Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 05:30

suivi de Le Dromadaire, de Guillaume apollinaire, grâce au complément de nounedeb.

 

Pour le jeudi en poésie, je laisse le soin aux CROQUEURS DE MOTS de relever le défi de lier en poème un écossais et une bigoudène, à la demande de nounedeb pour le défi n°57.

Le Dromadaire

 

Il fait beau voir Jean de Paris

Avec ses douze méharis.

Il fait beau voir Jean de Bordeaux

Avec ses quatorze chameaux.

Mais j'aime mieux Jean de Madère

Avec ses quatre dromadaires.

 

Bien loin d'ici, Jean de Madère

Voyage avec Robert Macaire

Et leur ami Apollinaire**

Qui, de son temps, a su bien faire

Avec les quatre dromadaires.

 

Robert Desnos, Chantefables et Chantefleurs,

édition posthume Gründ 1970*

 

Robert Desnos, 1900 - 1945

* Robert Desnos a porté le manuscrit de trente chantefables en 1944, juste avant son arrestation. Ce n'est qu'en 1952 que son éditeur Gründ en sortira une première édition augmentée de chantefleurs (60 poèmes au total).

En 1955 parait l'édition définitive comprenant 80 poèmes. 

Gründ en sort une édition illustrée par Ludmila Jirincova, qui a été souvent réédité.

 

Comme souvent pour les poètes populaires, on peut découvrir le site de l'association des amis de Robert desnos

 

 

Le Dromadaire

 

Avec ses quatre dromadaires

Don Pedro d’Alfaroubeira

Courut le monde et l’admira.

Il fit ce que je voudrais faire

Si j’avais quatre dromadaires.

Guillaume Apollinaire, Le bestiaire ou Cortège d'Orphée

 

Guillaume Apollinaire, 1880 - 1918, vous pouvez en lire Saltimbanques, mis en ligne jeudi dernier

 

Et tiens, pour terminer, si on dansait avec Le chameau ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

E


juste un nom...Desnos...maintenant je découvre un auteur à fables ...peut on dire comme ça ? tu me donnes envie d'en
savoir un peu plus, c'est le plaisir de découvertes qui nous rendent curieux d'en savoir un peu plus.


bonne journée


bises



Répondre
J


sourires .... j'ai suivi ton lien et découvert des textes de Théodore Botrel. La sélection est sélective mais mes souvenirs sont encore plus restreints puisque je ne me souviens guère que de
La Paimpolaise, qui comme le titre l'indique, n'est pas une Bigouden.


Belle fin de semaine bises



F


j'adore! Ces paroles chantent ..


Bisous



Répondre
J


Ah peut-être avaient-ils dans la tête cette chanson


Perdu dans le désert immense ...


 


... c'est le chameau, hali halo


Ali alo et vive le chameau


voyez comme il danse


ali alo et vive le chameau


voyez comme il est beau


 etc.


bises et belle fin de semaine



M


Bon vendredi.



Répondre
J


merci et maintenant belle fin de semaine



F


bonjouir merci pour ce partage



Répondre
J


Après quelques poèmes ardus il y a quelques semaines, j'ai aimé partager des mots plus légers.



T


Excellent poète. Merci. Bises.



Répondre
J


On peut y trouver pour tous les âges, quelquefois d'apparence facile, mais jamais nianian. J'aime beaucoup !



L


Coucou Jeanne, je découvre des poèmes que je ne connaissais pas, grand merci à toi, et à Nounedeb ! Bises !






Répondre
J


J'ai lu et relu les chantefables au coucher de mes enfants je ne sais pas combien de fois. Ils aimaient beaucoup !


bises et belle fin de semaine



M


J'apprécie Desnos et son humour décalé et inattendu.
Merci pour ce rappel.
Amitiés de Mimi.



Répondre
J


Je l'apprécie aussi pour ses poèmes décalés et aussi pour ses comptines pour les enfants.
Amicalement 



N


Sans doute un clin d'oeil de Desnos à Apollinaire et son:


Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d'Alfaroubeira
courut le monde et l'admira
il fit ce que je voudrais faire
si j'avais quatre dromadaires.




Répondre
J


Oh oui ! merci de le préciser ici ! J'ai programmé le billet et je n'ai pasq eu le temps de faire des recherches ou plus exactement je n'ai pas "pris" ce temps car il m'a suffi de taper
Apollinaire dromadaire pour en avoir la confirmation dès le premier lien proposé ...


Je vais faire remonter ton commentaire pour compléter le billet


 


Merci 



D


Bisous et bon jeudi Jeanne.



Répondre
J


merci. toi aussi



G


je suis peu présente ces derniers temps je te remercie d'être passé chez moi bisou



Répondre
J


On fait ce qu'on peut avec un temps qui n'est pas extensible et chacun a des priorités. Le mois de juin est souvent bien occupé


Bises



F


Robert Desnos me rappelle le temps où j'étais enseignante


un excellent poète


c'est bien que tu aies complété avec un ptit bout de sa biographie


merci à toi


je t'embrasse, Jeanne


françoise



Répondre
J


Oh oui, je me souviens que tu nous avais écrit quelques pages émouvantes sur cette expérience d'enseignante (j'espère que je ne fais pas de confusion).


Desnos, j'en ai appris l'incontournable Tamanoir et je l'ai retrouvé avec ma fille ainée...
Je t'embrasse


Jeanne 



J


Bonjour Jeanne !  Robert Desnos juste un nom pour moi, voilà sa poésie offerte au jeudi croqueurs, merci à toi, c'est plein de fantaisie !  A faire lire dans les classes ! 
Bises  JB



Répondre
J


Il a écrit plein de comptines pour les enfants et d'autres poèmes nettement moins à mettre entre toutes les mains, mais fort intéressants et malheureusement bien oubliés.
Bises 



M


Ton billet reste dans l'esprit du défi de la quinzaine et nous permet de découvrir un des poèmes de R. Desnos dont j'avoue ne pas connaître les textes !!!


Bonne journée - bisous






Répondre
J


Tu n'as même pas vu le Tamanoir dans le ciel gris ou le ciel noir ... Je paraphrase mais l'original est bien plus joli cours y vite ...
Bises 



Q


J'aime beaucoup.


Merci pour ces rappels concernant Desnos. Je n'avais pas eu encore l'occasion d'aller sur le site de l'association de ses amis. Merci pour la découverte.


 


Passe une belle journée. Bisous.



Répondre
J


J'aime bien la citation qu'ils ont mis de Desnos sur ses écrits. Il n'avait pas tort !


Bises et belle fin de journée



M


Bonjour Jeanne,


J'aime beaucoup R. Desnos. Je ne connais pas ce poème.  merci pour cette lecture agrable.


Belle journée à toi Jeanne


Martine



Répondre
J


nounedeb m'a permis de le compléter par celui d'Apollinaire à qui il rend hommage. Encore plus court et difficile sous une apparente simplicité.


Belle fin de journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères