Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 18:45

Pour Lajemy et le Casse-tête de la semaine, je vous offrirai juste un lien car ce sujet m'a fait immédiatement penser aux jolis kiosques de Peynet et de ses poupées :

Le site de Raymond Peynet, tenu à jour par sa fille si j'ai bien compris.

 

On peut regretter l'existence de produits dérivés, mais si l'on veut que ce trésor de poésie perdure, il faut bien continuer à le faire connaitre !

 

D'autres kiosques voyagent dans ma tête, a musique avec l'orchestre du dimanche, je sais il ne doit plus y en avoir beaucoup. Et aussi ces si jolis pavillons de jardin tels ceux-ci,

 

pardon pour la piètre qualité des images, numérisées à partir de positifs d'un modeste appareil pris en angleterre en 1964

 

angleterre6409.JPG

 

angleterre6408.JPG

 

angleterre6412.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

O


La réalité du quotidien est effectivement loin de ces petites images pleines de douceur et d'amour... Hélas...! 


Bonne journée quand même Jeanne !



Répondre
J


Mais cette part de rêve fait tenir debout à condition de ne pas se déconnecter de la réalité.
et sans espoir, les peuples secoueraient-ils ainsi leur joug avec les risques conscients qu'ils prennent ... 



O


Comme toi Jeanne, quand j'entends le mot "kiosque", je pense aux amoureux de Peynet... Inoubliables, indémodables, adorables petits personnages...


Merci pour le lien qui m'a permis de retrouver quelques dessins ce cet artiste au coeur tendre.


Bises et bon dimanche à toi !



Répondre
J


je relis ton com pour y répondre en écoutant les infos à la télé et mon coeur vole soudain bien loin de ce pays enchanté et merveilleux et mon coeur saigne ...


bises



C


Un flou qui confère une aura de rêve à ces kiosques bucoliques.



Répondre
J


un flou involontaire avec les moyens du bord ... La lumière anglaise était un peu faible pour le réglage fixe du kodak et des pellicules plus sensibles auraient dépassé les moyens de mon argent
de poche ...



G


J'aime beaucoup le rendu des photos. ça donne une ambiance toute particulière !



Répondre
J


La conjonction du temps qui les a abîmées et d'un appareil basique de l'époque, le cube Kodak, mais avec sans doute de bonnes pellicules et un bon travail de tirage.
Le format des photos était carré et il n'y avait aucun réglage avec une focale fixe et un temps de déclenchement fixe aussi. si je me souviens bien la pellicule était du 80 ASA. On
faisait des miracles avec bien peu de choses !



Q


Elles sont magiques... J'aime ces images qui avec le temps se sont faites tableau.


 


Passe une bonne soirée.



Répondre
J


Elles ont palies et elles sont un peu froissées mais elles ont conservé ces teintes douces de la campagne anglaise
Bises et belle fin de soirée aussi



M


Les poupées de Peynet étaient ma récompense quand j'avais une bonne place à l'école ! Malheureusement, la matière dont elles étaient faites résiste très mal au temps. Ta photo elle a bien tenue
le coup et ces folies anglaises sont bien belles



Répondre
J


Je ne sais pas si ces folies anglaises ont résisté au temps. C'est vrai que la matière des poupées Peynet a très mal vieilli et c'est bien dommage.



S


c'est vrai qu'on pense souvent en premier à Peynet et à ses amoureux quand on parle kiosque !


photos anciennes, certes, mais c'était déjà bien à l'époque !


bonne journée à toi.



Répondre
J


Les kiosques de Peynet sont d'une grande poésie
Belle soirée



R


plaisir de regarder ces magnifiques photos


bonne journée



Répondre
J


Elles ont pali mais restituent quand même assez bien l'atmosphère de la campagne anglaise telle que je l'avais découverte à cette époque
Belle soirée



P


Ce kiosque si je ne me trompe, était celui de Valence (Drôme).


 


Bises.



Répondre
J


Mais oui bien sûr et le lien que je fais est soutenu par l'office de tourisme de Valence. Il y a un musée je crois dans cette ville.
Bises



T


Bonjour Jeanne,


merci pour le partage. J'aime bien tes photos, c'est joli ce petit style ancien.


Bises, bonne journée



Répondre
J


J'aimais beaucoup le dessinateur Peynet et ses poupées aussi bien sûr. La matière dans laquelle elles étaient faites a mal vieille mais j'en ai encore une que je garde précieusement au frais et à
l'abri de la lumière et de la poussière.
Bises et belle journée aussi



S


ces "vieilles" photos restent néanmoins très jolies.. elles ont une âme, ne change rien.. merci pour le partage.. je suis en chasse de kiosque à Brest... pas simple



Répondre
J


Alors là, je ne vais pas pouvoir t'aider je ne connais pas cette ville autrement que par le poème de Prévert Barbara. Mais à la gare, il doit bien y avoir un point presse, métamorphose moderne de
nos kiosques à journaux. Et vu la réputation de pluie,les musiciens avaient peut-être l'habitude de jouer sans tonnelle, je ne sais pas



M


merci pour le lien Peynet ! - à savourer !


tes anciennes photos pourraient être phoshopées, non ?


bises



Répondre
J


Sûrement ! je m'approprie un nouvel ordi mais je n'ai pas encore de logiciel de retouche photo, mis à part celui de windows qui est squelettique !
Bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères