Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 02:00

 

Défi n°101 des CROQUEURS DE MOTS sous la houlette de Hauteclaire "Sur les routes du temps". Poésie libre ou d'anticipation.

Quel poète inspiré n'a-t-il pas un jour rêvé ce qui suit ?

 

Le regret de la terre

 

Un jour, quand nous dirons : « C'était le temps du soleil,

Vous souvenez-vous, il éclairait la moindre ramille,

Et aussi bien la femme âgée que la jeune fille étonnée, 

Il savait donner leur couleur aux objets dès qu'il se posait. 

Il suivait le cheval coureur et s'arrêtait avec lui, 

C'était le temps inoubliable où nous étions sur la Terre, 

Où cela faisait du bruit de faire tomber quelque chose, 

Nous regardions alentour avec nos yeux connaisseurs, 

Nos oreilles comprenaient toutes les nuances de l'air 

Et lorsque le pas de l'ami s'avançait nous le savions, 

Nous ramassions aussi bien une fleur qu'un caillou poli. 

Le temps où nous ne pouvions attraper la fumée,

Ah ! c'est tout ce que nos mains sauraient saisir maintenant »

Jules Supervielle

 

Jules Supervielle, 1884 - 1960

un blog qui lui est dédié Jules Supervielle et la poésie

 

pleine-lune-ennuagee---reduc.JPG

pleine lune 25 avril 2013, 22h45

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Superbe poème.
Répondre
J


je trouve oui



V
Un plaisir ce poème. Merci pour le lien. J'aime bcp Supervieille. Bises VITA
Répondre
J


méconnu en tant que poète je crois. On connait mieux ses autres écrits


bises



M
un prix pour toi sur caplibre, parce que tu le vaux bien
merci pour ce blog en partage, qui ne déçoit jamais
doux bisous printaniers
Répondre
J


meric beaucoup de ton passage. Excuse-moi de négliger depuis si longtemps de passer lire ton blog. Je devrais y venir plus souvent, j'aime beaucoup la manière dont tu interpelles le monde


Je ne fais plus de tags depuis longtemps, mais j'ai bien aimé la manière dont tu l'as relevé


bises et belle fin de semaine



F
C'est superbe!
Répondre
J


superbe et terrible !



F
et là le soleil est là on est heureux
Répondre
J


on ne l'aprécie que lorsqu'il manque



N
Merci pour cette découverte!
Répondre
J


J'aime bien Supervielle notamment ses écrits en prose comme "Le voleur d'enfants"



L
ce passage est très beau! j'aime beaucoup !
merci pour ce partage-
bisousss
Répondre
J


Jules Supervielle décrit un passage effroyable pourtant !



M
Magnifique poème et ce nuage de fumée final est tellement symbolique de ce nous faisons de nos vies sur terre!
Répondre
J


Des vies que nous gaspillons en querelles inutiles le plus souvent ...



P
magnifique celle-ci et c'est si vrai !!! Merci bien!

Bonne journée Bises
Répondre
J


oui, je trouve, merci Patriarch


bises



J
Ah de la fumée... Un jour viendra ! Merci Jeanne !
Répondre
J


Je ne sais pas trop ce qu'il évoque dans ces vers, il y a bien des pistes possibles selon son propre imaginaire et ces croyances ... les images sont très fortes ne tous cas



Q
J'espère qu'il y aura toujours des fleurs et des galets sur nos chemins...

(pardon pour le copier coller qui suit...)

Soucis familiaux... donc internet réduit à son minimum : rien.

J'espère que tout va bien.

Passe une douce journée et prends bien soin de toi.

Je t'embrasse
Répondre
J


je vais bien merci. Prends soin de toi. bien amicalement



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères