Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 15:01
~ Billet 253 ~

Je profite de la ronde des
prénoms du mercredidela Récréa-Bigornettepour vous présenter brièvement Aymard.



Tutut ! tutut ! laissez passer,
Pour ne pas être écrasés.
Tiens dit Jean, tu entends la poire ?
Ah pour sûr, c'est Aymard,
C'est bien lui, c'est le klaxon,
Du taxi à Gaston,
Il emmène le ravitaillement
Pour ce qui reste du régiment,
L'est même un peu facteur
Pour le courrier du coeur.
Il traverse la Marne,
Comme s'il allait au bagne.
Un klaxon qui a un prénom,
Même pour aller au front,
Ce n'est vraiment pas banal.
Dans ce pays habité par le mal,
Si loin de leurs fiancées,
Ils n'attendent plus de courrier
Aymard et son chauffeur
Font un peu le facteur
Mais pour eux les poilus,
Le temps n'existe plus.
Plus rien n'est anormal
Dans les tranchées infernales.
                                           Jeanne Fadosi, mercredi 11 novembre 2009

Un pou de poilu, ami et confident d'Aymard le klaxon, a noté dans des carnets les anecdotes qu'il a bien voulu lui confier. Vous trouverez la première lue au hasard ICI  
et pour une vue plus large de la fourgonette et de son chauffeur c'est ICI

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

en voilà un aymard au grand coeur


Répondre
J

Dommage qu'il ait fallu qu'il en existe. quelle connerie la guerre. Ce n'est pas moi qui ait écrit cela.


A

 oh là là que c'est beau  et en plus tu l'as fait pour le 11 novembre chapeau bas
  bisous de la grandmère des côtes d'armor


Répondre
J

j'avais mis la camionnette et j'ai cmbiné les trois thèmes des trois communautés.


Q

Aymard a donné lieu à de bien jolis textes.

Celui-ci en est un.


Répondre
J

j'en ai vu quelques uns et ils m'ont bien plu. Je n'ai pas terminé ma tournée que je fais avec grand plaisir.


H

Voici un Aymard réellement original!
 J'adore l'idée, qui fait suite aux articles précédents...


Répondre
J

merci Hélène l'un des galopins était mon papa. (allusion au tien ...). Il aimait aussi les grands mouchoirs de cholet ...


B

COucou... je n'ai pas fini mes visites hier... un très bel artcile pour notre Aymard et je viens de lire l'autre pour croqueurs de mots... merci à toi Jeanne... je ne m'attarde pas ce n'est
pas la grande forme... gros bisous et grand merci...


Répondre
J

Je sais Bigornette, j'ai vu ton texte libre sur ton blog. Prend soin de toi. Tu charges peut-être un peu trop ta carcasse. Tu sais , j'ai débarqué sur ton blog par l'intermédiaire de celui de
Robinson au moment de l'année où tu lui as fait une belle frayeur. Reposes-toi et reconstitues tes forces.
Bises et belle fin de journée.


O

C'est une belle idée d'avoir choisi d'honorer les poilus avec la voix d'Aymard. Tu as beaucoup d'imagination Jeanne !


Répondre
J

une façon que j'ai trouvée de ne pas faire oublier l'image du retour de la guerre.


S


je suis profondément touchée par ton texte !
ce pauvre Aymard, la grande guerre !

hier, 11 novembre, je pensais bcp à mes g-pères décédés maintenant, et qui me l'ont racontée, lorsque j'étais enfant,
minute de silence !

tu sais Jeanne, je ne reviens pas vraiment, là je suis avec plein d'oreillers ds le dos pr venir dire merci à mes meilleurs amis d'être passés chez moi,
et je tenais à lire ton Aymard !
je t'embrasse avec affection
françoise (sarah frane)


Répondre
J

Je te souhaite plein de courage, Françoise ! tu sais, tu peux venir te distraire à mes écrits vagabonds sans te croire obligée de déposer un com. Tu sais bien que j'aime aussi aller voir ce que tu
nous mets à lire ou voir. Pas à entendre car je n'ai toujours pas investi dans du matériel qui me donnerait le son et j'ai d'autres priorités budgétaires. Moins ludiques mais plus utiles ...
La meilleure de soirées possible, bises


F

les poilus doivent l'attendre avec impatience Aymard qui leur apporte des nouvelles!
belle image  et beau klaxon!


Répondre
J

oh oui c'était très important pour eux. Hélas, beaucoup ne sont pas revenus ou alors invalides ou défigurés. Quel monstrueux carnage.


C

Quelle bonne idée de rendre hommage aux poilus dans le cadre des prénoms de Bigornette !!! Toutes mes félicitations

Bonne soirée


Répondre
J

Je ne voulais pas que le message concernant la guerre soit noyé dans les autres jeux. Je n'avais pas trop le choix et je m'y suis bien amusée.
belle journée


L

Quelle belle idée de mêler l'actualité du jour et le prénom

Bel hommage aux poilus ! Chapeau bas Jeanne

Belle soirée, Lyly


Répondre
J

merci Lyly, finalement, j'ai bien aimé traité plusieurs défis en les reliant entre eux.
belle journée


R

original Aymar pour un klaxon et de plus associé aux poilus.
bravo


Répondre
J

j'ai expliqué ma démarche en réponse à un ou deux commentaires précédents. C'est venu par hasard, mais finalement je n'en suis pas mécontente. D'avoir salué les poilus je veux dire.


P

Et dire que nous avons remis ça, 20 ans après !!!! Bonne journée avec bises.


Répondre
J

Oh oui hélas, mais je crois que le pacifisme coûte que coûte a permis à un tyran d'avoir le temps de s'armer. Il aurait peut-être fallu avoir du courage dès les premières invasions. Mais si les
vainqueurs de 1918 n'avaient pas humilié les vaincus et prélevés des dommages de guerre démesurés conduisant les allemands à la crise économique et sociale des années 20, ceux-ci n'auraient sans
doute pas non plus écouté les sirènes séductrices du nazisme.
Mais on ne réécrit pas l'Histoire. Tout au plus peut-on essayerd'en tirer des leçons.
bises et belle journée


M

Bravo, rendre un hommage aux poilus avec le prénom de Bigornette est une bonne idée


Répondre
J

Hier matin, je séchais sur les prénoms mais j'avais déjà le klaxon et le souvenir de mon père raconté pour les Croqueurs de mots. Il ne me restait plus qu'à faire le lien.


A

Bravo, d'avoir eu la bonne idée d'associer, si judicieusement, le prénom avec la date du jour.


Répondre
J

l'idée m'en est venue en sinuant, comme d'hab. J'avais la phot pour les rendez-vous insolites. L'objet pour Brunô, je ne savais pas et l'histoire des garçons fuguant pour aller voir ce qu'était le
front je voulais la raconter le 11 mais je ne savais pas comment. et Bigornette dans tout cela, j'aime bien ce rendez-vous mais ne savais pas comment caser tout cela et  sans surcharge. et du
coup, j'ai pensé les deux développements ensemble.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères