux.

 

Deux minutes et des nouvelles à l'encre fraiches qui lui évitèrent la rafle mais en feraient à nouveau des fugitifs.

Il voulut courir, crier, Maria le retint.

 Eux, eux, sont-ils encore en vie ?

 

Lentement, le soir descend …  

 

 

à suivre ...

le-soir-descend.JPG 

(1) se rappeler une très belle chanson chantée en Français par Graeme Alwright, les deux frères qui sont dans les camps opposés pendant la guerre d'Espagne.

 

NB : La suite s'inscrit dans la consigne du défi n°61 sur le thème du voyage.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Ah, il s'agit de la Guerre civile espagnole ! J'ai trouvé la lettre absente et je me fais une p'tite idée de l'expression que tu es en train d'écrire dans l'absence des lettres choisies ...
Superbe défi à suites que tu nous offres là, et un vrai roman, vraiment bravo, Jeanne, pour ta trouvaille et ton défi dans les défis, un régal.



Répondre
J


eh oui, Maria a dû déjà fuir la guerre d'Espagne, mais l'essentiel de ma nouvelle tu l'as deviné dans l'épisode suivant ...



H


Un traitement qui rend la photo en tableau impressionniste je trouve.C'est très beau, même si pour le compte, j'aime mieux en bleu


Gros bisous


Ps, au fait c'est moi qui ai présenté le thème






Répondre
J


C'est vrai que j'aime mieux en bleu aussi


et j'ai complété pour l'auteur de la suggestion de la semaine


bises



J


le p et le k ?



Répondre
J


le k peut-être, cette fois ci je n'ai pas pris garde d'y glisser les lettres rares. Le p c'est tout bon !



M


Il semblerait que le "P" s'est fait la "valise"


Bisous






Répondre
J


Ben oui, il préférais la valise au sac 'olochon ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères