Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 18:00

l'un des rares billets pour Coulisses, contrechamps et contre-chants

 

Sous l'impulsion de Tricôtine pour le défi n°55 des CROQUEURS DE MOTS, ce jeudi en poésie se décline en vision(s) ou regard(s).

 

J'avais une idée que j'ai mis  aussi en ligne en bonus. De la prose poétique ...

Mais j'ai repris juste par acquis de conscience, l'anthologie de Pierre Seghers que j'ai déjà évoqué pour les jeudis en poésie

Le livre d'or de la poésie française des origines à 1940.

Le regard d'un poète, trop méconnu pour ses propres oeuvres, sur les poètes en général et sur les poètes chanteurs en particulier.

 

J'ai cru l'ouvrir au hasard, mais ce n'était pas le cas. Le livre s'est ouvert tout seul à l'endroit où j'avais mis le joli ruban bleu qui servait de marque page dans tous les livres bien reliés de l'époque.

Le point noir, de Gérard de Nerval, Une sélection que j'avais bien envie de mettre en ligne le jour où l'occasion s'en présenterait.

 

en écho à L'aigle des Asturies, d'Alfred de Vigny, que j'avais consigné dans ma propre anthologie et dont je vous avais fait part.

Ces vers, que j'ai étudié et appris comme un tout, consigné dans mon carnet coups de coeur d'adolescente, font partie d'une oeuvre beaucoup plus large. Ils se trouvent vers la fin du Chant troisième, intitulé La chute, du poème Eloa, écrit dans les vosges en 1822 et publié dans Poèmes antiques et modernes en 1837.

Nerval, 1808 - 1855,  a son regard d'humain, dérouté de ne pas pouvoir imiter l'aigle*, l'allusion à la fascination pour le pouvoir et la gloire est bien plus immédiate ici, plus désabusée aussi. 

Le point noir a été publié dans les Odelettes qui regroupe pour l'essentiel des poèmes des années 1830, du temps de sa jeunesse, mais qui ne sera publié, avec d'autres poèmes qu'en 1853 dans Petits chateaux de Bohême

 

* Car l'Aigle, en ces débuts de XIXème siècle, c'est le symbole de Napoléon.

J'aurais aimé savoir lequel était antérieur à l'autre.

 

Je reprends la lecture de ce brouillon mis en réserve au moment de la publication du Point noir jeudi 12 mai. j'avais dès ce moment sélectionné le texte de Victor Hugo pour la semaine suivante. Ces choix prennent un relief tout particulier au regard de l'actualité de cette semaine.

.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères