Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 22:00

 

 

En marge du jeudi en poésie, je continue à égrener mon Alphabet en poésie,

samedi avec la lettre X, aujourd'hui avec Y, dans deux ou trois jours avec Z.

 

 

premier jeudi en poésie piloté par Un soir bleu pour le défi n°88 des CROQUEURS DE MOTS sur le thème du vide-grenier.

 

C'est Internet qui cette fois-ci m'a conduit vers des poèmes (récents) déclinant avec subtilité l'ambiance de vide-greniers et leurs cortèges d'émotions et de sentiments.

J'y ai notamment retrouvé Timilo, blog perdu de vue, plongé dans le passé Sur un air de vide-grenier.

 

Mon coup de coeur va au poème Le vide-grenier, de Vette de Fonclare, qui décrit avec délicatesse ce que sont les vide-greniers devenus.

(Avec l'autorisation de l'auteure pour ce blog, avec le nom et le lien vers son site).

 

Le vide-grenier

 

 

Encor heureux qu’il fasse beau :

Un soleil dru, mais pas trop chaud,

Avec une légère brise.

Vraiment une bonne surprise

 

Que cette pause de l’hiver !

Les gens s’écoulent en rivière

Zigzaguant dans les rues de Grans

Et se frôlent en badaudant

 

Car sur les trottoirs des machins

Sont posés en tas incertains,

Vacillant parfois sous les coups

D’un avant-bras ou d’un genou.

 

On ne sait plus où regarder,

Et les yeux tournent affolés

Pour apercevoir une aubaine.

Qui sait ? Peut-être un coup de veine

 

Vous offrira-t-il un Cézanne,

Ou un secrétaire à dos d’âne

Agé d’au moins deux fois cent ans …

Mais l’on repart en grommelant

 

Avec un bidule, un zinzin

Dont on ne fera jamais rien

Et qui vont aussi s’entasser

Pour un prochain vide-grenier.

Vette de Fonclare, Chez nous, La Provence au coeur,
mis en ligne le 10 mai 2009

 

.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q

C'est vrai que l'objet qui nous semblait parfait finit aussi parfois sur un autre trottoir.


 


J'aime bien ce poème, Jeanne.


Merci pour la découverte.


 


Bises et douce soirée.
Répondre
J


il y a de tout sur les vide-greniers et l'esprit des débuts n'y est souvent plus. Quand il fait beau c'est un but de promenade. Sauf que depuis une bonne quinzaine d'années je ne peux plus me
plonger dans la foule. et les vide-greniers les plus intéressants sont aussi ceux qui attirent des foules


bises et belle fin de semaine



M

Très bonne soirée.
Répondre
J


merci belle fin de semaine



A

Les vide-greniers sont toujours des moments souriants !
Répondre
J


Il y en a de toutes sortes je crois. Sentiments mêlés ... déjà j'avais cette impression quand (avant les vide-greniers) j'allais par curiosité sure les lieux de ventes aux enchères dans ma
campagne.



L

Bonjour Jeanne. De très jolis choix de poèmes que tu as fait, celui de Timilo comme celui-ci, de Vette de Fonclare, qui sonne si joliment qu'il peut se chanter et qu'il nous fait sourire. Belle
journée, bises.



Répondre
J


J'en ai trouvé d'autres. Les poètes amateurs sont aussi des amateurs de vide-greniers souvent ...


bises et belle fin de semaine



M

Une perception très lucide de l'événement!
Répondre
J


très juste oui. Sous nos cieux d'île de france le soleil n'est pas toujours au rendez-vous, mais les attentes et les zinzins y sont bien



J

c'est vrai , c'est tout à fait cela ! bise
Répondre
J


et bien agréablemeznt décrit ce qui ne gâte rien ...


Dans dix ou vingt ans, on y trouvera les ebooks offerts ...bises



L

Bonjour Jeanne,


Bravo tu as su trouver un bien joli poème illudtrant parfaitement le vide grenier. J'ai en particulier apprécié la chute qui correspond si bien à la réalité. Bises bien
amicales.


Henri.
Répondre
J


d'où mon admiration sur le fait que tu rentres sans succomber à la tentation d'acheter un machin inutile et ... pas très beau


bises amicales et belle fin de semaine



M

Un gréable poème qui termine en disant bien la vérité... on achète un petit qq.chose dont on a que faire réellement !!


Bonne journée - bisous



Répondre
J


Cela arrive c'est vrai ... et quelquefois mieux vaut ignorer l'usage qui en sera fait


Il m'est arrivé d'acheter à peu des croutes uniquement pour le cadre à récupérer. et je ne sais plus quel peintre désargenté se servait de vieilles toiles pour repeindre dessus


bises


je dis cela car souvent les choses qu'on laisse partir ont une valeur sentimentale



U

Bonjour Jeanne. C'est tellement vrai ! Des mots simples pour des dimanches simples, à errer dans les "machins" sur le trottoir ! Très beau !
Répondre
J


j'ai découvert grâce à ton mot d'ordre les poème de Vette de Fonclare, qui est une professeur de français à la retraite et qui écrit d'une manière délicate, simple et vraie



J

Bonjour Jeanne, oui je connais Timilo qui passe chaque jour me saluer... Vette de Fonclare je découvre... et pas faux le final de son poème ! Pièce qui retournera sans doute au marché aux puces !
Merciiiiiii ! Bises
Répondre
J


j'aime bien son blog en effet, même si j'y vais peu souvent. Difficile de voir tous les blogs qui nous intéressent !


bises



C

C'était donc cela. Je viens de chez JB où il était question de chiner et j'adorais mon rituel de quête de la perle rare au puces de St Ouen. Ce poème est une jolie trouvaille. J'aime
particulièrement la chute. En effet...


Bonne journée


CaroLINE

Répondre
J


les vide-greniers et autre foires à tout ont un succès qui semble ne pas s'atténuer depuis des années. il y a bien longtemps que je ne suis allée aux puces de Saint-Ouen mais il y a trop de monde
pour moi.


Difficile de résister à l'achat. pas toujours inutile quand même ... mais c'est vrai souvent


belle journée



P

J'aime ce poème très simple....Belle journée avec bises
Répondre
J


réaliste et souriant et c'est bien écrit. Bises et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères