Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 02:00

 

second jeudi en poésie des CROQUEURS DE MOTS sous la baguette de Fanfan pour le défi n°103

 

Je me souviens dans les années 1950, autour du poste de TSF en beau bois plaqué d'acajou, d'un rendez-vous quotidien pour écouter signé furax

Je me souviens que l'on évoquait déjà en souriant "Le parti d'en rire" qui avait nourri une émission loufoque

 

Musique de Maurice Ravel, 

et bien sûr avec l'interprétation savoureuse des Quatre Barbus :

 

bonus de dernière minute grâce à Quichottine, depuis son cahier à spirales : nos deux comparses Dac et Blanche themselves créant le parti d'en rire devant une caméra

 

Oui

Notre parti

Parti d'en rire

Oui

C'est le parti

De tous ceux qui n'ont pas pris de parti

Notre parti

Parti d'en rire

Oui

C'est le parti

De tous ceux qui n'ont pas pris de parti

 

Sans parti pris nous avons pris le parti

De prendre la tête d'un parti

Qui soit un peu comme un parti

Un parti placé au-dessus des partis

En bref, un parti, oui

Qui puisse puisse* protéger la patrie

De tous les autres partis

Et ceci

Jusqu'à ce qu'une bonne partie

Soit partie

Et que l'autre partie

C'est parti

Ait compris

Qu'il faut être en partie

Répartis

Tous en un seul parti

Notre parti

 

Nous avons placé nos idéaux

Bien plus haut

Que le plus haut

Des idéaux

 

Et nous ferons de notre mieux

Cré vindieu de vindieu de vindieu

Pour que ce qui ne va pas aille encore mieux

Oui pour vivre heureux

Prenons le parti d'en rire

Seules la joie et la gaieté peuvent nous sauver du pire

La franche gaieté

La saine gaieté

La bonne gaieté des familles

 

(refrain)

 

Nos buts sont déjà fixés:

Réconcilier les oeufs brouillés

Faire que le veau d'or puisse se coucher

Apprendre aux chandelles à se moucher

Aux lampes-pigeons à roucouler

Amnistier les portes condamnées

A l'exception des porte-manteaux

(tiens ça rime pas, ah oui je sais, je sais:)

C'est pour ça qu'y peuvent s'accrocher

Exiger que tous les volcans

Soient ramonés une fois par an

Simplifier les lignes d'autobus

En supprimant les terminus

Et pour prouver qu'on n'est pas chiches

Faire beurrer tous les hommes-sandwichs

 

Voilà quel est notre programme

Voilà le programme

Demandez le programme

On le trouve partout

Je le fais cent sous

 

Mais... pas d'hérésie!

 

- Notre parti

- Parti d'en rire, oui

- Non!

- Si!

- Crétin ! (merde !)

- Pauvre type!

- Abruti!

 

Et voici... ce qu'est notre parti

Oui!

Paroles de Pierre Dac et Francis Blanche, sur la musique du Boléro de Maurice Ravel, interprètes, les quatre barbus, vers 1950


* en italiques les corrections à la réécoute des quatre barbus. Je n'ai pas tout mis

 

Pardon Fanfan, ils ne sont pas loin de la poésie de Queneau et de sa "cocasse méditation sur le langage". Je trouve qu'ils ont leur place au panthéon des poètes.

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
et rire cela fait du bien
Répondre
J


absolument je suis bien d'accord !



L
Bonjour Jeanne,

Que de vieux souvenirs tu me remets en mémoire "Malheur aux barbus" de Pierre Dac et Francis Blanche, ils improvisaient au jour le jour, c'était génial. Dés la libération je lisais très
régulièrement "L'Os libre" de Pierre Dac qui avait pris la suite de "L'os à moelle" du même auteur. Merci. Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
J


Je me souviens directement de l'os à moelle qui a reparu en 1964-1965 et des émissions radiophoniques en duo avec Francis Blanche. On me parlais aussi beaucoup de ses interventions sur
radio-Londres. Une voix pleine d'humour et bonne pour le moral


bises et belle fin de dimanche



F
J'adore ! Tu as raison, ce sont d'authentiques poètes!
J'aime les deux interprétations avec une petite préférence pour Dac et BLANCHE
Merci! Bises
Répondre
J


C'est Quichottine qui m'a donné le lien pour la vidéo RTF de Dac et Blanche. Ils sont extra c'est vrai et j'aime beaucoup le contraste entre leurs mots et le sérieux qu'ils arborent


bises



L
souvenirs- et bons textes-
une bien belle participation !!
bisous et bonne journée-
Répondre
J


un texte plein de sel et de piques



P
Je me souviens surtout du fakir,Blanche en rajoutait tellement, que Dac avait du mal à suivre et en riait....

Bonne journée avec bises
Répondre
J


oh quand ils partaient dans un fou rire c'était quelque chose. 



Q
Flûte, je n'ai pas mis le lien...

http://www.youtube.com/watch?v=ZrbT9e42IHA
Répondre
J


merci du coup je l'ai rajouté : absolument exquis !



Q
Je trouve aussi...
Et je me souviens très bien de ce duo.

Passe une douce journée. Bises.
Répondre
J


merci Quichottine de ta lecture attentive et des bonus que tu apportes


bises



L
Ce moment magique au coin du poste dansla pénombre à la lueur verte du témoin dela radio et puis ces rendez vousd'humour au coin du poste avec papa et maman .
Moments privilégiés , humour des chansonniers, combien de souvenirs heureux.Signé Furax reste dans mon souvenir comme un grand omeznt de radio comme dans un autre style les maîtres du Mystère.
Merci de nous rappeler ces souvenirs
Répondre
J


C'était une époque où beaucoup de foyers avaient la radio et pas la télévision. eet elle avait de l'importance. J'aimais bien les fictions radiophoniques, oh oui.



E
il y a souvent des talents magnifiques dans les arts considérés comme mineurs, et beaucoup de "clowns" amuseurs sont des bienfaiteurs de l'humanité
Répondre
J


tout à fait d'accord



A
de vrais jongleurs de mots, j'aime bien sûr !!!
Répondre
J


j'aurais été étonnée du contraire !



F
Comme j'aime les mots, je ne peux qu'apprécier ce style de billet.
Merci pour ce bon moment de lecture.
Amitiés et bonne journée.
Répondre
J


Ils sont inoubliables ces deux-là !



J
Trop petite pour m'en souvenir... Ces deux-là se sont bien trouvés... Merci Jeanne, bises de jill
Répondre
J


Sans Pierre Dac pas de Francis Blanche. Mais quand Francis Blanche a commencé à avoir du succès alors que Pierre Dac était au creux de la vague, cela aurait pu mal tourner mais ces deux-là ont
décidé de mutualiser leurs talents plutôt que de se faire une guéguerre stérile et ce pour notre plus grand plaisir de spectateurs et d'auditeurs



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères